vendredi 1 avril 2016

Le vendredi c'est No Meat Today... Et si les blettes devenaient vos amies ? Frittata aux blettes multicolores !

Depuis un moment mes filles sont passées au vert dans l'assiette comme je l'ai déjà dit par ici, bon elles gardent encore leurs canines de carnassières dont elles se servent encore de temps en temps, mais ce qui poussent dans la terre leur remue quand même plus l'appétit que la bête à poil ou à plume.
Mais malgré ça, les réflexes n'étant pas chose dont on se débarrasse facilement, certaines verdures restent bien bien difficile à accepter par mes jeunes affamées dès lors qu'elles se retrouvent couchées dans leurs assiettes.
Tiens la blette par exemple, d'ailleurs je n'ai jamais su si c'était blette ou bette que l'on devait dire, du coup quand je dois en demander je me retrouver à marmonner une sorte d'entre deux se terminant par un ette presque chevrotant. Donc dès que je dégaine ces blettes que personnellement j'aime tant, avec leurs côtes et leurs feuilles généreuses, ça recommence à tordre le nez et c'est tout juste si elle ne me ressortent pas le dis papa t'es sûr que tu veux pas nous empoisonner là ? de leur enfance...
Mais comme je suis têtu comme un pingouin face à une palette de sardine en boite quand j'ai vu chez Arnaud, sur le marché d'ici, de jolies petites verdures multicolores comme il sait nous faire pousser, je me suis demandé à quelle sauce je pourrais bien faire passer mes blettes adorées. 
Et finalement après m'être gravement gratté la tête j'ai laissé trainer une petite frittata tout en couleurs et en parfums sur la table sans leur dire de quoi il s'agissait et... Et quand je suis revenu quelques heures plus tard elle avait été avalé et quand une de mes merveilles m'a demandé ce qu'il y avait dans cette frittata si agréable à dévorer et que j'ai répondu d'la blette ma fille ! elle a juste répondu un Ha... qui me laisse espérer que la blette est en train de devenir leur amie !
Frittata aux blettes multicolores !
Ingrédients : 2 ou 3 petites blettes de différentes couleurs, il faut avoir de quoi remplir généreusement deux beaux bols, l'un avec les côtes, l'autre avec le feuilles – 8 œufs – 1 belle gousse d'ail - 6 belles feuilles de basilic – de l'huile d'olive - 1càc de curry en poudre – sel et poivre
Commencez en taillant vos blettes. Si elles petites comme celles d'Arnaud émincez finement les côtes et en bande d'environ 1cm les feuilles. Si elles sont de taille " normale " vous aurez sans doute assez d'une demie, émincez d'abord finement les côtes puis hachez-les grossièrement et les feuilles toujours en bande d'environ 1cm. En tout cas ne mélangez pas les côtes et les feuilles elles vont cuire en deux temps.
Passez l'ail au presse-ail et déchirez grossièrement les feuilles de basilic.
Faites chauffer 1càs d'huile à feu moyen dans une sauteuse puis ajoutez les côtes et l'ail, ajoutez 5cl d'eau, mélangez bien, couvrez et laissez cuire pendant environ 5 minutes en remuant de temps en temps. Enlevez le couvercle et prolongez un peu la cuisson s'il reste de l'eau au fond de la sauteuse.
Ajoutez les feuilles de blette, le basilic et le curry, mélangez bien et laissez sur le feu en mélangeant bien le tout juste le temps que les feuilles flétrissent, c'est très rapide à peine quelques minutes.
Fouettez les œufs salés et poivrés dans un saladier et quand les blettes sont à point ajoutez le contenu de la sauteuse et mélangez bien le tout.
Versez un filet d'huile dans une petite poêle anti-adhésive, attention elle doit pouvoir passer au four ! d'environ 20cm de diamètre, faites rapidement chauffer à feu assez doux puis verser le contenu du saladier dans la poêle et laisser sur le feu trois petite minutes.
Glisser ensuite dans un four préchauffé à 180° pendant 12 à 15 minutes, 12 c'est encore bien baveux 15 c'est forcément plus ferme.
Après il n'y a plus qu'à glisser sur une assiette, quelques feuilles de basilic dessus et vous pourrez vérifier si les blettes sont vos amies !

Mais pourquoi, bon je sens que je vais en reprendre samedi... s'il en reste ! est-ce que je vous raconte ça...

7 commentaires:

  1. Super recette et très simple à réaliser !

    RépondreSupprimer
  2. Super, une recette qui fait aimer les blettes :o

    RépondreSupprimer
  3. Les deux se disent ! Ou encore, côtes de poirée, au choix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas les côtes de poirée ! Merci Lau ! je vais encore plus hésiter en les demandant ,-) !

      Supprimer
  4. Ah ! Mais j'ai le même marmonnement ;-)
    Je me sens moins seule !
    Je sens que ta recette va me plaire.

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement, il y a plusieurs appellations ! En Normandie, c'est bette et à Paris... forcément c'est blette (une lettre en plus "so chic") et la variété poirée : on n'en consomme que les côtes !
    Pour en faire manger à mes hommes (côtes et feuilles), c'est en général une garniture de tarte avec œufs, crème et lardons fumés : hum ;-)
    Bon week-end
    Corinne

    RépondreSupprimer
  6. un petit bravo aussi à ton "mannequin" une de tes "merveilles"
    une ne voit jamais le visage mais ce que l'on voit est très beau !

    @ +

    RépondreSupprimer