mercredi 30 avril 2014

Mini-Cheese bollywood cakes framboise et rose… Parce que l'Inde et les cheese-cakes me travaillent en même temps !

C'est curieux comme mes petites lubies ne demandent qu'à resurgir à la moindre occasion.
Il suffit que je pense Inde et que je prépare le petit curry d'hier et mes envies de cuisine de là-bas commencent à virevolter comme une danse bollywoodienne et emportent toutes les autres… toutes les autres ou presque !
Parce que dans le même temps lors d'une petite conversation avec Carole nous en sommes venus à parler cheese-cakes et que ce drôle de gâteau au fromage est pour nous deux une vieille vieille passion… Du coup je me suis attrapé l'envie de ce cheese-cake qui se trouve chez elle, sur Alter Gusto, un cheese-cake qu'elle m'a promis proche de la perfection, à juste titre d'ailleurs!
Ainsi vont mes envies au fil des discussions et des rencontres et c'est aussi ainsi que je me suis dit qu'un mini-cheese bollywood cake framboise et rose... Bon heureusement je ne me suis pas attrapé une envie de rognons en même temps qu'on me parlait de fraises parce que là franchement je ne serais plus sûr de rien…
Mini-Cheese bollywood  cakes framboise et rose…
Ingrédients pour 4 petits cheese-cakes d'environ 10cm de diamètre :    450g de yaourt grec - 300g de Philadelphia – 15cl de crème entière liquide - 30g de farine – 120g de sucre – 3 œufs – 120g de Petits beurre – 60g de beurre mou – 240g de framboise – 10cl de sirop de rose – ½  feuille de gélatine  
Commencez en faisant égoutter le yaourt grec. Posez une gaze dans une passoire et videz le yaourt par dessus. Laissez égoutter pendant une heure.
Mettez ensuite la gélatine dans un bol d'eau froide.
Faites chauffer le sirop de rose puis ajoutez la gélatine égouttée puis mélangez et laissez refroidir.
Mettez les biscuits grossièrement cassés dans le bol d'un mixer et réduisez en poudre. Ajoutez le beurre et mixez de nouveau jusqu'à former une pâte homogène.
Beurrez vos moules et tapissez le fond de papier sulfurisé. Prenez des moules à charnières sinon les cheese-cakes vont être très difficiles à démouler.
Répartissez ce mélange au fond de vos moules et tassez bien. Carole propose de le faire avec le fond d'un verre et c'est un très bon conseil.
Versez dans un saladier le Philadelphia, le sucre et la farine et mélangez le tout, insistez bien. Ajoutez le yaourt et mélangez. Ajoutez la crème et mélangez de nouveau. Ajoutez les œufs un par un en les incorporant bien avant d'ajouter le suivant.
Ajoutez les framboises et 3 càs de sirop de rose et mélangez très rapidement.
Répartissez la crème dans les moules.
Enfournez vos moules dans un four préchauffé à 160° et faites cuire pendant 15 minutes, baissez votre four à 140° et prolongez la cuisson pendant 25 minutes. Coupez le four et laissez refroidir porte entre-ouverte. Mettez enfin au frais jusqu'au lendemain.
Servez en couvrant de quelques framboises et d'un peu de sirop de rose. Si le sirop est figé, réchauffez-le rapidement au micro-onde pour le fluidifier.
Raspberry and rose mini-cheese-Bollywood-cakes
Ingredients for 4 small cheese-cakes (about 10cm each): 450g Greek yogurt - 300g cream cheese - 15cl liquid cream (35% fat) - 30g flour - 120g sugar - 3 eggs - 120g butter tea biscuits - 60g soft butter - 240g raspberries - 10cl rose syrup - 1/2 edible gelatine sheet
Start soaking the gelatine in a bowl of cold water.
Heat up the syrup and add in the squeezed gelatine. Mix and let cool down.
Put the biscuits, roughly broken, in the food processor and reduce to powder. Add the butter and blitz again until it forms a homogenous dough.
Brush your moulds with butter and line the bottoms with parchment paper. Take springform pans or your cheesecakes will be an nightmare to remove from the moulds.
Spread the biscuit dough in the bottom of your moulds and pack well. You could use the bottom of a glass to do so.
In a large bowl mix well together the cream cheese, sugar and flour. Add the yogurt and mix again. Then, mix in the cream. Add the eggs and mix well between each.
Add the raspberries and 3 tablespoons of rose syrup. Give a quick stir.
Spread this cream in the moulds.
Put in the oven, preheated at 160°C/320°F and bake for 15 minutes. Then, turn down to 140°C/285°C and keep baking for another 25 minutes. Turn off the oven and let cool down with the oven door slightly open. Put in the fridge until the day after.
Serve with extra raspberries and rose syrup. If the syrup has set, heat it up very quickly in the microwave to make it fluid again.

