dimanche 22 février 2015

Je trempouille, tu trempouilles, nous trempouillons... Le trempouilleur frappé est de retour ! Croustillants choco-perlés !

Je n'essaie même pas de m'empêcher parce que je sais que je n'y arriverai pas, je finis toujours par tremper mon bout d'pain, ma mouillette, mon croustillant ou mon croissant... Je sais que je vais y revenir et tremper, tremper, tremper...
Bon souvent j'ai le tempouillage un peu honteux simplement parce que, une fois plongé dans le liquide, on ne sait pas dans quel état va en ressortir le solide et surtout s'il ne va pas vous mettre au coin des lèvres une très jolie coulure de chocolat, de café au lait ou de sauce.... Et quand je me retrouve avec une de décoration coulante qui plonge depuis ma moustache jusqu'à ma barbe de mal rasé et ben je préfère quand même être le seul à profiter de ce peu réjouissant spectacle !
N'empêche que s'il est discret, je ne loupe quand pas la moindre occasion de provoquer le trempouillage. Quand c'est le cas je regarde l'assistance publique qui m'entoure avec l'œil espanté de bonne foi en laçant un ben quoi c'est pas d'ma faute s'il y a des mouillettes avec les œufs, des tartines avec le café du matin ou des croustillants du soir... c'est pas de ma faute !
C'est quand même relatif puisque c'est bien moi qui prépare tout ça et donc mon crime à venir, mais comme disait l'autre ce n'est pas parce qu'on est coupable qu'on peut pas avoir un air de saint innocent...
Et ce dimanche c'est donc en toute innocence que j'ai distribué à tous les habitants de la maison chocolats chauds et croustillants choco-perlés et que celui que je tenais à la main a fini par plonger joyeusement dans ma boisson toute chaude... en toute innocence !
Croustillants choco-perlés
Ingrédients pour 4 croustillants : 250g de pâte feuilletée – 90g de chocolat noir bien noir – 1 jaune d'œuf – 4càs de sucre perlé
Etalez votre pâte bien fin, comme pour une tarte, de manière à avoir un rectangle d'environ 28cm sur 30. Coupez 4 bandes de 7cm sur 30. Déposez-les sur une plaque couverte d'une feuille de cuisson.
Hachez le chocolat assez finement.
Badigeonnez rapidement au pinceau un peu de jaune d'œuf au pinceau sur tout le tour des rectangles.
Répartissez le chocolat en faisant une fine ligne sur toute la longueur de chaque bande de pâte, en l'alignant près d'un bord.
Roulez ensuite les rectangles de pâte afin d'obtenir des rouleaux bien fins, la jointure devant se retrouver en dessous. Je vous conseille de rouler vos rectangles à vide, de les dérouler et après de badigeonner à l'œuf et de mettre le chocolat, ils seront comme ça préformés.
Pincez vos rouleaux au bout pour fermer les extrémités.
Badigeonnez vos rouleaux d'œuf et parsemez le sucre perlé par dessus.
Passez au four, dans un four préchauffé à 180°, pendant 20 à 25 minutes en surveillant.
Après avec un chocolat brûlant à vous de voir si vous finirez par tremper ou pas !


Mais pourquoi, et maintenant direction le sous-sol pour ranger... mon croustillant dans le chocolat ! est-ce que je vous raconte ça...

5 commentaires:

  1. contrairement à toi , moi je ne trempe que si ça reste croustillant , j'aime rien de ce qui est mou (je parle de nourriture hein ^^ ), mais bon je ferai une exception pour tes croustillantes baquettes au sucre , en allant vite elles ne doivent pas avoir le temps de ramollir (bon par contre moi qui n'ai pas de moustaches le soucis quand je trempouille un truc en douce c'est que généralement ça vient étoiler mon décolleté et les miettes se glisser dans la parpajotte comme dirait ma mamie :p , et les miettes et ben ça gratte ^^ )

    RépondreSupprimer
  2. Bon, en temps que maitresse trempouilleuse (depuis au moins trente cinq ans), je ne peux que t'encourager à tremper et à assumer cette habitude sans honte, et sans reproche!!! Le trempouillage est une vraie science, ponctuée d'expériences diverses (ça va retomber en éclaboussant partout ou pas? Combien de temps avant d'obtenir la "mollesse" subtile du produit??Les petits morceaux qui restent, vont-ils flotter ou couler au fond du bol?) (pour les Anglais il semblerait que le temps idéal du trempouillage des biscuits dans le thé soit de 4 secondes...(véritable étude faite là-dessus, en plus)!! Bref, tout ça pour dire que tes petites "baguettounes", je les trempouillerais bien volontiers aussi !!!

    RépondreSupprimer
  3. C'est juste une tentation immense, comment ne pas craquer ?

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ces conseils forts intéressants, cela fait vraiment plaisir de tomber sur des articles aussi intéressants que les votre ! Je vous souhaite santé, longévité, succès, bonheur et la paix du coeur.

    RépondreSupprimer