dimanche 5 novembre 2017

Rencontre chez Giovanni Rana avec la famille et Claudia Compagni une styliste stylée et nos tortellini aux saveurs d'automne au menu !

Ce n'est pas la première fois que je me retrouve du côté de Véronne en compagnie de la famille de Giovanni Rana, avec le patriarche bien sûr, mais aussi Gian Luca et Antonella, puisque j'ai eu la chance plusieurs fois de travailler avec cette marque qui sait conjuguer les pâtes fraîches farcies à toutes les sauces.
Et cette fois pour nous recevoir avec quelques amis blogueurs, Antonella avait mis les petits plats dans les grands, notamment après avoir demandé à chacun de nous de réaliser un plat avec une des spécialités de la marque.
Et pour répondre à sa demande ma première difficulté a forcément été de choisir... choisir quelle spécialité de Giovanni Rana j'allais entraîner dans cette aventure, par ici on ne se rend pas toujours compte de l'étendue des gammes de la marque, et puis choisir encore, les ingrédients et tout ce qui allait me servir à « mettre en scène » mon plat... Choisir, un de mes principaux problèmes...
Et Antonella avec sa générosité habituelle, sans le savoir, avait donc contribué largement à mon trouble en étalant sur de nombreuses tables de quoi me faire hésiter pendant des heures et des heures et des heures  ! Du coup j'ai décidé de faire ce que généralement je ne fais jamais, j'ai pris presque sans réfléchir, presque... les ingrédients et les plats, les planches et les rubans, des champignons par-ci des poires par-là... et c'est les bras chargés que je me suis retrouvé face à Claudia Compagni.
Claudia est styliste culinaire, de celles qui habituellement pensent, préparent, mettent en scène et photographient les plats pour la marque mais aussi pour de très nombreuses publications, revues et livres de cuisine bien sûr. C'était une première pour moi qui suis habitué à mettre en scène seul mes assiettes et mes ambiances et je dois dire que confier ça à quelqu'un d'autre... Mais comme j'aime aussi les rencontres.
En lui confiant mes ingrédients je me demandais à quelle sauce elle allait bien pouvoir... et je l'ai donc regardée commencer à cuisiner tout ça. Et curieusement petit à petit j'ai commencé, non pas à me dire que j'aurais fait autrement, mais bien que... qu'elle était en train de lire en moi comme un livre de cuisine ouvert ! Et quand elle a terminé de me cuisiner et mettre joliment en place tout cela, et qu'elle m'a tendu mon plat je n'ai pas pu lui dire autre chose que, je n'aurais pas fait autrement ! Je crois qu'à ce moment-là j'ai vu un sourire amusé dans ses yeux...
Tortellini aux saveurs d'automne
Ingrédients : 1 paquet de Tortellini pecorino et poivre Giovanni Rana – 4 ou 5 petits cèpes – 4 tranches bien fines de lard fumé – 3 ou 4 càs de noix - 1 poire – quelques feuilles de sauge – 1càs d'huile d'olive – 10g de beurre - sel et poivre
Nettoyez bien les cèpes puis coupez-les en deux. Coupez les tranches de lard en lamelles d'environ 1cm. Coupez la poire en deux, enlevez le cœur puis coupez-la en fines tranches. Concassez grossièrement les noix.
Faites cuire les tortellini selon les indications portées sur l'emballage, attention ça va très vite ! Égouttez-les rapidement puis réservez-les le temps de préparer la garniture.
Faites chauffer le beurre et l'huile d'olive dans une grande poêle à feu assez vif et quand le tout commence à être bien chaud, déposez-y les feuilles de sauge et les tranchettes de lard. Les feuilles de sauge vont très rapidement se raidir, enlevez-les alors et laissez le lard bien colorer avant de les enlevez aussi. Faites alors dorer les champignons et les poires dans le gras qui s'est maintenant bien parfumé. Quand les champignons et les tranches de poire sont bien dorés, retirez-les de la poêle.
S'il y a un peu trop de gras, environ 1càs retirez le surplus puis ajoutez les tortellini et réchauffez-les en les remuants dans la poêle. Ajoutez alors les champignons, le lard et la poire et mélangez rapidement le tout. Servez dans les assiettes, ajoutez enfin les feuilles de sauge et les noix et terminez par un ou deux tours de moulin de poivre.
Je n'ai pas non plus réalisé les photos qui illustrent cet article, elles ont été, elles aussi, réalisées par les équipes Giovanni Rana qui ont aussi du lire en moi...
Mais pourquoi, bon et maintenant si je cuisinais quelques pâtes tout seul... est-ce que je vous raconte ça...

5 commentaires:

  1. merci pour cette recette
    je ne connaissais pas l'étendue de la gamme (habituellement c'est jambon cru ou ricotta / épinard)
    sinon celle là me tente bien : http://www.rana.it/fr/produit/détail/peacirc;tes-farcies/plaisir-et-bien-eecirc;tre/rravioli-potiron-e-petits-oignons-grilles/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que je fais comme toi et les habitudes... Elle me tente bien aussi cette recette là !

      Supprimer
  2. mais pourquoi est-ce que c'est toujours les mêmes gâtés bouh bouh bouh...j'en rêve d'un séjour auprès d'une telle famille d'artisans de la Pasta

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais à force de faire d'aussi jolies recettes que les tiennes ça va bien finir par t'arriver aussi... !

      Supprimer
  3. Hummmmm... j'en ai l'eau à la bouche.

    RépondreSupprimer