vendredi 5 mai 2006

Je t'assure que c'est les mêmes que sur la photo… mais puisque je te le dis !!! Les livres de cuisine 4e et avant dernier épisode...

4 : Une déception?
Ça fait deux ou trois fois que les parents de Marie nous prêtent leur maison de campagne et que la bande d'amis vient s'y installer, les amis ce sont ceux de Marie et nous apprenons à nous connaître doucement… on se renifle, on s'apprivoise, ça vient doucement…
Faut dire que maintenant ça fait déjà trois ans qu'on est ensemble avec Marie et on ne disparaît plus toutes les cinq minutes pour visiter tous les coins et recoins de la maison… maintenant on tient dix minutes… cette fois avec Marie, on a décidé de faire de la cuisine parce qu'ici tout le monde s'y colle et nous jusqu'à présent on passait notre tour, trop occupés par nous, ça aussi on découvre… ça fait presque deux ans qu'on achète Saveurs on s'est laissé prendre par la revue, parce qu'on aime qu'il y ait aussi autre chose que des recettes, des histoires, des petites, des grandes, des voyages, des gens, des beaux mais aussi des " gueules "… tout ce qu'on aime avec les recettes… et là dans le numéro on s'est fait accrocher par les Spaghettaccini carolini, ça jette comme nom et la photo est… Alors on s'y colle, forcément la recette c'est pour quatre et on est quatorze, alors nous on multiplie tout par quatre, pour avoir assez… Les quantités nous affolent, mais nous font rire aussi… deux kilos de nouilles wwhhaaaooo!!! Et la crème fraîche 200cl… et le reste c'est pareil… on coupe tous, l'aïl, forcément quatre vingt seize gousses, les crevettes, et puis les poivrons, les brocolis et puis aussi les champignons et on cuit et on mélange… et on arrive au point 5 de la recette, " égouttez les spaghettis, mettez-les dans un saladier, ajoutez la sauce avec la moitié du parmesan… " on les met dans le saladier géant de Kas, le saladier à manger le mafé, on nappe généreusement avec la sauce… et… et... et on se retrouve devant un étrange marécage de sauce gluante où surnagent nos pauvres spaghettis !!! vu la tête de tous les autres ils trouvent aussi… on regarde la photo, on regarde notre plat et on éclate de rire !!!
N'empêche que je m'en souviens encore de cette recette du Saveurs n°22 de Juillet 92… et depuis j'aime toujours quand les livres de cuisine me racontent des histoires et des gens... mais surtout, surtout j'aime quand ils n'oublient pas de tester leurs recettes !!! et c'est pour ça que ma déception, c'est… Cochon et fils de S. Raymond chez Marabout qui avait décidément tout pour me plaire sauf les recettes !
La poitrine sous les épices…
Ingrédients :
4 morceaux de 300g de poitrine fraîche – ½ litre de vin blanc sec – 3gousses d'ail hachées – 1càc de paprika en poudre – 1càc curry en poudre – ¼ càc de filaments de safran – 1càc gingembre en poudre – 1càc du cumin en poudre - 1càs de fond de veau déshydraté – 2 càs de sucre roux
Dans une poêle, à bon feu, faites dorer les morceaux de poitrine, jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Quand ils sont dorés mettez-les dans un grand plat allant au four et déglacez la poêle avec le vin blanc, puis versez le sur la viande. Préparer le fond de veau avec un ½ litre d'eau bouillante, hors du feu ajoutez les épices, le sucre et l'ail, mélangez bien. Versez sur la viande. Mettez au four préchauffé à 180° pendant deux bonnes heures. Surveillez bien pendant tout ce temps, arrosez régulièrement. A la fin de la cuisson il ne doit pratiquement pas rester de jus et la viande doit être caramélisée. Donc si vous voyez que vous manquez d'eau rajoutez-en un peu et si au contraire comme moi presque à la fin de la cuisson vous vous rendez compte que le jus est encore trop liquide, prélevez la plus grande partie et faîtes la réduire dans une casserole sur un bon feu puis remettez la sauce en fin de cuisson.

