dimanche 30 avril 2006

T'es où mon Kiki, viens là… petit, petit, petit, tu vas voir si je t'attrape !!! le KKVKVK 8, le retour !

Ce sont les cris, monsieur l'agent, qui m'ont alerté… quand ça a commencé ? Je crois que c'est vers la fin de matinée, j'ai pas fait très attention, on a l'habitude depuis qu'il habite là, monsieur l'agent, on est habitué… si vous saviez un jour je l'ai retrouvé dans son jardin en train de creuser à grands coups de pioche, quand je me suis approché je me suis rendu compte qu'il répétait sans arrêt, ha vous voulez pas cuire ! ha vous voulez pas cuire ! ha… et il piochait et il piochait, il était en train d'enterrer un cassoulet, oui un cassoulet… plus tard j'ai su qu'il ne trouvait pas les haricots assez tendres au bout de six heures de cuisson !!! des fois je me demande comment il fait…
Et puis faut voir ce qui vole par ici… non, pas les oiseaux, les plats qu'il trouve loupés, hop par la fenêtre, crème caramel vole, hachis parmentier vole ! en plus au début y jetait que la nourriture, maintenant la vaisselle arrive avec ! Un jour on verra passer le four ou la cuisinière ! C'est après les cris que j'ai entendu un grand bruit, vu les traces par terre c'est à ce moment-là qu'il a dû glisser dans un tas de pâte pour la première fois, c'est à partir de là que j'ai entendu qu'il riait, mais d'un rire… heu un peu bizarre quoi !
Et puis ce drôle de bruit a commencé, un peu comme à la cantine quand une louchée de purée tombe dans une assiette… Au bout d'un moment je suis venu voir, j'étais inquiet, quand je suis entré je l'ai retrouvé comme ça, à moitié nu, couvert de pâte se jetant contre les murs, j'vais t'étaler qu'il criait, j'vais t'étaler… voilà toute l'histoire monsieur l'agent… ce qu'il préparait ? oui je sais il me l'a dit hier soir, une Linzertorte… je sais pas ce que c'est cette Linzertorte, mais c'est ce qui a achevé de le rendre fou…
Ça a donc commencé à cause du KKVKVK, le jeu que l'on doit à Manue, c'est simple quelqu'un donne une recette et tout ceux qui veulent s'y collent… après on regarde tout, on vote et celui qui a le plus de votes… ben il a le droit de choisir la recette suivante et tous ceux qui veulent s'y collent… et la dernière qui a choisi c'est Aude après nous avoir fait baver devant sont millefeuille en sablé et elle a choisit la Linzetorte… et ceux qui ont voulu s'y sont collé… et je m'y suis collé et collé c'est l'mot ! J'ai choisi d'utiliser, et de modifier, une recette extraite des "gâteaux de mamie" d'Amandine chez Marabout.
L'infernale Linzertorte

Ingrédients : 125g de beurre salé mou coupé en cube et un peu pour le moule - 125g de sucre – 125 de poudre d'amande - ¼ de zeste de citron râpé – ½ càc de cannelle en poudre – ½ de cacao en poudre -145g de farine – 200g de confiture de framboise (ou de toute autre confiture à votre goût) – un jaune d'œuf mélangé avec un càs d'eau
Dans un saladier, mettez l'œuf, le beurre et le sucre, mélangez du bout des doigts (c'est gluant on aime !) jusqu'à obtenir un mélange assez homogène. Ajoutez la poudre d'amande, le citron, la cannelle et le cacao, remélangez. Versez ensuite la farine et travaillez la pâte rapidement, elle reste très très collante, c'est normal. Versez la pâte sur un film alimentaire, faites une boule et mettez au frigo pendant 2 heures. Séparez la pâte en deux, d'un côté deux tiers pour le fond, de l'autre… un tiers pour les bandes. Prenez la pâte pour le fond et mettez-la sur une grande feuille de film alimentaire, étalez-la au rouleau fariné, attention ça colle, ça se déchire, c'est un vrai bonheur. Quand vous l'aurez étalée selon la forme de votre moule, faite la glisser dans une grande assiette plate et hop au frigo. Faites de même avec la pâte pour les bandes en l'étalant cette fois en forme de rectangle aussi grand que possible mais en gardant une épaisseur de pâte de 3 à 5mn, mettez aussi au frais. Attendez une trentaine de minutes, le temps de prendre une tisane, le plus dur est à venir. Beurrez votre moule, prenez la pâte pour le fond et retournez rapidement, et tapissez du mieux possible le moule, découpez tout ce qui dépasse. Versez la confiture, étalez-la bien. Prenez la deuxième pâte, celle que vous avez étalée en rectangle, coupez des bandes d'environ 1cm. Avec délicatesse, mais rapidité, plus la pâte se réchauffe plus elle devient cassante ! mettez les bandes en place, dans un sens puis croisez. Badigeonnez les croisillons avec le jaune d'œuf, mettez au four préchauffé à 180° pendant 30mn. Après vous pouvez donner un petit coup de grill si vous voulez et surtout criez : YEEEEEESSSSSSSS!!! Vous l'avez bien mérité !

