jeudi 2 août 2007

Casse-croûtage de sauvage sur les plages de ma jeunesse… du temps où les filles couraient plus vite que le vent…

Cette année pas d'échange, pas de voyage ni vers la verte Angleterre, ni vers où que ce soit, on vacance sur place… de temps en temps on se fait juste une escapade pour faire un marché exotique et tremper les pieds dans l'eau de la mer la plus proche… Notre exotisme est normand et se trouve du côté des planches de Deauville. C'est d'ailleurs curieux mais je retrouve toujours avec plaisir cette ville qui n'a finalement pas grand-chose pour me plaire, trop froide, trop riche, pas canaille pour un sous… mais j'y ai tellement traîné du temps où grâce à Titine, la capricieuse Diane du copain, nous nous lancions dans d'aventureux road-movies, que la nostalgie ne doit pas être pour rien dans mon plaisir à retrouver la grande bourgeoise de Normandie…
Deauville sa plage et son casino, du temps de ma jeunesse on trouvait que ça claquait bien comme nom, un peu comme notre Las Vegas à nous… et comme nous avions alors l'âge bête on s'imaginait déjà sortant du casino avec les poches déversant de jolis billets en cascade et nous nageant ensuite dans un bain de luxe et je ne parle que du luxe… parce que tout ça finalement ce n'était qu'histoire de briller enfin auprès des filles… toujours les filles !
Le problème c'est qu'au mieux nous avions des cailloux dans les poches et plus régulièrement juste des trous… et que de toute manière
avec la dégaine que l'on avait à cette époque, quelque chose entre le baba cool de banlieue et un banc de très très vieilles serpillières, nous n'avions aucune chance d'entrer où que ce soit dans notre Las Vegas normand, même par la porte de derrière pour livrer des pizzas nous ne serions pas passés…
Du coup notre principale activité était de marcher et marcher encore dans les rues à la recherche d'hypothétiques jeunes filles peu regardantes sur l'état de richesse de leurs preux chevaliers. Et finalement pendant tous ces jours où nous avons traîné par là nous avons beaucoup… marché, surtout… marché… uniquement marché !
La seule pose qu'on se permettait de temps en temps c'était le café ! Et c'était vraiment LE café, donc un café pour deux… Il fallait pour ça que nous soyons exceptionnellement riches, centimes après centimes nous avions recompté pour être vraiment sûr d'avoir le compte et là on jouait une de nos scènes préférées, une scène pour les deux pires cabots de la création ! C'était vraiment un de nos grands classiques, le premier s'asseyait et commandait le café... et puis l'autre arrivait ensuite faisant semblant de retrouver un ami, Non toi tu es là !… Non ! Non toi ! Toi non… Là toi… ça ressemblait à une scène de Max Pecas qui serait jouée par Sarah Bernardt… il s'asseyait enfin lui aussi et quand le bistrotier venait proposer, qu'est-ce que ça sera ? là il disait rien rien je ne reste pas… un ami, un hasard… et tout ça joué sous l'air goguenard du serveur qui devait connaître le coup depuis au moins une vingtaine de générations… Et puis on restait pas trop longtemps enfin assis autour d'un café, le temps de réajuster nos stratégies d'approche des filles…
Finalement la seule fois où nous en avons rencontrées des filles, c'était deux auto-stopeuses adorables qui ont accepté de monter dans Titine après que nous ayons venté ses capacités et qui n'a rien trouvé de mieux que de perdre une roue au bout de 50km… et dire qu'on avait une ouverture…
Maintenant ma seule préoccupation ce ne sont plus les filles mais le pique-nique pour tout le monde. Et cette fois un casse-croûte sauvage pour les parents et des petites pêches en tarte pour tout le monde…
Tartine de sauvage à la viande parfumée à plein de choses
Ingrédients : 500g de viande de bœuf (rumsteack ou faux filet c'est bien) en une tranche épaisse d'environ 3ou 4cm – huile d'olive (en tout environ 3càs) - 2càc de poivre moulu très grossièrement (pas de poivre en poudre il serait beaucoup trop fin) – 4tiges de romarin effeuillées et hachées – 4tiges d'origan effeuillées et hachées – 1càc de gros sel du type Guérande – 4oignons rouges émincés – 1quizaine de tomates cerises – 1càs de vinaigre de cidre – 2càc de sucre roux – 20g de noix de pécan très grossièrement hachées - 1poignée de roquette – 1poignée de pousses d'épinard – 2càc de moutarde forte à l'ancienne (voir à la fin de la recette) – sel et poivre
3 ou 4 heures avant de préparer la viande, mélangez dans une assiette le poivre, le romarin, l'origan et le gros sel, ajoutez 1càc d'huile d'olive. Posez ensuite la viande sur se mélange en pressant bien de manière à faire coller le tout sur la viande, n'hésitez pas à insister. Filmez la viande (il faut que tout le mélange poivre et herbe soit sur la viande) et laissez-la au frais pendant 3ou 4heures. Sortez-la une trentaine de minutes avant cuisson.
Mettez une poêle à chauffer avec un filet d'huile d'olive, ajoutez les oignons et faites-les confire à feu moyen jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides, ne les faites pas dorer. Ajoutez ensuite les tomates cerises et le vinaigre, montez un peu le feu et faites cuire les tomates pendant quelques minutes, elles doivent se rider mais surtout pas se défaire. Ajoutez alors le sucre roux, redonnez quelques tours pour qu'ils caramélisent un poil et coupez le feu. Ajoutez les noix de pécan remuez bien le tout, poivrez et réservez.
Sur un grill (ou à défaut une poêle) à feu très fort faites alors cuire la viande environ 5min de chaque côté, elle doit être bien saisie (vous pouvez aussi cuire sur les côtés). Retirez la viande et coupez-la en fines lamelles. La viande est très saignante à cœur, si vous l'aimez plus cuite posez les tranches sur le grill encore chaud quelques secondes mais pas plus. Laissez ensuite refroidir.
Quand elle est froide mélangez-la avec les tomates et les oignons ajoutez les salades, roquette et pousses d'épinard (n'hésitez pas à varier les plaisirs). Mélangez l'huile d'olive et la moutarde, ajoutez 1càc d'eau pour détendre la sauce. Versez de la sauce sur la salade. Vous n'avez plus qu'à mettre le mélange sur de belles tranches de pain grillé, un dernier coup de poivre… et redécouvrez le sauvage qui est en vous !
Pour cette recette j'ai utilisé la moutarde de Edmond Fallot, moutarde au pain d'épices de Dijon au miel, qu'un de mes partenaires ma envoyé pour goûtage (vous pouvez la trouver sur le site www.bienmanger.com en cliquant sur Edmont Fallot)… Pourtant généralement je ne suis pas friand des condiments un peu compliqués, parce que souvent je trouve que l'original ne vaut pas les versions aromatisées. Dans le cas des moutardes par exemple, pour moi une bonne moutarde c'est… une bonne moutarde et c'est tout ! mais là le petit goût qui vient ensuite, ce petit rappel au pain d'épice… a emporté l'histoire et mon envie de manger la chose ! de plus cette légère douceur apporte vraiment quelque chose dans ce monde de brutes qu'est ce casse-croûte… Alors, à vous de voir !

