lundi 12 mai 2008

Petite recette sans conséquences… feignassou je regarde le temps passer en mangeant des crevettes tout en parfums…

Voilà les premiers vrais jours d’été et je me lézardifie déjà, j’ai même failli dire que je me lézardais tellement je tombe en morceaux... Mauvais signe pour les piles de travail qui continuent à monter inexorablement sur mon bureau, je n’ai même plus à me baisser pour me cacher derrière… Mauvais signe… Le problème c’est que j’ai une petite voix qui n’arrête pas de me dire à quel point la sieste est inscrite dans mes gènes. Et même si j’ai jamais cru à ces histoires de sang portant l’histoire de ses ancêtres, il suffit de me mettre au soleil pour que je tourne à l’écarlate, un vrai andalou y’a pas ! mais je ne peux pas m’empêcher de m’imaginer sur le canapé de jardin à me balancer doucement au son de ses grincements et… et effectivement rien que de m’y penser ce sont des souvenirs du sud du sud qui me reviennent…
Des souvenirs de vacances passées avec ma mère, ou plutôt passées à essayer de lui échapper et des souvenirs d’un vieux hamac mal attaché sur deux arbres déplumés au fond de la cour d’un oncle… et dire qu’elle a presque mis un mois à trouver mon nid…
Mais je parle, je parle alors que c'est une recette sans conséquences, et comme toujours dans cette série pas d'histoire...
ou presque, juste une recette puisque c'est le principe des petites recettes sans conséquences en plus j’ai un rendez-vous dans le jardin…
Crevettes aux deux basilics pour un jour à rien faire
Ingrédients : 12grosses crevettes – 1càc bombée de curry en poudre – le jus d’1/2 citron vert – 2càc de ghee ou de beurre -
125g de mangue pas trop mûre coupée en tout petits cubes – 1càc de sucre en poudre roux – 6tomates cerises coupées en 2 - 1 quinzaine de feuilles de basilic et autant de basilic thaï – ½ piment oiseau vert haché le plus fin possible – ½ càc de gingembre râpé -3ou 4càs de lait de coco (facultatif)
Commencez en mettant les crevettes dans un saladier avec le curry et le jus de citron, mélangez bien et laissez reposer au moins une heure si vous pouvez.
Mettez ensuite 1càc de ghee ou de beurre dans deux poêles à feu très fort. Ajoutez dans l’une les crevettes et faites-les griller rapidement.
Versez dans l’autre la mangue et le piment, laissez à peine colorer et ajoutez le sucre, remuez bien. Quand le sucre est caramélisé, ajoutez les tomates cerises et poursuivez en remuant bien.

Versez alors hors du feu les crevettes dans la poêle avec les mangues, émincez fin la moitié des herbes et parsemez sur les crevettes, faites de même avec le gingembre et servez tout chaud.
Finissez en parsemant avec les herbes entières restantes et un peu de lait de coco si vous aimez.
Une petite bière asiatique, un peu d’ombre, un canapé de jardin et le
bonheur n’est pas loin…

Mais pourquoi, si je faisais plus de piles elles seraient moins hautes… est-ce que je vous raconte ça…

25 commentaires:

  1. tu as raison d'attendre 15h pour le jardin, les rayons de soleil sont moins nocifs ;) et puis je suis sure que les crevettes sont remplies de filtres anti UV ... ouais ouais ouais ...

    RépondreSupprimer
  2. Un mix de plein de choses que j'aime, alors, c'est une recette pour moi. Mais, il fait trop chaud pour décortiquer des crevettes et la version surgélée pour feignasse auvergnate est en rupture. Alors, point de recette de crevettes. Je passe ...