Mais pourquoi, je me demande si je ne vais pas me méfier de mes petites conversations moi… est-ce que je vous raconte ça…

mardi 29 avril 2014

Bollywood kitchen et The lunch Box, un livret de recettes et un dvd de quoi s'attraper l'Inde à tous les menus ! A vous de le gagner… Et curry d'agneau in the Box !

J'ai toujours eu un goût particulier pour les paris un peu fous et souvent devant ma télé en regardant un film ou une série, quand les acteurs se mettent en cuisine, je me dis et si j'essayais de faire la recette… de la faire juste grâce à ce qu'on voit à l'image.
J'ai toujours eu un goût particulier pour la cuisine indienne, il suffit que je traîne vers la Chapelle pour que je ne puisse pas m'empêcher de revenir avec plus de sacs que de doigts sur les mains… et des fois même j'ajoute les pieds…
J'ai toujours eu un goût particulier pour le cinéma indien, et pas seulement pour les productions Bollywoodiennes… bon particulièrement pour celle-là, c'est vrai, et il m'arrive même quand il n'y a plus personne dans la maison de massacrer une choré ou deux de l'inévitable Khan… Mais vraiment pas que ça, le cinéma indien est truffé de pépites à découvrir.
J'ai toujours eu un goût particulier pour la cuisine de Sandjee et son Bollywood Kitchen. Et encore plus depuis ce jour où elle est arrivée dans ma campagne et qu'elle a mis l'odeur de l'Inde dans toute ma maison… au point que tout le monde prononce maintenant chez moi son nom avec du plaisir dans l'œil !
Et aujourd'hui tous ces goûts particuliers, tous ces plaisirs, se retrouvent mêlés dans un seul objet, le DVD du film The Lunch Box ! Enfin il vous faudra patienter jusqu'au 6 mai jour, de sa sortie nationale, pour en profiter.
Bon pour l'instant il y a un film mais pour le reste pourriez-vous me dire ? Pour le reste c'est un pari un peu fou comme je les goûte particulièrement puisqu'en même temps que le film vous aurez un livret de recette de cuisine indienne, les recettes du film que Sandjee a vu et revu et revu jusqu'à ce qu'elle arrive à les écrire ! Bonne idée non ?
Et comme il n'y a pas de raison de ne pas partager cette bonne idée, je vous propose maintenant de gagner un DVD du film The Lunch Box avec bien sûr le livret des recettes de Sandjee.
Pour essayer de le gagner c'est très simple il vous suffit de laisser un commentaire à la suite de cet article en indiquant votre plat indien favori ! Et bien sûr si vous avez un blog et que la recette est chez vous n'hésitez pas mettre le lien, mais ça ce n'est pas obligatoire c'est juste pour le partage…
Un commentaire donc, et parmi vos commentaires mon hamster, l'innocent de service, tirera au sort une ou un gagnant ! Vous avez jusqu'au samedi  3 mai à minuit pour participer !
Attention ce jeu n'est valable que si vous habitez en France Métropolitaine. Et n'oubliez pas de me laisser un mail au cas où vous gagniez et comme toujours si vous ne voulez pas laisser votre mail visible envoyez-moi une copie de votre commentaire là : doriancuisine@free.fr