Mais pourquoi, tiens y'a de la pâte même au plafond, est-ce que je vous raconte ça…

P.S.: Dès la semaine prochaine je retourne dans ma bibliothèque, j'ai encore des questions auxquelles je n'ai pas répondu.

38 commentaires:

  1. ah mais si en plus il faut choper des suées pour cuisiner je suis pas prête de revenir moi :op

    RépondreSupprimer
  2. Je rigole beaucoup grace à toi!!!!
    Comme d'habitude ta note est super!!!!
    Je ris car pour moi aussi, étaler la pâte a été une galère!!!!
    Bon, en tout cas, elle est superbe!!!!
    Bizzzzzzzzzz
    Barbichounette

    RépondreSupprimer
  3. Elle est superbe, bravo !

    RépondreSupprimer
  4. A voir le superbe résultat on ne peut pas penser que tu en as autant bavé, à mon avis tu en rajoutes un peu pour te faire plaindre, marche pas avec moi....toi la cuisine tu as ça dans les gènes!

    RépondreSupprimer
  5. ah... mais je l'avais pas dit que pour étaler la pâte c'était sans rouleau, à la main, directement dans le moule ? j'l'avais pas dit ? SI je l'avais dit ! Alors, voilà, tu n'as que ce que tu mérites... M'enfin, ça veut faire son malin, et voilà le résultat ! Presque une circonstance agravante monsieur l'agent... Allez, laisser couler... faut bien que jeunesse se passe...

    RépondreSupprimer
  6. Même au rouleau, le résultat en vaut la peine. Bravo à Marie pour la photo qui sublime la régularité du croisillon, le nacré de la confiture et le doré de la pâte (c'est bô ce que je raconte)

    RépondreSupprimer
  7. Je la trouve sincèrement très TRES belle :D

    RépondreSupprimer
  8. Une petite camomille te ferait un bien fou ..

    magnifique linzertorte !

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai que c'est une vrai galère a étaler mais le jeu en vaut la chandelle,c'est trop bon.
    Très belle réussite,elle est splendide!

    RépondreSupprimer
  10. Ta tarte est très belle, elle a l'air calme et sereine, à l'autrichienne, enfin l'idée qu'on s'en fait, pas tout à fait à ton image...plutôt "eton mess"

    RépondreSupprimer
  11. Et ben... que d'aventures dans ta cuisine ! Mais ça valait le coup d'en envoyer jusqu'au plafond, elle est magnifique !!!

    RépondreSupprimer
  12. Ca me fait penser à une lointaine époque où j'essayais d'apprendre la guitare, régulièrement je la jetais, de rage! Heureusement je suis calmée depuis. Aude a essayé de me convaincre d'en faire une, malgrè mon peu de capacités patissières, je crois que finalement, je vais renoncer. Elle est belle, tu ne dis pas si elle était bonne.

    RépondreSupprimer
  13. Te voilà transformé en fou de la linzertorte! Mon pauvre Dorian , le pire c'est que maintenant il faut nettoyer le plafond, c'est vraiment pas une vie ça! mais console toi en dégustant la superbe tarte que tu as fait mais si tu as souffert, mais as-tu vraiment souffert autant que tu veux bien nous le faire croire?;-))

    RépondreSupprimer
  14. j'ai toujours zeu du mal avec la linzertorte et ce depuis 10 ans!!! c'es un des premiers gateaux maison de ma petite vie d'etudiante brestoise qui sortait des recettes de maman...

    ma pâte est toujours trop sèche, ou bien alors j'ai pas assez de garniture, ou bien mes croisillons ressemblent plus à rien...

    pff, la linzertorte!!!

    bénédicte

    ps: la tienne est très belle
    ps2: tu peux me prévenir au prochain KKKKKKK parce qu'à chaque fois je passe au travers...
    ps3: rien en fait.

    RépondreSupprimer
  15. hahaha, mais à quoi tu carbures, toi?? ;) en tous les cas, ta tarte est superbe et si je trouvais de la confiote bouffable ici, ainsi qu'une balance qui me donne des grammes et non des inches, et des amis pour la partager, je la ferais tout de suite :)

    RépondreSupprimer
  16. Efforts largement récompensés avec cette jolie linzertorte!