    RépondreSupprimer
  3. Pas mal du tout cette petite recette pleine de fraîcheur :)

    RépondreSupprimer
  4. Jolie re cette sans conséquence, et puis il fait trop chaud pour lire de longs billets alors c'est parfait! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. jolie recette , pleine de saveurs comme toujours !
    et il parait qu'ELLE a chauffé ce w-e ...et qu'ELLE n'a pas beaucoup dormi ...
    euh ... moi aussi je veux du beurre frais avec mes tartines ...

    RépondreSupprimer
  6. Tu ne peux me faire que plaisir avec ces crevettes merveilleusement cuisinées

    RépondreSupprimer
  7. J'ai des piles de copies et de cahiers qui m'attendent également mais c'est comme pour le ménage... on n'en voit jamais le bout. Alors je préfère rester là, à rêver devant tes crevettes...

    RépondreSupprimer
  8. Comment se fait-il que j'entends la même petite voix? Tes crevettes doivent être super parfumées je m'en délecte virtuellement.

    RépondreSupprimer
  9. Cette recette est tres bien présentée, bravo
    Mama de http://www.sirpriz.com
    Echange de cadeaux, swaps et amitié

    RépondreSupprimer
  10. Tu me donnes envie avec tes crevettes ! Bon je n'ai pas tous les ingrédient:-((( Tu veux bien m'en donner quelques une ?

    RépondreSupprimer
  11. Flemmard ? Mais moins pour la cuisine pour le boulot qui s'accumule dirait-on ! Je les aime bien moi ces crevettes un rien exotiques...

    RépondreSupprimer
  12. J'oubliais, j'ai eu le plaisir de te découvrir davantage sur "ya pas que l'assiette...", un joli protrait de toi !

    RépondreSupprimer
  13. j'allais te dire que pour une recette sans conséquences, il y avait quand même beaucoup dans ce superbe billet! moi je craque littéralement sur cette recette, crois moi!

    RépondreSupprimer
  14. Saveurs Sucrées Salées12/05/2008 21:11

    Tout à fait d'accord avec toi. Vive les crevettes andalouses qui font la sieste dans des hamacs en basilic ;-)

    RépondreSupprimer
  15. Vivent la sieste et les crevettes!..........

    RépondreSupprimer
  16. Je me demandais pourquoi j'avais une telle envie de faire la sieste aujourd'hui... Je dois avoir des gènes andalous, c'est sur ! On ne peut rien contre ses gènes, j'ai sucombé à une sieste dans le jardin (quel pied !) :-p

    RépondreSupprimer
  17. Oh que j'aime ces recettes sans conséquence!!

    RépondreSupprimer
  18. ou alooooooors tu les donne aux gnomes (les piles) pour qu'ils fassent de jolis dessins !!

    RépondreSupprimer
  19. merci pour ton com! ça ma permis de découvrir ton blog et cette fabuleuse recette que je vais pas tarder à tester!

    RépondreSupprimer
  20. Je crois que j'ai des genes de sieste aussi, ca n'arrange pas mes piles sur mon bureau non plus.
    Chouette recette. Dis tu sais, j'ai reussi a faire prendre racine du basilic Thai que j'avais achete a Belleville, j'en ai au jardin maintenant.

    RépondreSupprimer
  21. Hi hi hi... la dernière phrase... hi hi...
    Et ce petit plat sucré-salé & épicé... qu'il serait bon de le déguster dans un hamac sous un arbre!

    RépondreSupprimer
  22. J'aime bien ce genre de feignasserie... continue comme ça!

    RépondreSupprimer
  23. tu es vraiment incorrigible ^^! pas de texte dans ces recettes mon oeil ;-) reste que j'aime bien te lire, alors c'est moins grave! ciao

    RépondreSupprimer
  24. Feignassou, c'est exactement comme ça que je me définirais en ce moment. Avec ce temps, plutôt envie d'être dehors que dans ma cuisine! Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  25. Feignassou, c'est exactement comme ça que je me définirais en ce moment. Avec ce temps, plutôt envie d'être dehors que dans ma cuisine! Bonne soirée.

    RépondreSupprimer