Et pour vous mettre un peu plus en appétit j'ai eu envie de faire une des recettes du livret, une recette que j'ai à peine mise à ma sauce…
Curry d'agneau in the Box
Ingrédients : 1 épaule d’agneau coupée en morceaux - 15 cl de coulis de tomate - 1 gousse d’ail – 1càs de gingembre frais râpé - 1 càs de garam masala - 4 cardamomes en capsule - 4 clous de girofle - 3 feuilles de laurier - 2 bâtons de cannelle - 1/2 càc de curcuma – 4 tomates  - 3 oignons - sel – de l'huile végétale – une poignée de feuilles de curry
Epluchez puis hachez grossièrement l'oignon.
Faites chauffer 2càs d'huile dans une grande sauteuse à feu moyen et faites-y sauter l'oignon, le laurier, la cannelle, les clous de girofle et une belle pincée de sel pendant une dizaine de minutes en remuant régulièrement.
Réservez les oignons.
Dans la même sauteuse mettez 1càs d'huile et faites colorer la viande à feu assez vif.
Pendant ce temps pelez et épépinez les tomates puis coupez-les en gros morceaux.
Quand la viande est bien dorée ajoutez le curcuma, le garam massala et la cardamome et laissez sur le feu 5mn de plus.
Ajoutez les oignons cuits, l’ail et le gingembre et mélangez. Ajoutez le coulis de tomate et 15cl d'eau et faites blobloter à couvert pendant 25minutes.
Ajoutez les tomates mélangez et poursuivez la cuisson pendant 25 minutes de plus. Découvrez pour les 15 dernières minutes.
Pendant ce temps  versez un filet d'huile dans une poêle à feu vif et jetez-y les feuilles de curry, attention aux projections ! Laissez-les quelques secondes puis retirez-les et posez-les sur une feuille de papier absorbant.
Au moment de servir parsemez-les sur le plat et mangez sans attendre.
Lamb curry
Ingredients: 1 lamb shoulder, cut into pieces - 15cl tomato passata - 1 clove garlic - 1 Tbsp grated fresh ginger - 1 Tbsp Garam Masala - 4 cardamom pods - 4 cloves - 3 bay leaves - 2 cinnamon sticks - 1/2 tsp turmeric - 4 tomatoes - 3 onions - salt - vegetable oil - a handful curry leaves
Peel and roughly chop the onions.
Heat up 2 tablespoons of oil in a large pan on medium heat. Sauté the onions for about 10 minutes with the bay leaves, cinnamon sticks, cloves and a big pinch of salt, stirring regularly.
Set aside.
In the same pan, put 1 tablespoon of oil on high heat and brown the meat on all sides.
In the meantime, peel and seed the tomatoes. Cut them into large chunks.
When the meat is nice and golden, add the turmeric, garam masala, the cardamom and keep cooking for another 5 minutes.
Add the onions, garlic and ginger and give a stir. Add the passata and 15cl of water. Let simmer, lid on, for 25 minutes.
In the meantime, add a lug of oil in a pan on high heat and throw in the curry leaves. Be careful with the projections! Leave them for a few seconds and place on paper towel. Sprinkle the dish with these for serving and serve immediately.