Mais pourquoi, j'ai même pas parlé du pique-nique du 5… j'avais même pas… est-ce que je vous raconte ça…

33 commentaires:

  1. D'ici pour aller à la mer, le plus proche où j'allais c'était le Grau du Roi, pas très Las Vegas!!!!
    Tu me donnerais presque envie de manger de la viande dis donc..... Quel pouvoir ce Dorian!!!

    RépondreSupprimer
  2. ça sent bon jusque dans le sud ton casse croutage
    kashyle

    RépondreSupprimer
  3. A cette époque là, les filles courraient plus vite que le vent, maintenat, tu as Marie et j'ai vu à Aurillac comme vous avez l'air bien ensemble.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai oublié de vous souhaiter un super pique-nique... la météo a l'air bonne pour dimanche.

    RépondreSupprimer
  5. De bien bonnes choses !!!!!
    Bizzzzzzzzzz
    Barbichounette

    RépondreSupprimer
  6. On m'avait dit que Deauville ce n'était pas si mythique que ça. Mais dès qu'un endroit a une histoire, ça change tout! Et pour le coup je laisse les tartines de viande -même si j'adore la moutarde au pain d'épices- pour prendre deux fois plus de dessert!

    RépondreSupprimer
  7. Ah les titines, toutes les memes, des qu'il y a une ouverture elle nous laches! Ne t'en fait pas trop pour le voyage en Angleterre, je crois que l'on va pouvoir arranger ca (en octobre par exemple?) a condition de me faire un petit dessert.

    RépondreSupprimer
  8. je me ferais bien un dîner sous le signe de dorian moi !!

    RépondreSupprimer
  9. Moi, j'ai toujours trouvé beaucoup de charme à Trouville et à Deauville; et puis, il y a toujours ce truc de se dire, allez on prend la voiture et on part voir la mer .... ce qui est pour des habitants de PAris, une petite aubaine !