    RépondreSupprimer
  17. Je suis restée bouche grande ouverte devant mon écran quand j'ai vu ta sublime Linzertorte et puis quand j'ai lu ta note, j'étais morte de rire en t'imaginant couvert de pâte et te jeter contre les murs. T'est trop fort toi!!! En tout cas, elle est terrible et tes photos sont dignes d'un livre de cuisine. J'ai hâte de voter Bis'

    RépondreSupprimer
  18. Elle est superbe, lumineuse: du grand art, M'sieur Dorian!!

    RépondreSupprimer
  19. Que ferait-on sans toi ????
    Elle est magnifique ta tarte !

    RépondreSupprimer
  20. elle est superbe, belle récompense après tout ce boulot!

    RépondreSupprimer
  21. Des suées ce n'est pas le mot Marion… on a passé des curieux moments avec notre pâte avant de la passer au frigo, où là ça s'est considérablement arrangé…
    Vous voyez bien qu'elle est infernale cette pâte même Barbichounette le dit ;-)
    Merci Lau, au final ma dernière terreur c'était de la brûler ça aurait été…
    Et je me rends compte qu'après j'avais une autre peur Bea c'est de la casser en morceaux en démoulant et rien !!! pas brûlée et sortie toute seule…. Le bonheur !!!
    Beuhhhh ben oui Mercotte j'espérais bien que tu me plaignes un peu… de temps en temps c'est pas désagréable et ça marche même plus… pfffff ;-)
    Si tu avais dit Aude mais… bon alors je vais lever un des secrets de fabrication… il y en avait deux dans le four… et oui que veux-tu, quand tu as des enfants qui te disent la framboise c'est non mais par contre le cassis… donc deux dont une à la main, le cassis et au final (au final parce que l'étalage à la main… ) les deux tartes se ressemblent comme deux sœurs… à part la couleur, je mettrais des photos de l'autre un de ces jours ! voilà donc j'ai aussi fait à la main… Au fait Aude tu peux redire que c'est de la faute de ma jeunesse ;-) j'adore !!!
    Déborah si un jour j'ai besoin d'une écriveuse… ça doit pas se dire comme ça… de slogans je penserai à toi en premier c'est boooooo!!!
    Je suis sincèrement très très touché de ton message Elie !
    C'est la seule infusion que je supporte Anne, la camomille… ça me fait penser à une petite rue de Barcelone où il y avait un herboriste… bon j'me laisse aller là ,-)
    En plus oui au final je n'ai même pas pensé à le dire Celat mais effectivement j'ai trouvé ça très bon !
    Pourquoi tu dis que je ne respire pas le calme et la sérénité Kitchenette, j'vois vraiment pas ;-)!!!
    Juste pour l'histoire Miss cocotte, le cassoulet, pas exactement dans ces conditions, a vraiment failli finir dans le fond du jardin, c'est Marie qui m'a arrêté !
    Merci Salwa moi c'est ton petit bonhomme tirant la langue que j'ai beaucoup aimé !!!
    Moi Gracianne, j'ai arrêté en voyant la tête du pauvre homme qui me servait de prof de guitare… c'était pas mon truc !!! bon la tarte… oui je l'ai trouvé bonne parce que c'est plein de saveurs différentes qui se mélangent bien ! par contre la prochaine fois je vais essayer de cuire un peu plus le fond qui n'était pas assez cuit dans la version framboise… donc bien mais peut encore mieux faire…
    En tout cas Choupette tout le monde en a mangé… même les enfants !!! donc rien que pour ça… toutes ces terrrrrrriiiiibles souffrances sont justifiées ;-)
    C'était encore une de mes craintes Bénédicte que les croisillons s'étalent à la cuisson et viennent couvrir toute la tarte… une horreur !!! compte sur moi pour le prochain je serais là pour sonner le tocsin !!! enfin si je ne l'oublie pas moi-même !
    Heu Lulu pour la confiture je peux peut-être arranger ça ! pour le reste c'est plus difficile à moins que l'on fasse une linzertorte au pâté de campagne que tu pourrais partager avec les bêtes à fourrure qui partagent ta vie !!!
    Merci Moony en plus maintenant je suis prévenu donc ça sera plus facile pour la prochaine… si jamais j'en refais !!!
    Heu je ne préfère pas savoir comment tu m'as imaginé couvert de pâte !!! je transmets à Marie pour les photos… décidément je crois que je vais la garder… comme photographe !!!
    Merci Sandra, tiens j'ai des envies de pain, je sens que je vais bientôt passer faire mon marché chez toi !
    Sans moi, mais pourquoi tu veux faire sans moi Manue ;-) Merci pour la tarte !
    Et en plus, y'en a plus !!! rien y reste rien, j'ai fini le dernier p'tit bout ce matin Mimosa !