Au fait les pâtes on les a quand même mangées… c'est vrai qu'on était jeunes et beaux à l'époque et peut-être un peu moins chi… qu'aujourd'hui !!!

Mais pourquoi est-ce que Elvis Costello chantait The other side of summer, et je vous raconte ça...

19 commentaires:

  1. Je te lis et tu me fais sourire. Je nous revois au Nouvel An, quand c'etait toujours nous qui l'organisions pour tous les potes dans la maison de mes parents, avec le numero Special Gibier du Chasseur Francais, en train de faire une gigue de chevreuil pour 13 personnes. Comme si on n'avait pas pu se contenter d'un bon gros plat de spaghettis ordinaires. Mais on ne se refait pas. Au fait, je te conseille Le chasseur francais, ils l'avaient testee leur recette, eux!

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais testé de repas de ce type pour tant de monde, mais rien que la fois ou on a fait de l'omelette pour 10, à voir la quantité d'oeufs, on a pas mal souri devant le saladier...
    Mais je suis sûre que ton repas était très bon quand même; et puis quand on est entre potes, c'est pas ça le plus important!

    RépondreSupprimer
  3. Bien d'accord avec toi, mon cher! Rien de plus désagréable que les livres de cuisine dont les auteurs n'ont manifestement jamais testé les recettes!

    RépondreSupprimer
  4. C à ce point là ? C vrai que les recettes ont l'air super et j'ai même testé le cake : super !
    Quel est le pb ?

    RépondreSupprimer
  5. Moi aussi je l'ai le livre et je n'ai pas encore testé de recettes mais tu m'inquiètes là, comme Lorette quel est le problème?

    RépondreSupprimer
  6. On est jeunes, on est beaux...et il y a Elvis Costello !
    Elvis Costello !!!! Il est toujours de ce monde ce brave garçon ? Mais pourquoi je vous demande ça...

    RépondreSupprimer
  7. Elvis Costello ? connait pas ! je dois être beaucoup beaucoup trop jeune ......

    Je l'ai feuilleté le bouquin mais je n'ai pas craqué. Tant mieux a priori alors !

    RépondreSupprimer
  8. c'est toujours très agréable de lire tes billets !

    RépondreSupprimer
  9. Mouaih, c'est ça, t'aimes pas "cochon" mais tu t'absentes avec Marie toutes les 10 minutes.

    RépondreSupprimer
  10. Elvis Costello??? Connaît pô! J'suis p'être trop jeune .... et toi trop v... euh, pardon... ;-)) (m'en veux pas, je rigole).
    Mais c'est quoi ces histoires avec Marie.... comment ca toutes les 5mn-10mn...? Quelques explications SVP Mr. Dorian ........

    RépondreSupprimer
  11. Mmmh, c'est vrai, ça, bizarre cette histoire de recoins... elle est si grande que ça cette maison de campagne ?? ;) Chapeau en tout cas pour les quatre vingt seize gousses, wouahouh !

    RépondreSupprimer
  12. Une coquille diras l'auteur... En attendant c'était flic- floc pour les tendrons??...Belle baignade transformée tout de mêm Dorian

    RépondreSupprimer
  13. ah... les pâtes entre potes !

    RépondreSupprimer
  14. Ben alors Dorian !??? On se laisse aller : trop nostalgique tout ça, ça ramolli ! ;o) enfin pas tant que cela finalement, vous n'avez perdu que 5mn, cela reste correct donc toutes les 10mn ;op lol
    Et le verdict pour les pâtes ? et celui du "lard" ?