    RépondreSupprimer
  10. Ouh la, elle demenage cette tartine, avec ou sans moutarde au pain d'epice. Mais comment tu fais dans les pique-nique pour manger ca sans en mettre partout?

    RépondreSupprimer
  11. Juste une petite réponse pour Gracianne avant de revenir plus tard pour tout l'monde... c'est impossible... c'est une tartine que l'on ne peut pas manger avec dignité a dit Marie... je te laisse imaginer pourquoi ,-)!

    RépondreSupprimer
  12. Un joli récit! J'ai bien aimé ton billet. Et cette nourriture est divine! Une tartine merveilleuse et un dessert délicieux...

    RépondreSupprimer
  13. Un vrai tombeur, si romantique et tout et tout, même si je n'ai plus 20 ans que je ne cours pas bien vite et que Titine n'existe plus je viendrais bien manger une tartine avec toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. J'aime bien le côté sauvage ... pour Deauville, je préfère de loin sa voisine Trouville avec une petite pensée pour le salon de thé "Dupont avec un t comme Thé" et les glaces de Charlotte Corday ;-)
    On y arrive le 10 au soir

    RépondreSupprimer
  15. sympa ta p'tite histoire...!!! ta tartine de sauvage me plait de trop...!!! bises Dorian et bon pique nique pour dimanche... je suis trop deg de pas être là... pensez à moi...!!!

    RépondreSupprimer
  16. Je m'invite pour ce repas ! Je vais m'empresser de voir les détails du pique nique de dimanche !

    RépondreSupprimer
  17. et si on poussait un peu plus vers honfleur ? hein ? ce serait pas mal !

    bon maintenant j'ai la méditerranée pas loin, mais deauville reste un joli souvenir de ma jeunesse.

    quant à ta tartine de viande, ça me rappelle les sandwichs à la viande de maman, qd on voyageait :-)
    Bon pique nique

    RépondreSupprimer
  18. Je connais Deauville & Las Vagas, y a pas photo je préfére Las Vegas ...

    RépondreSupprimer
  19. J'aime beaucoup ton chutney au rumsteak ;-D Beaucoup! Et les pêches, alors, j'aime aussi beaucoup tes pêches! Au fait, tu as oublié ton costume de mésange sur la véranda et je suis à regret de te dire que le chat l'a dévoré :-( Il ne reste que 2 ou 3 plumes éparses. Il a, bien évidemment, été grondé.

    RépondreSupprimer
  20. DOOOORRRIIIANNN!!!! Tu me parles de la mer et tu proposes un magnifique sandwich dans un seul billet: C'est trop pour mes nerfs!!! ARGH!!!!

    RépondreSupprimer
  21. Ah les filles...Mais qu'est-ce que je raconte moi! C'est ton recit, je me serais presque crue assise sur les sieges de ta Titine dis donc! Quelle epoque!

    RépondreSupprimer
  22. Hihihi, j'adore ce côté sauvageon en toi ;o)))

    RépondreSupprimer
  23. Ah, nostagie quand tu nous tiens ... Les temps changent !!!

    RépondreSupprimer
  24. Ton Las Vegas me plait bien....mais jele troquerait volontier contre un pique nique avec vous...ah, si seulement....

    RépondreSupprimer
  25. Magali à l'eau02/08/2007 22:14

    Je suis morte verte de jalousie du pique-nique du 5. Y aurait pas quelques toulousain(e)s qui voudraient en faire un, à la prarie des filtres ?je sais Dorian, ton blog n'est pas un forum. Mais c'est aussi un lieu d'échange, non ?
    En tous cas tes tomates cerises me font fondre !

    RépondreSupprimer
  26. Deauville c'est aussi des plages à la mauvaise saison, balayées par le vent, les enfants avec leur cerf volant et des retraités en promenade. Pas de riche héritière à cette époque : juste l'eau, le vent, le sable, un bonheur, mon plaisir

    RépondreSupprimer
  27. Quand je pense qu'on va louper un pique-nique comme ca. Ca me donne presque envie de faire les 731 km tiens!

    RépondreSupprimer
  28. Tu as le génie des tartines, toi, je me souviens de certaines qui provoquent des réactions des papilles pas toujours adaptées à l'heure, mais là, si!! Allez, j'y vais, tiens, en plus il y a des tomates cerises à point dans le jardin. A bientôt!

    RépondreSupprimer
  29. ce qui est génial dans cette tartine - en plus de la tartine elle-même bien sûr- c'est ses accents sauvages! Mais je craquerais encore plus facilement pour la petite cuillère de crème frâîche qui dégouline malicieusement sur la tartelette tiède... (chuttt, laisser courir mon imagination...)