Mais pourquoi, bon et si je me faisais une p'tite choré la maintenant… est-ce que je vous raconte ça…

lundi 28 avril 2014

Petites adresses de bonnes tables sur les rives du Lot… Cahors serait-elle une ville très très gourmande ???

Quand je suis en vacances un de mes grands plaisirs est d'aller me mettre les pieds sous une table et là je dois dire que si je pouvais j'irais presque jusqu'à me faire donner la becquée histoire de profiter pour ne rien faire mais alors rien de rien de rien !
Du coup pendant ma semaine de vacances sur le Lot sur notre bateau des Canalous chaque ponton a été l'occasion de se poser et reposer une question cruciale, y'a pas une petite table par là devant laquelle on pourrait poser nos fesses ? Et je dois dire que j'ai découvert à cette occasion que Cahors était une ville sacrément gourmande !
Je ne vous parlerai pas du marché de Cahors auquel je continue de penser régulièrement avec émotion, ni de la petite boulangère de la rue Cathala Coture, ni de sa brioche au cédrat confit, de ses sacristains, de ses jésuites, ni bien sûr de ses pains ronds à la croûte foncée et à la mie dense et parfumée… parce que certaines bonnes adresses et ben je me les garde ! Je ne vous parlerai pas de tout ça mais bien des tables gourmandes que j'ai eu la chance de croiser.
L'O à la bouche est un endroit paisible tenu par Jean-François Pique et son équipe, un de ces endroits où le temps d'un repas semble glisser et où l'on n'a que l'envie de se laisser aller à la gourmandise.
La cuisine est aussi généreuse et inspirée que l'accueil et le service sont aimables et discrets et pour peu que vous ayez la bonne idée de vous attabler face à la grande cuisine ouverte, le ballet silencieux des cuisiniers va joliment accompagner vos plats.
On y mange là d'abord avec les yeux, avant d'attaquer sauvagement avec envie un rouleau croustillant aux pieds de cochon et escargots ou un joli filet de truite des Pyrénées fumée, des ravioles de mitonnée de bœuf ou un demi magret de canard rôti aussi croustillant que fondant. Tout est parfaitement maitrisé dans cette cuisine où la technique se met au service de l'inspiration, les cuissons son parfaites, et les assaisonnements ne cessent de surprendre le palais.
Et surtout surtout si vous allez jusqu'aux desserts ne vous fiez pas au nom un peu austère du dessert autour du Malbec et du Cassis, parce qu'il y a bien du plaisir à découvrir dans ce dessert-là !
Le Marché se trouve au cœur du… marché de Cahors et le mercredi ou le samedi il est bien agréable de se poser à cette table une fois les courses faites.
Le Marché est de ces restaurants où la gourmandise et la générosité ne cèdent rien à l'inspiration portée par Hervé Bourg, un chef visiblement aussi exigeant avec ses produits qu'avec ses préparations, et qui suit avec ténacité une volonté bien agréable de mettre le goût et la diversité  en avant !
Tout ce que l'on a pu y goûter ne manquait ni de saveurs ni de senteurs, joliment à l'équilibre dans ces assiettes qui encore une fois se dévorent d'abord d'envie avant de leur jeter un sort, que ce soit le velouté de  topinambour aux Saint Jacques ou la Mousse de lard fumé, le classique foie gras de canard mi-cuit très juste en goût, les côtes d’agneau plancha ou la pièce de bœuf limousin rôtie, tout vous entraîne dans de bien jolis voyages gastronomiques.
Et encore une fois si vous allez jusqu'au dessert soyez aventureux et essayez une pavlova plus qu'étonnante dont il n'est rien resté dans nos assiettes, une pavlova au fruit de la passion et à la glace de roquette ! Un dessert où la surprise laisse très très vite place à la gourmandise !
Un petit conseil si vous le pouvez choisissez une table sur l'avant du restaurant vous pourrez ainsi profiter du marché finissant en attendant vos assiettes, un bien joli moment…
L'O à la bouche se trouve 56 allées Fenelon à Cahors et il vous en coutera le midi 27 euros si vous choisissez le menuÔ … saveurs de saison entrée, plat, dessert et café compris
Le Marché se trouve quand à lui 27 place Jean Jacques Chapou à Cahors, le menu Saveurs de printemps vous coutera  36€ avec une entrée,  un plat et le fromage ou un dessert.
Et pour tout savoir sur les autres bonnes adresses de la région... L'office du tourisme en regorge : Lot tourisme

Mais pourquoi, je me demande si je vais longtemps résister à l'envie de retourner à Cahors moi… est-ce que je vous raconte ça…

L'huile d'olive, l'Espagne et… Moi ! Sardines à l'escabèche au menu et peut-être l'Espagne pour vous !