    RépondreSupprimer
  15. Je vais me mettre à rêver du Chasseur Français maintenant Gracianne !!! maintenant ce que je fais c'est que je multiplie les plats au lieu de multiplier les quantités… pour des fois le même résultat d'ailleurs !
    C'est surtout que quand on est entre potes, c'est pas ça le plus important effectivement Déborah, mais franchement c'était pas boooooon ,-) !
    Là je sais pas ce qu'il a fait Lisa mais c'est pas toujours au point dommage… enfin je pense qu'il s'en remettra ;-) et moi aussi !
    J'ai dû pas avoir de chance Lorette, sur trois recettes deux… pas terribles, enfin à moins de rectifier très très largement les recettes… dans celle-là j'ai enlevé ½ litre de vin de la recette originale et… ça tenait encore de la piscine en fin de cuisson ! par contre je ne demande qu'à me faire convaincre que d'autres recettes sont très bonnes ! Alors le cake il est boooonnn???
    Comme je le disais à Lorette, trop approximatif… mais j'attends tes tests Choupette pour avoir ton avis ! je crois qu'en plus j'ai été déçu peut-être parce que je l'ai trouvé terriblement beau en l'achetant… quand on attend trop… à suivre donc !
    Eh ben j'ai quand même dû aller voir Mr la Fnac pour être sûr qu'il chantait encore Véronique et tu sais quoi ? il chante encore !!!
    Tu sais Anne, Elvis Costello chante depuis 1978 et il est encore à peu près aussi connu que… ma crémière… non, finalement elle est plus connue que lui !!!
    Merci pour le petit mot Frédérique c'est aussi toujours aussi agréable !
    Anaik m'enfin!!! nous allions écouter les roses pousser ,-) !
    Les roses et les capucines ! c'est merveilleux une capucine qui pousse à écouter Claire ! t'as jamais essayé ? ;-)
    Non seulement elle est grande, Marion mais elle est toute en coin et recoin, c'est une maison comme on les aime, pleine de personnalité !
    Un peu Gamelle flic-floc mais un coup de casserole et tout est rentré dans l'ordre ! et puis au final il n'en est pas resté quand même !
    Pâtes, potes normalement c'est un bon mélange effectivement Aude ! enfin c'est souvent d'actualité en tout cas !
    Les pâtes j'ai oublié Thalie, enfin je préfère oublier ;-), le lard il a fini tout mangé et même que s'il y en avait eu plus je crois qu'il aurait fini tout pareil !

    RépondreSupprimer
  16. Sans vouloir écorner un mythe, t'as essayé les macarons à la pistache de miss Nigella??? Parce que dans le genre je dis que c'est des macarons et le résultat c'est des langues de chats...Ou bien alors c'est des macarons anglais, va savoir avec eux...
    Moi je dis ça mais j'dis rien...

    t'as vu la maison???
    on va en faire des repas la dedans... y' aura que ça à faire de toute façon!!!
    y a même un marché paysan pas loin... Que du bonheur!!

    bénédicte

    RépondreSupprimer
  17. Elle me plait beaucoup cette recette pleine d'épices!

    RépondreSupprimer
  18. Pour ma part, je vois les choses un peu autrement : si tes pâtes avaient été une sublime réussite : quel déception pour les amis de Marie, lorsque vous parveniez enfin à un peu vous occuper d'eux, vous faisiez un plat sublime, non ça va pas ça.
    Moi, je préfère des amis qui découvrent toutes les cachettes de la maison et qui font une cuisine pas terrible, ça me rassure terriblement ... On peut pas avoir l'esprit absorbé par l'autre et réussir un plat sublime !
    Toutefois, je reconnais que réaliser une recette non tester par son auteur c'est détestable...

    RépondreSupprimer
  19. Heu c'est à ce point-là Bénédicte ??? va falloir que je me mette sur l'affaire ! Bien sûr que je suis passé voir la maison ! des repas et un marché paysan mais c'est une merveille !!!
    Les épices quand je tombe dedans je ne sais plus m'arrêter Celat… il faudra que je refasse de la cuisine indienne j'ai des recettes où il y a autant d'épices que de viande…
    J'aime bien ton point de vue Fabienne ! surtout que finalement je suis sûr que je n'ai pas encore fait tout le tour de la maison… va falloir bien chercher ;-)

    RépondreSupprimer