    RépondreSupprimer
  30. WHAAAAT???!!! Z'allez pas en Angleterre ?! Z'allez pas rendre une ch'tite visite de courtoisie à Mark Smith, Wray, Lancashire, England ?! M'enfin, c'est qui qui va me rapporter de ce nice and completely crazy orange cheese tout crémeux et fondant et goûtu avec plein de blue mould dedans, de la moisissure, oui, aussi gourmande que dans un roquefort ?! Hein, je te le demande, WHO??? Tiens, ça mérite un boycott de picnic ça, isn't it?

    RépondreSupprimer
  31. C'est marrant, mais ton récit évoques chez moi des trucs un peu similaire mais côté fille ! J'ai beaucoup aimé le coup du café... On cassecroute bien chez toi !

    RépondreSupprimer
  32. Le Grau du Roi… effectivement Aurélie pas très Las Vegas !
    Si je pouvais voyager avec les odeurs Kashyle j'aimerais bien arriver jusqu'à toi!
    Plus bien Mamina ! vraiment plus que bien maintenant… mais à l'époque je croyais que je pouvais attraper le vent ,-)
    Merci Barbichounette à toi aussi !!!
    C'est vrai que c'est une tartine un peu sauvage $ha ! mais des fois je suis sauvaaage ,-)… je sais pas pourquoi mais Marie se marre quand je dis ça !
    Et dire qu'on y croyait cette fois-là et puis… comme tu dis Mily dès qu'il y a une ouverture elle nous lâche ,-)!
    Merci Matylda joli compliment pour ma cuisine ! j'en rougis !
    Une grosse aubaine Eva effectivement et surtout maintenant avec ma bande d'encore petits ! je dois dire que j'ai un faible pour Trouville un chouille plus populaire…
    Merci Rosa quand tu me parles comme ça j'en rougis de joie !
    Arffff tombeur c'est pas le mot Edith ! Titine la pauvre a rendu l'âme depuis plus de 20ans, et pour la tartine c'est quand tu veux
    Pour Trouville je suis comme toi Déborah je la préfère largement à Deauville et je retiens tes petites adresses pour la prochaine fois !
    Merci Hélène ne t'inquiète pas nous trouverons d'autres idées pour nous croiser. Bises à toi
    N'hésite pas à t'inviter Cat ! N'hésite pas
    Honfleur oui j'aime beaucoup plus la ville mais malheureusement pas d'plage pour mes nains et ça c'est fatal Trinidad ! Mais pour moi c'est sans hésitation
    Rhoooooo va falloir que tu me racontes comment c'est Las Vegas Philo
    Oups c'est vrai Louise que c'est une idée bien digne de moi de me déguiser en mésange pour aller rendre visite à un chat… bleu
    Heu Claire ??? ça va Claire… y'a quelqu'un ,-) ???
    Hum c'était un peu risqué de s'asseoir dans Titine Lolotte et vraiment pas à cause de nous ,-)!
    C'est pas beau de se moquer Manue ,-) !
    Le tout c'est de ne pas rester dans la nostalgie Fabienne mais certains souvenirs… ,-)
    A l'occasion, nous arriverons bien à nous croiser à l'occasion d'une de ces rencontres Virginie… sinon on va finir par retourner à Grenoble ,-) !
    Pas un forum non mais si je peux t'aider Magali tu peux y aller et même le crier très fort ! Pour ceux qui n'auraient pas lu voilà la proposition de Magali : Y aurait pas quelques toulousain(e)s qui voudraient en faire un, à la prarie des filtres ? voilà voilà ! au fait comment ils te contactent le cas échéant ???
    Voilà une bien jolie évocation de Deauville Gredine ! je trouve que la ville pourrait même t'inviter pour la peine !
    T'inquiète Jimmy on fera un truc un jour avec Les Foodies si vous voulez!
    Mes tartines elles font ça… ha bon ,-) à très bientôt avec très grand plaisir Pascale
    J'aime beaucoup quand tu as l'imagination qui coure comme ça Fabienne ! mais chuttt je n'ai rien dit ,-)!
    Pour le moment non pas d'Angleterre en vue mais… tu commences à me connaître, je suis un peu cyclothymique… alors… si c'est le cas je prendrai ta commande avec plaisir !
    Il faudrait que tu racontes ça alors Eglantine ! j'aimerais bien savoir ce que ça donne du côté fille !

    RépondreSupprimer
  33. cette salade me donne très très envie, alors que j'ai déjà mangé !!! très alléchante, je prends note, car j'ai très envie de la tester !

    RépondreSupprimer