Avec le nom que je porte on me demande souvent d'où je viens et tout aussi souvent, un peu malicieusement je réponds, du sud… avant de préciser du sud de Paris j'suis né dans l'15e ! Là, je sens que ce n'était pas exactement la réponse attendue et qu'il s'agissait d'origines plus lointaines, alors je complète en ajoutant que mes parents, eux, sont du sud, du sud de l'Espagne, du pays où ta seule chance d'attraper un peu d'ombre est souvent liée à la présence d'un olivier salvateur !
Pendant longtemps mon " espagnitude " et moi avons eu un problème, il faut dire que ma mère a oublié de me faire connaître bien des choses de là-bas et que finalement pendant longtemps je n'ai pas su comment on retournait une tortilla, comment on frappe dans ses mains pour " tocar las palmas ", qu'il ne fallait jamais comparer la paella de sa mère avec celle d'une autre, qu'on ne peut pas aimer le Real et le Barça en même temps, et que l'huile là-bas si tu ne le précises pas et même si tu le précises c'est de l'huile d'olive ! tout ça et bien d'autres choses…
Et ce n'est que bien plus tard quand l'Espagne a commencé à me travailler que j'ai commencé à l'apprendre, ce drôle de pays où il fait parfois tellement chaud que ces jour-là je m'y sens comme un pingouin dans un sauna, une chaleur qui en a aussi fait le pays des oliviers.
Et comme souvent, j'ai commencé à découvrir l'Espagne par ce qui se mange et j'ai forcément commencé par l'huile d'olive…
D'abord timidement en mettant un petit filet sur des tomates, ces tomates trop vertes pour ici, mais tellement pleines de goûts et de saveurs, d'abord donc une simple salade. Et puis la curiosité me portant j'ai commencé à goûter des tartines de pan con tomate, ces tartines croustillantes et parfumées avec juste l'huile d'olive et la tomate… enfin à moins qu'une tranche de jambon bien fine ne vienne l'accompagner… J'avais mis le doigt dans l'huile d'olive et elle ne m'a plus quitté…
Il faudrait d'ailleurs plutôt dire les huiles d'olives tant d'une huile à l'autre il peut y avoir des différences, tant certaines sont plus ou moins fruités, donnant l'impression d'arracher l'olive à même l'arbre, alors que d'autres apportent toute leur douceur à nos plats… Difficile de parler d'une seule huile d'olive dans un pays qui compte plus de 250 variétés d'olives !
Ma cuisine est donc peu à peu devenue une cuisine habitée par le sud et l'huile d'olive, et aujourd'hui j'ai eu envie de petites sardines en escabèche, de ces sardines qui se partagent à l'heure des tapas entre amis, bien avant les repas qui n'arrivent que bien plus tard quand le frais tombe enfin.
Sardines à l'escabèche
Ingrédients : 40cl d'huile d'olive – 1kg de sardine – 5 ou 6 gousses d'ail nouveau (ou de l'ail pas nouveau si vous ne trouvez pas) – 3 ou 4 feuilles de laurier – 1 dizaine de grains de poivre – 2 ou 3 tiges d'origan frais effeuillées – 2 ou 3 tiges de thym frais effeuillées – 1 càc de pimenton (paprika fumé) – 10cl de vin blanc – 10cl de vinaigre de Xérès – de la farine – sel
Commencez en préparant les sardines. Coupez les têtes, videz-les, écaillez-les et lavez-les. Puis séchez-les avec du papier absorbant.
Passez-les dans la farine en insistant bien.
Versez 15cl d'huile d'olive dans une grande poêle et faites-la chauffer à feu moyen. Quand elle est chaude déposez-y les sardines sans trop les tasser et faites-les dorer de tous les côtés.
Procédez en plusieurs fois si nécessaire. Déposez les sardines dans un plat où elles sont bien à l'aise sans les tasser.
Une fois toutes les sardines dorées filtrez l'huile, nettoyez la poêle pour retirer les impuretés, puis remettez-là sur le feu avec l'huile filtré et les 25cl d'huile restante, cette fois à feu assez doux.
Ajoutez les gousses d'ail juste coupées en deux et laissez sur le feu jusqu'à ce que l'ail soit légèrement doré. Retirez la poêle du feu et ajoutez alors les feuilles de laurier, d'origan et de thym, et le poivre, attention alors aux projections d'huile !
Remettez la poêle sur le feu et remuez une minute ou deux.
Ajoutez le vin blanc et le pimenton, montez légèrement le feu de manière à porter le tout à ébullition. Ajoutez le vinaigre repassez à feu assez doux et laissez sur le feu pendant cinq minutes environ en remuant régulièrement.
Versez cette sauce relevée et parfumée sur les sardines.
Couvrez le plat d'un film et mettez au frais jusqu'au lendemain.
Sortez vos sardines du frais deux heures avant de les déguster.
Servez-les à quelques amis à l'heure des tapas avec quelques belles tranches de pain et un joli Xérès bien frais et vous verrez que ce tapeo risque très vite de vous oublier l'heure !

Escabeche sardines
Ingredients: 40cl olive oil - 1kg sardines - 5 or 6 cloves spring garlic (or regular) - 3 or 4 bay leaves - about 10 peppercorns - 2 or 3 sprigs fresh oregano, leaves picked - 2 or 3 sprigs thyme, leaves picked - 1 tsp smoked paprika - 10cl white wine - 10cl Sherry vinegar - flour - salt
Cut the heads off the fish, gut, scale and wash them. Dry with paper towel.
Coat them well with flour.
In a large pan, pour 15cl of olive oil on medium heat. When it’s hot, put the sardines (do not overcrowd the pan) and brown them on all sides. Do so in several batches if necessary. Place in a large dish (again, it shouldn’t be overcrowded).
When all the sardines are golden brown, filter the oil and clean up the pan to remove all impurities. Put the filtered oil back in the pan with the remaining 25cl, on low heat this time.
Add the garlic, just halved and leave on the heat until lightly golden. Remove the pan from the stove and add the bay leaves, oregano, thyme and pepper. Be careful with the projections of hot oil!
Put back on the stove and stir for a couple of minutes.
Add the white wine and smoked paprika. Turn the heat up a bit to bring to the boil. Add the vinegar and turn down the heat again. Leave for another 5 minutes stirring regularly.
Pour this spicy sauce on the fish.
Cover with cling film and put in the fridge until the day after.
Take the sardines out of the fridge about 2 hours before serving.
Enjoy with friends at tapas time with slices of bread and a glass of cold Sherry.
Et si vous aussi vous aimez les tapas et l'huile d'olive, l'Huile d'Olive d'Espagne vous propose de réaliser des tapas qui vont peut-être vous permettre de gagner un bien joli voyage en Espagne !
Pour participer, rien de plus facile :

Tous les détails sur le concours se trouvent sur cette page, La recette qui vous emmène en Espagne, une page répondra à toutes vos questions sur le concours !
Et pour tout savoir sur l'Huile d'Olive d'Espagne vous pouvez la rejoindre sur FaceBook, Twitter et sur son blog, Goûtez notre style de vie, le blog.
Article sponsorisé

Mais pourquoi, je vous ai déjà parlé de la recette de la dinde en escabèche ??? est-ce que je vous raconte ça…

dimanche 27 avril 2014

Asiiiimbonanga !!! Et si à la place du tea time c'était le rooïbos time ??? Et petit sablés au rooïbos !

