vendredi 11 septembre 2020

Ma p'tite soupe à la japonaise... parce que j'aime toujours autant me balader par là-bas...

Il y a des quartiers de Paris que j'aime un peu plus que les autres et " étonnamment " c'est aussi ceux où je vais faire mes petites courses cosmopolites. Du nord au sud et de l'ouest à l'est, j'ai comme ça mes quartiers chinois, turcs ou indiens et bien sûr japonais où ma carte bleue change régulièrement de couleur pour passer au rouge voire certaines fois au cramoisi... 
Et parmi tous ces lieux de la capitale, je dois dire que j'ai une passion particulière pour ces quelques rues qui se trouvent autour de l'Opéra et qui me permettent de me croire pendant quelques heures du côté du Japon. Je peux me balader là pendant des heures juste à regarder... en fait non, je devrais dire que je pourrais si je voulais mais justement je ne veux pas ! Du coup je me promène, flânant a priori sans raison et puis je lâche le monstre et je remplis tous les sacs que je peux de joyeuses emplettes avant de m'arrêter quand je ne peux plus rien porter de plus...
Et c'est comme ça que je retrouve plein plein de choses dans mes placards et que j'ai retrouvé hier un tas de petites choses que j'aime à mettre dans ma petite soupe du soir.
Ma p'tite soupe à la japonaise...
Ingrédients : 75cl de bouillon de légumes bio - 1/2 càc de dashi déshydraté (facultatif si vous voulez que votre soupe soit végétarienne) - 1 ou 2càs de sauce soja - 1càs de mirin - 4 fines tranches de gingembre - 4càc de miso clair - 1 ou 2 cives - 1 douzaine de pois gourmands - 1/2 carotte nouvelle - 1 chou bok choy (selon la taille vous pouvez en mettre 2) - 8 shiitakés frais (s'ils sont secs faites-les infuser dans du thé tiède pour les réhydrater) - 4 jaunes d’œufs - 60g de udons de blé plats secs (ou de ramens)
Émincez finement les cives. Coupez en trois en biseaux les pois gourmands. Pelez puis taillez en julienne la carotte. Coupez le chou bok choy en six ou en huit dans la longueur selon sa taille. Coupez les shiitakés en tranches.
Faites cuire les nouilles  en suivant les indications indiquées sur l'emballage. Egouttez-les puis passez-les sous l'eau froide et réservez-les.
Versez le bouillon dans une casserole et ajoutez le dashi déshydraté, le soja, le mirin et le gingembre et fouettez le tout. Portez à ébullition.
Ajoutez la moitié de la cive, les pois gourmands, le chou et le shiitakés dans la casserole et faites-les cuire assez rapidement. Personnellement comme j'aime les légumes très croquants, cinq minutes ont suffi mais n'hésitez pas à prolonger si vous trouvez que ce n'est pas assez.
En tout cas quand c'est cuit à votre goût ajoutez les udons et laissez-les réchauffer.
Badigeonnez les assiettes avec chacune une càc de miso, vous pouvez le mélanger dans la soupe mais j'aime bien qu'il surprenne mes mangeurs en apparaissant peu à peu... à vous de voir !
Déposez délicatement dessus le bouillon fumant, les légumes et les udons. Parsemez la moitié des cives restantes et terminez en posant les jaunes d’œufs les fesses dans le bouillon histoire de lui réchauffer... les fesses ! Dégustez sans attendre !
Mais pourquoi, vivement que le vieux monde revienne que je retourne au Japon de Paris... est-ce que je vous raconte ça...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire