mercredi 2 novembre 2016

Que demande-t-on finalement à un livre de cuisine ? Et si Invitation d'un pâtissier voyageur répondait à cette question... et des financiers très noisettes !

Quand il faut savoir si un livre de cuisine est bon, c'est encore plus difficile à dire que si un plat est bon, parce que dans ce dernier cas il suffit souvent de planter une fourchette dedans et de goûter ! Quand c'est un livre... beaucoup plus difficile de le goûter...
Du coup en tenant le livre de Nicolas Bernardé Invitation d'un pâtissier voyageur qui vient de paraître aux éditions de La Martinière je me suis posé cette bien difficile question, qu'est-ce qui fait que je trouve un livre bon !

C'est une question très subjective parce que, comme pour un plat, je vais adorer certaines choses que les autres vont détester. En toute subjectivité donc j'attends bien des choses dans un livre qui doit peupler ma cuisine.
J'aime qu'il me fasse découvrir des choses, des trucs et des machins, simples ou compliqués et même plutôt simples et compliqués, un peu comme s'il me disait, je vais t'accompagner, je vais te faire découvrir des choses et t'aider à faire avancer ta cuisine, doucement si tu veux ou beaucoup plus haut si tu veux aussi.
J'aime qu'il me fasse voyager et qu'il me fasse aussi rêver, j'aime y découvrir de nouveaux continents, de nouveaux produits et de nouvelles manières de faire, tout comme j'aime pouvoir tourner et retourner ses pages juste pour le plaisir de mes yeux et de mon appétit.
J'aime finalement qu'il y ait bien des choses dans un livre de cuisine... Et le livre de Nicolas Bernardé est de ceux qui répondent à toutes ces attentes.
Le pâtissier voyageur vous entraîne, vous prend par la main pour vous faire découvrir petites et grandes recettes, depuis les petits biscuits jusqu'aux grandes pâtisseries, des astuces jusqu'aux montages les plus sophistiqués, et même si certaines fois je sens que je vais préférer regarder que préparer, tout semble à portée de la main du pâtissier amateur que je suis. Et puis comme si ce n'était pas suffisant, servi par les photos de Guillaume Czerw et le stylisme de Julie Schwob, une paire que je n'arrêterai jamais de louer, ce livre me fait donc foutument rêver !
Si vous avez les mêmes goûts et les mêmes envies que moi face à un livre, n'hésitez pas, allez vite le feuilleter et je pense qu'en repartant il sera sous votre bras...
Et pour le « goûter » un peu plus j'ai eu envie de ma petite marotte du moment, de réaliser des financiers très noisettes presque comme dans l'ouvrage, que j'ai remis comme toujours à ma sauce...
Financiers très noisettes
Ingrédients : 90g de beurre doux - 60g de poudre d'amande (bien fine sinon je vous raconte dans la recette) – 100g de sucre glace – 30g de miel liquide (j'ai utilisé un miel de sapin diablement parfumé qui a fait des merveilles) - 40g de farine – 90g de blanc d'œuf – 1 petit bol de noisettes grossièrement concassées – 1 pincée de sel
Si votre poudre d'amande n'est pas assez fine, faites comme moi, je l'ai repassée au mixer, et comme je ne voulais pas qu'elle finisse en pâte collée aux parois de l'engin je l'ai mélangée avec le sucre glace avant de mixer le tout et ça a bien fonctionné.
Mettez ensuite le beurre dans une poêle, faites-le grésiller à feu moyen jusqu'à ce qu'il devienne noisette. Attention noisette pas noir, sinon on recommence ! Ensuite filtrez-le. Pour cela j'utilise une passoire couverte de gaze, ça permet de récupérer toutes les impuretés.
Mettez dans un saladier le sucre glace, la poudre d'amande, la farine et le sel et mélangez bien le tout.
Ajoutez les blancs d'œufs et mélangez, ne fouettez pas, mélangez. Ajoutez le beurre et le miel et mélangez de nouveau. Laissez reposer une demi-heure au moins.
Beurrez et farinez généreusement vos moules surtout si vous utilisez des petits moules métalliques comme moi sinon ça va furieusement coller. Remplissez vos moules au ¾ pas plus puis parsemez par dessus les noisettes.
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant 12 à 15 minutes. Le temps dépendant comme toujours du four et du moule, surveillez bien, le financier a les fesses qui brûlent facilement !
Mais pourquoi, ah j'oubliais forcément que les recettes soient bonnes... est-ce que je vous raconte ça...

7 commentaires:

  1. Tiens, j'étais en mode très noisettes et financier moi aussi aujourd'hui ! Tu me donnes envie de découvrir ce livre dis donc ... Ton article aussi est une invitation à ce voyage ... Petit mise en abîme qui me plaît bien ce soir ! Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NDLR: *abyme* ... oh ! j'peux pas me corriger ! ^^

      Supprimer
  2. Petits financiers TOPissimes ! Je note !
    Merci et bonne journée
    Michèle

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas Bernardé est un super super pâtissier que j'ai découvert par hasard il y a quelques années via un voisin car en fait je ne suis qu'à quelques minutes en voiture de sa pâtisserie de La Garenne-Colombes. C'est super tentant ce livre ! (tu as goûté ses cakes ? Ca vaut le détour!) J'aime bien tes moules en fer pour faire les financiers, ça change un peu des présentations en petites barres.

    RépondreSupprimer
  4. miam, des financiers qui peuvent se décliner à l'infini selon les gouts de chacun :)
    merci pour la recette, il faut que je prenne le temps de tester ça ;)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai fait une bonne récolte de noisettes dans mon jardin ; donc, il FAUT faire cette recette !

    Tu parles très bien de ce livre. En ce qui concerne le tien, au passage, Marine (is cooking) est une bonne ambassadrice !

    J'ai acheté ton dernier livre (n'ayant pas eu la chance de le gagner !), les yeux fermés, car il était vendu sous blister... Bien évidemment, je ne suis pas déçue : la plupart des recettes y figurant sont dans mes "préférées" (sur le blog). Il va rester un long moment sur ma table de salon ; la couverture étant déjà fortement à mon goût... Et il va falloir tester les recettes que je n'ai pas encore réalisées : y'a du boulot ;-)
    Corinne

    RépondreSupprimer
  6. J'ai aussi fait cette recette après avoir reçu le livre de Nicolas Bernardé (que je vais publier cette semaine).

    Et je constate que tu as aussi modifié le temps de cuisson !
    Très jolie photo en tout cas :)

    RépondreSupprimer