mardi 16 juin 2020

Tarte aux tomates amandes herbes et fleurs... parce que Yotam Ottolenghi...

En cuisine j'ai quelques chefs ou cuisiniers que je suis à la trace tel le chien truffier à la recherche de sa... truffe ! Et d'ailleurs plusieurs d'entre eux viennent d'outre Manche. Comme quoi la cuisine en Angleterre mérite d'après moi bien mieux que... enfin ça s'est bien arrangé depuis le temps lointain où on pouvait jouer aux billes sur la table des restaurants avec leurs petits pois et où certaines sauces avait plus du visqueux que du véritablement réjouissant. Et parmi ces cuisiniers qui ont posé leurs casseroles par là-bas, il y en a un que je suis donc comme le chien précédemment cité, Yotam Ottolenghi !
J'aime sa cuisine cosmopolite, cette cuisine empreinte de ses origines attrapées du côté de Jérusalem et mélangées à tout un tas d'autres influences pour composer ainsi des propositions plus que réjouissantes et gourmandes.
Et aujourd'hui en me baladant dans mon potager, j'ai remarqué qu'années après années les jolies fleurs de bourrache et les herbes aromatiques prennent de plus en plus de place...
Bon, rien d'étonnant puisque mon potager, malgré mes suppliques, continue à faire à peu près ce qu'il veut. Et pourtant je vous assure que j'y met de la bonne volonté et que je lui parle presque tous les soirs, que je fais à chaque fois la longue liste de ce que j'aimerai y voir pousser... et, vous n'allez pas le croire, rien n'y fait. J'ai beau parlementer, il n'écoute rien ! Bon, un jour quand j'aurai usé mes arguments potagers je passerai peut-être à la binette, mais avant de telles extrémités, j'ai encore quelques discours à tenter...
Du coup beaucoup de bourrache et d'herbes et moins d'idées pour les passer en cuisine. Elle continue juste à ravir les abeilles du coin, ce qui, somme toute, n'est déjà pas mal... Jusqu'à ce que je me dise que j'irais bien y voir du côté de Yotam Ottolenghi des fois qu'une de ses recettes tout en fraîcheur se prête à se faire fleurir. Et c'est comme ça que je suis tombé sur cette tarte à la tomate et aux amandes que j'ai décidé de couvrir d'herbes et de fleurs... 
Tarte aux tomates amandes herbes et fleurs...
Ingrédients : 1 ou 2 belles tomates – 1 rouleau de pâte feuilletée – 60g de beurre bien mou - 45g d'amande en poudre – 30g de chapelure – 1 gousse d'ail – 15g de parmesan – 45g de ricotta - 1 douzaine de feuilles de basilic (si possible de différentes couleurs) – 2 branche d'origan frais effeuillé - 1 douzaine d'olives dénoyautées à l'huile – des fleurs de bourrache – sel et poivre
Commencez en mixant ensemble dans un bol le beurre et l’œuf, puis ajoutez en mixant l'ail passé au presse-ail et l'amande en poudre. Arrêtez le mixer et ajoutez le parmesan, la ricotta et la moitié de l'origan, poivrez et mélangez le tout rapidement, vous pouvez aussi le faire à la cuillère.
Tapissez un moule à tarte beurré et fariné avec la pâte feuilletée, vous pouvez éventuellement la précuire un peu. Mon moule fait 22cm mais je pense que vous pouvez pousser à 24cm.
Tartinez la crème aux amandes dans le fond et déposez par-dessus la tomate coupée en tranches d'un demi-centimètre. Parsemez l'origan restant et au four ! Pendant un trentaine de minutes dans un four préchauffé à 180° en surveillant la cuisson pour que la pâte ne brûle pas.
Une fois sortie du four laissez un peu tiédir et transformez votre tarte en joli jardin en parsemant dessus les olives, les feuilles de basilic et les fleurs de bourrache !
Mais pourquoi, retourner à Londres pour m'attabler chez Ottolenghi... bientôt... est-ce que je vous raconte ça...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire