jeudi 20 août 2015

Financiers choco-praline et amande... parce que j'aime toujours autant ces petits gâteaux de voyage...

Le gâteau de voyage n'était pas un concept que ma mère maitrisait, elle lui préférait la... tortillla de voyage...
A cette époque-là, il y a quelques années donc, les voyages ne se préparaient pas comme aujourd'hui en trois clics et ils avaient encore un petit goût d'aventure même s'il ne s'agissait en fait que d'atteindre le sud du sud  de l'Andalousie, cette terre où  le soleil s'amuse à écraser le passant dès 10h passées.... Les voyages se préparaient bien bien longtemps à l'avance chez nous, et comme il fallait bien manger et que nous n'avions pas les moyens d'acheter du tout prêt, il fallait donc aussi préparer à manger...
Ma mère encore une fois brillait, comme à chaque fois qu'il s'agissait de nourriture, par sa régularité de coucou... andalou, en ayant une unique et régulière préparation, le casse-croûte tortilla ! L'avantage étant pour ma mère qu'une fois que tu  as fini ce type de sandwich tu ne cries plus famine pendant un long moment tellement tu as l'impression qu'on t'a entièrement rempli le système digestif jusqu'aux amygdales et tellement tu te dis que plus rien ne pourrait passer par là...
Le désavantage de ces charmants sandwichs à l'allure de mastodontes étant qu'une fois déballés tout le wagon est au courant de la direction du train, le pays de mangeurs de tortillas, et qu'ils sont en train de prendre leur premier repas au goût de là-bas.
Je ne peux pas cacher que ces sandwichs étaient un des rares bonheurs de gastronome en culotte courte que je dois à ma mère, sans doute parce que nos voyages étaient trop rares pour que je m'en lasse, peut-être simplement parce qu'ils étaient bon... Quoi qu'il en soit j'aurais quand bien aimé qu'elle accompagne ses sandwiches d'un p'tit quelque chose d'autre, d'un p'tit gâteau de voyage comme le financier, mais ça...
Chocolate, praline and almond financiers
Ingredients: 150g butter - 60g ground almonds - 30g ground hazelnuts - 180g icing sugar - 60g flour - 150g white eggs - 2 tsp cocoa powder - 20g hazelnut pralines
Roughly chop the pralines.
Put the butter in a pan and heat it up until sizzling and nut brown. Not. Black. Otherwise, you're good to start that again.
Filter it. I used a sieve lined with gauze to remove all impurities from the butter.
This is the key part of your financiers. The better the brown butter, the better the financiers.
In a large bowl, mix together the icing sugar, ground almonds and hazelnuts and flour. Add the egg whites and stir. Do not mix, whisk or beat. Just stir.
Divide into 2 bowls and add the cocoa powder to one. Add the butter and stir it in as well. Very quickly stir the 2 bowls. Set aside for at least 30 minutes.
The marbled effect being… more or less marbled really, you could also just add the cocoa powder to the whole batter.
Generously brush your moulds with butter, especially if they're made of sheet metal (otherwise it will stick!!). Fill with batter… not too much because financiers get bigger when they bake.
Put in the oven — preheated at 180°C/350°F — for about 15 minutes. Of course, it depends on your oven and mould. Check the timing after the first batch.
If you want to decorate as I did, I just melted some white chocolate and dark chocolate and I drizzled onto the financiers once cooled down.
Financiers choco-praline et amande
Ingrédients : 150g de beurre doux - 60g de poudre d'amande – 30g de poudre de noisette -  180g de sucre glace – 60g de farine – 150g de blanc d'œuf – 2 càc de cacao en poudre  – 20g de pralines aux noisettes
Hachez les pralines grossièrement.
Mettez le beurre dans une poêle et faites-le grésiller à feu assez vif jusqu'à ce qu'il devienne noisette. Attention noisette, pas noir sinon on recommence ! Ensuite filtrez-le. Pour cela j'utilise une passoire couverte de gaze, ça permet de récupérer toutes les impuretés.
C'est la partie la plus importante des financiers plus le beurre noisette sera réussi plus vos financiers seront bons !
Mettez dans un saladier le sucre glace, la poudre d'amande et de noisette et la farine et mélangez bien le tout.
Ajoutez les blancs d'œufs et mélangez, ne fouettez pas, mélangez. Séparez la pâte en deux et ajoutez le cacao dans une des moitiés. Ajoutez le beurre et mélangez de nouveau. Mélangez ensuite les deux moitiés très rapidement. Laissez reposer une demi-heure au moins.
L'effet marbré étant très relatif vous pouvez aussi simplement mélanger le cacao avec toute la pâte, à vous de voir.
Beurrez généreusement vos moules surtout s'ils sont en tôle puis remplissez-les de pâte, pas trop, le financier aime prendre ses aises en cuisant !
Parsemez les pralines sur les financiers en faisant une jolie ligne au milieu.
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant une quinzaine de minutes. Le temps dépendant comme toujours du four et du moule vérifiez après votre première fournée.
Après si vous voulez vous pouvez faire des zibouibouis de chocolat blanc et noir comme moi c'est juste un peu de chocolat fondu tombé en fil sur les financiers une fois qu'ils sont froids.

Mais pourquoi, je me demande quelle tête feraient aujourd'hui mes compagnons de train si je leur sortais un casse-croûte tortilla sous le nez... est-ce que je vous raconte ça...

6 commentaires:

  1. vous nous racontez ça... et c'est très émouvant...
    Le rôle d'une maman est, entre autres choses, de nourrir ses enfants : ceci fût généreusement fait !
    Pour le gâteau de voyage, voilà une recette qui rattrape très bien le vide laissé pendant l'enfance... Cette recette est à tomber par terre : merci pour la gourmandise.
    Corinne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce très joli commentaire Corinne !!!

      Supprimer
  2. Je pense que cette "tortilla de voyage" m'aurait également bien plut!!! :) Mais ces financiers aussi, finalement... houhhh là, pour le coup, avec tout ça, une bonne sieste s'imposerait :)

    RépondreSupprimer
  3. Exellente idée ces gâteaux de voyage,bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Dorian,
    A quand la recette de la tortilla de voyage ? :-)
    Jolie histoire en tout cas.
    Merci

    RépondreSupprimer
  5. Ces petits financiers sont bien tentants...

    RépondreSupprimer