dimanche 12 juin 2016

Y'a un couillon dans l'potager... Après la pluie... la pluie !!!

Depuis quelques temps je passe mon temps à regarder mon p'tit potager depuis ma fenêtre en me demandant si la salade de la veille s'rait pas un peu plus... Enfin je scrute, je scrute, je scrute !
Et grâce à vos conseils et une décoction d'ail à faire fuir en train direct le premier vampire venu au fin fond de la Transylvanie, je ne vois plus depuis mon poste d'observation le moindre puceron sur mon persil et mes rosiers. 
Bon, pendant un moment j'aurais pu préparer un beurre d'escargot directement avec mon persil tellement il sentait l'ail et mes roses s'étaient attrapées une haleine de ch'val digne de la famille Adams, mais au moins, pucerons il n'y avait plus !
Pendant un temps je ne me suis demandé si c'était vraiment l'effet de la décoction ou si les pauv'es bêtes n'avaient pas fini noyées... mais je n'ai pas eu le temps de réfléchir longtemps avant de me rendre compte qu'un nouveau problème était en train de frapper mon potager !
Depuis quelques temps je guettais que mes jolis fraisiers me donnent enfin un plein panier de fraises à dévorer aussi sec parus et je ne voyais toujours rien rougir sous les feuilles... enfin à part moi d'envie. 
Ils poussaient sans gène, mes fraisiers, mais rien de rouge, de flamboyant, de croquant, fondant et gourmand comme disait l'autre, ne venait apparaître. 
Et puis à force de jouer à sœur Anne au-dessus de mes fraisiers en attendant de voir venir la fraise, j'y ai été voir de plus près.
Et là, frayeur, horreur, malheur ! Mes fraises poussent bien mais elles pourrissent au fur et à mesure !
Et me voilà perplexe en me demandant si c'est de la faute du temps qui n'arrête pas, comme vache qui pisse, de nous mouiller les chaussures ou alors le ciel n'y serait pour rien et j'aurais encore mal fait... 
Le couillon dans son potager que je suis s'est gratté la tête de nouveau et s'est trouvé un nouveau défi, une nouvelle quête, sauver les fraises perdues !
Bon comme d'habitude si jamais vous avez astuces et idées n'hésitez pas... parce que pour le moment ma récolte se résume à cette seule et unique fraise...
Mais pourquoi, j'aurais pas la salade qui pousse un peu furieusement là ? est-ce que je vous raconte ça...

9 commentaires:

  1. Il n'y en a qu'une mais qu'est-ce qu'elle est belle !!! J'ai abandonné la culture des fraises dans mon jardin ; un charmant petit jeune en vend pas loin de chez moi et je trouve que c'est mieux ! La terre est tellement basse, mon pauvre...

    RépondreSupprimer
  2. Idem chez moi : de temps en temps, quelques fraises moisissent.

    Je crois qu'en cas d'une trop importante pluviométrie ou d'excès d'arrosage, les pieds baignent dans l'eau ... associé à la chaleur ... oups ! fini l'espoir de déguster les jolis petits fruits rouges ;-(

    Je ne suis pas une experte au potager, mais il me semble que mon analyse tient la route !!

    Courage Dorian ! Pfff... on a bien des misères, nous, les jardiniers en herbe.

    Bonne semaine, Corinne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'effectivement le temps actuel n'est pas l'ami du jardinier en herbe et qu'il va falloir attendre des jours meilleurs... mais bon il nous reste l'espoir ,-) !
      Très belle semaine à toi aussi Corinne !

      Supprimer
  3. La décoction c'est trop fort, cela risque même de brûler les plantes... En gousses aux pieds cela permet à la plante de lutter contre les odeurs trop prononcées ( tes rosiers n'en sentiront que plus fort et meilleur) et cela garde tout de même les bienfaits répulsifs contre les pucerons...Pour les fraises, bah, oui si elles touchent le sol mouillé ou si il fait vraiment trop humide (ah bon??!!) Là.... c'est pas gagné. Les cloches de protection mais en laissant quelques centimètres au dessus du sol de façon à aérer l'humidité restante. Bon courage! c'est tout de même bien parti malgré tout :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles ont effectivement plus que les pieds mouillés ! Je pense que c'est du riz que j'aurais dû planter cette année ,-) ! Enfin l'été n'est pas encore commencé... en tout cas je retiens tes conseils pour l'ail et je vais en semer au pied de mes plantation dès demain ! Merci Sonia !

      Supprimer
  4. C'est en effet la pluie qui fait pourrir les fraises. La seule solution que je connaisse consiste à "pailler" les pieds pour que les fruits ne soient pas en contact direct avec la terre mouillée et aussi ça évite qu'elles soient salies quand elles parviennent à mûrir, ce quin'est pas gagné cette année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas je vais quand même essayer de pailler les pieds on ne sait jamais des fois que la pluie veuille bien... en tout cas merci pour le conseil !

      Supprimer
  5. Yes, mulching with hay to keep the berries off the ground will help prevent mold & slug damage and keep the berries clean.

    RépondreSupprimer