    RépondreSupprimer
  22. Très beau travail. Après ce que j'ai pu lire, je ne suis pas docteur, mais je crois que tu as grand besoin de repos !

    RépondreSupprimer
  23. Oh YEEEEEESSSSSSSS!!! la Linzetorte… Mais où suis-je arrivée dans la blogosphère culinaire??? Le royaume des mots et de l'ambiguité... Merci pour ton message sur ma petite bulle de blog, gastronom'eure... (j'ai encore beaucoup de chemin à parcourir avant d'espérer arriver à tant de verve "culinaire"!!!)... le top de la Linztote!

    RépondreSupprimer
  24. Ah bravo, c'est malin! J'ai tout juste eu le temps d'aller aux WC, tellement tu m'as fait rire!
    J'ai tellement rigolé que j'en ai mal au ventre!!!
    Ta Linzertorte est magnifique!

    RépondreSupprimer
  25. Ca y est j'ai compris! En fait il faut être Autrichien des montagnes pour la réussir, et cuisiner à l'extérieur, là où il fait la même température que dans nos frigos!

    RépondreSupprimer
  26. Je devrais pourtant savoir que je ne dois jamais passer par ici à l'heure du goûter.

    RépondreSupprimer
  27. Je dois dire que la linzertorte ne m'inspire guère, jene suis pas fan mais ta photo est terrible et la met divinement en valeur...même pour une non-addict ;)
    Bravo Dorian!

    RépondreSupprimer
  28. Je trouve la tarte aussi belle que les commentaires sont tordants...
    Et hop, même si c'est trop tard je vote!

    RépondreSupprimer
  29. Merci Emilie c'est exactement ce que je me disais, d'ailleurs je me demande si je ne vais pas reprendre quelques jours de vacances !!!
    Tu sais Catherine la blogosphère culinaire est pleine, de plus en plus pleine d'ailleurs, de plein de choses ! des comme ici, des comme chez toi, et d'autres pleins d'autres, tu vas voir ,-)
    C'est le double effet Dorian ça Claire ,-), non franchement je ne pensais pas… tu es sûre que c'est mon texte que tu as lu ,-) ??? Merci pour tes encouragements en tout cas !
    Ben tu vois Marie, moi je dois être un peu neuneu j'avais pas fait le rapprochement entre le frigo et la température Autrichienne ! Sois sympa, ne me dis pas que je le suis effectivement!!!
    Tu sais Mijo ça ne compense pas les fois, très très très très très nombreuses où ça m'a fait ça chez toi!!!
    Ben franchement avant de goûter Thalie, je m'étais dit tiens une tarte à la confiture… et puis maintenant !!! bon c'est long… mais c'est vraiment bon ,-) en tout cas merci!!!
    Merci Déborah, il n'est jamais trop tard pour faire plaisir ;-)

    RépondreSupprimer
  30. Comment fais-tu pour obtenir ces croisillons aussi réguliers ?? Je craque pour la touche de confiture sur le bord du moule, le détail qui tue, argh !! Elle est magnifique cette tarte ! En tout cas, j'ai l'impression que ce KKKV t'a fait perdre tous les bienfaits calmants de l'air marin breton ?!

    RépondreSupprimer
  31. Le secret c'est vraiment le froid Marion!!! avant c'est l'enfer... après le paradis!!! heu la touche de confiture c'est que je l'avais pas vue avant de la remarquer sur la photo surtout ,-)...ah bon c'est calmant l'air breton??? j'y retourne !!!

    RépondreSupprimer
  32. Merci pour ton truc : le froid... Moi, je n'ai pas eu le courage de participer à ce KKKV, mais j'ai adoré le résultat, j'ai donc voté pour toi hier, et je tiens à dire également bravo à Marie pour la sublime photo...

    RépondreSupprimer
  33. Merci Fabienne ! vraiment le froid est l'ami du cuisinier pour cette recette !!! j'ai transmis... heu tu m'as dis quoi déjà que la photo était pas mal???... bon bon sublime je transmets !!!

    RépondreSupprimer
  34. Trop drôle , et merci pour cette délicieuse recette,
    j'ai mis la pâte carrément au congel pour quelques minutes juste le temps qu'elle durcisse , sinon effectivement c'est sportif pour la travailler ....
    un pur délice cette tarte!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne idée le passage au congel ! Et merci à toi pour ce retour Christ !

      Supprimer
  35. Excellente recette, l'humour en plus !

    RépondreSupprimer