mercredi 27 décembre 2017

Et si on finissait l'année en parlant de vin ? Accords mets vins et mes gougères aux truffes pour les écureuils...

Le vin, c'est toujours compliqué... ou presque ! Il suffit pour le « simplifier » d'oublier, oublier les mots du vin qui souvent font que l'on n'ose pas, de penser plaisir, son plaisir, et à ses propres envies. Bon, une fois dit ça on reste souvent devant des rangées et des rangées de bouteilles avec toujours la même question, mais qu'est-ce que je pourrais bien choisir pour accompagner mon p'tit plat, mon apéro entre copains ou tel ou tel dessert... Donc facile à dire et pas toujours simple à faire !
 
Du coup j'ai adopté un principe enfin simple, d'abord un vin et après on voit ! Et plusieurs vins ça permet de voir plus largement encore... C'est comme ça que je découvre d'abord quelques bouteilles et que je me dis ensuite, la prochaine fois... Bon forcément ça « m'oblige » à goûter mais ce n'est pas la partie la plus désagréable d'une rencontre avec un vin.
C'est comme ça que j'ai goûté il y a peu de temps un coffret de trois vins qui propose une idée maline, enfin je trouve, découvrir un viticulteur à travers trois de ses produits. Trois vins différents, pas trop, puisque du même terroir, du côté de l'Entre-Deux-Mers, avec la même philosophie, mais aussi trois portes ouvertes vers des plaisirs différents. 
Ces trois vins sont proposés par Avenue des vins dans un coffret qui après avoir été proposé pour Noël, va être proposé le long de l'année et va vous permettre un petit tour bien agréable du côté de bordeaux et du Château de Camarsac en compagnie de Thierry Lurton. Trois vins et une idée, une promenade rassurante du côté de Bordeaux en bonne compagnie avec un blanc Entre-Deux-Mers et deux rouges Bordeaux supérieurs.
Et une fois goûtés ces trois-là, je me suis dit que l'un d'eux, la cuvée prestige du Château de Carmasac, serait un bon compagnon, suffisamment intense et parfumé pour résister et bien accompagner des gougères au parfum de truffe ! Et comme il me restait quelques brisures de truffes...
Mini-gougères à la truffe pour les écureuils...
Ingrédients : 24cl d'eau – 60g de beurre – 150g de farine – 150g de Comté (plutôt vieux le Comté) – 4 œufs – 1 ou 2càc de brisures de truffe (encore une fois j'ai utilisé les brisures de truffe de la maison Beaumont) - 30g de noisettes finement hachées - sel et poivre
Portez à ébullition, dans une casserole, l'eau et le beurre avec pincée de sel. Retirez du feu et versez d'un coup la farine. Mélangez vivement jusqu'à obtenir une pâte qui se décolle des parois de la casserole. Remettez à feu doux et faites sécher la pâte une minute en la remuant bien. 
Versez votre pâte dans un batteur et faites tourner, utilisez la pale de votre batteur, faites tourner à petite vitesse jusqu'à ce que la pâte refroidisse un peu. Toujours en tournant versez les œufs un par un et laissez-les bien s'incorporer. 
Arrêtez de battre, ajoutez le Comté et les brisures de truffe, ajustez en sel et poivre et mélangez à la cuillère.
Versez votre pâte dans une poche à douille et faites des petits tas d'environ 3cm de diamètre, vous pouvez aussi utiliser une cuillère. 
Parsemez les noisettes sur les mini-gougères et enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant une 18 à 20 minutes. Sortez-les alors du four et laissez-les tiédir sur une plaque.
Vous pouvez éventuellement garnir vos gougères avec une petite crème battue et un peu de brisures de truffe...
Vous pouvez retrouver ces vins sur Avenue du vin par là : Coffret vigneron Château de Camarsac
Mais pourquoi, bon et maintenant direction une autre région ??? est-ce que je vous raconte ça...

5 commentaires:

  1. ça tombe à point je cherche des idées pour l'apéro du réveillon !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'apéro les gougères sont forcément tes amies avec des possibilités de variations plus ou moins couteuses... la truffe n'est pas obligatoire mais ça tu le sais bien sûr !

      Supprimer
    2. oui t’inquiète, je pense remplacer par des flocons de piments pour réchauffer l'ambiance ;)
      et une pointe de wasabi pour accompagner (mais juste une pointe, sinon ça couvrirait le gout des gougères
      merci pour ta recette en tout cas

      Supprimer
  2. Allez... je vais le dire... car je trouve que c'est un peu comme la feuille de salade coincée entre les dents que l'on voit en se couchant mais que personne ne vous a rien dit de toute le soirée.... dans les ingrédients tu parles de comté et dans la recette de parmesan... oooppsss... et bien moi je vais tester la version parmesan pour mon apéro pour acceuillir los Reyes Magos :-) :-) :-) :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Diablo !!! A vrai dire j'ai longtemps hésité entre parmesan et Comté... pour finalement choisir le Comté ! Mais visiblement en écrivant la recette j'hésitais encore ! En tout cas je suis prêt à truffer mes recettes de fautes si tu commentes en me les faisant remarquer avec autant d'humour ! Merci Bégonia !!!

      Supprimer