Depuis que j'ai découvert le rooibos, cette drôle de plante venu d'Afrique du Sud, je dois dire que mon tea time se transforme régulièrement en rooïbos time et que l'on entend depuis plus souvent retentir à ce moment là Asiiiimbonanga !!! le cri du zoulou blanc que le traditionnel God save the Queen !
La bouffe et se qui ce boit étant décidément pour moi une occasion au voyage, c'est vrai que je résiste rarement au plaisir d'un voyage dans une tasse de thé ou plutôt de rooïbos pour l'occasion. Et comme je n'arrivais pas à entraîner les miens dans mon rooïbos time, moins sensibles qu'ils sont, sans doute, à sa douceur sucrée et à son goût quand même assez particulier, je me suis dit qu'une fois de plus j'allais essayer de faire passer cette nouvelle habitude en m'adressant à leur point faible, leur estomac !
C'est comme ça que grâce à la très jolie recette, trouvée sur la Pause gourmande d'Aurélie, j'ai commencé leur conversion au rooïbos et que je ne perds pas l'espoir qu'un jour nous chanterons tous en chœur Asiiiimbonanga !!! quand sonne le rooibos time !
Petits sablés au rooibos
Ingrédients : 120g de beurre mou - 120g de sucre roux - 2 càc de rooibos - 1 œuf – 180g de farine - 1 ou 2 belles pincées de fleur de sel – du sucre glace
Versez dans un saladier le beurre et le sucre roux, commencez par mélanger puis fouettez le tout jusqu'à faire blanchir le mélange.
Ajoutez les autres ingrédients, le rooibos, l'œuf, la farine et le sel et mélangez d'abord avec une maryse ou une spatule. Puis avec les mains quand la pâte commence à s'amalgamer.
Videz votre pâte sur un plan de travail légèrement fariné et formez un cylindre d'environ 5cm de diamètre.
Enveloppez dans un film alimentaire et oubliez-le une heure au frigo. Vous pouvez bien sûr préparer la pâte à l'avance et la faire cuire un peu avant de les déguster.
Enlevez le film puis coupez la pâte en tranches d'environ 8mm.
Etalez vos sablés sur une plaque couverte de papier sulfurisé au fur et à mesure.
Quand toute la plaque est couverte, saupoudrez vos sablés d'un peu de sucre glace puis faites cuire dans un four préchauffé à 200° pendant une dizaine de minutes en surveillant la cuisson.
Une fois cuits laissez-les refroidir sur une grille.
Et si vous voulez, juste avant de les déguster vous pouvez les couvrir de nouveau d'un peu de sucre glace.
Rooibos shortbreads
Ingredients: 120g soft butter - 120g brown sugar - 2 tsp rooibos - 1 egg - 180g flour - 1 or 2 pinches fleur de sel - icing sugar
In a large bowl, mix the butter and sugar and then, whisk together until light and pale.
Add the other ingredients: rooibos, egg, flour and salt. Start mixing with a spatula and then, use your hands when the dough starts to form.
Place on your working surface, slightly dusted with flour and make a sausage (5cm in diameter).
Wrap with cling film and leave in the fridge for an hour. You can actually prepare it in advance and cook just a little while before serving.
Remove the cling film and cut slices 8mm thick.
Place the biscuits on a baking sheet lined with parchment paper as you go.
When the baking sheet is covered with biscuits, dust them with a bit of icing sugar. Put in the oven, preheated at 200°C/390°F for about 10 minutes. Keep an eye on them.
Let cool down on a cooling rack.
You can dust with some more icing sugar just before serving if you like.


Mais pourquoi, Asiiiimbonanga !!! y'a pas je chante quand même vachement mieux à l'écrit qu'à l'oral moi ! est-ce que je vous raconte ça…

samedi 26 avril 2014

En ce moment j'ai le mesclun assez contrarié et même très contrarié ! Salade au mesclun tout en couleurs au menu bordel !

En ce moment j'ai donc le mesclun contrarié, il faut dire que trop souvent on trouve une sorte de hachis de reste de salades sous le nom de mesclun. Alors que le mesclun peut être quelquefois  une petite prairie colorée, fleurie et surtout gourmande !
Du coup, quand lors de mes vacances du côté de Cahors, je suis tombé sur ce fou furieux de la salade verte, quelque part pas loin de la cathédrale et que j'ai vu son petit mesclun varié, vraiment mélangé, fleuri, parfumé et relevé, j'ai presque eu l'œil humide devant ce plaisir végétal.
Et depuis chaque samedi, le jour du marché par là-bas, je me retiens de ne pas dire à Marie, hop hop fais les valises on va manger une salade de mesclun, une vraie !
Heureusement avant de revenir de là-bas j'avais rempli mon petit panier de ces fraîcheurs et j'ai pu faire une jolie salade composée de toutes ces pousses, des petits radis multicolores qu'il proposait en bouquet, de petites pointes d'asperges attrapées sur un étal et de quelques autres petites choses…
Salade au mesclun tout en couleurs
Ingrédients : 2 ou 3 belles poignées de mesclun – 1 petite botte de pointes d'asperges blanches – 1 œuf  – 1 dizaine de petits radis (si vous trouvez de couleurs différentes) – 2càs d'huile d'olive – 1càs de vinaigre de cidre - ½ càc de miel liquide – ¼ de càc de gingembre frais râpé – sel et poivre
Lavez le mesclun puis séchez-le bien et disposez-le dans un large plat.
Faites cuire l'œuf jusqu'à ce qu'il soit dur, comptez 10 minutes dans une casserole d'eau frémissante. Laissez-le refroidir puis réservez-le jusqu'au moment de servir.
Faites cuire les pointes d'asperge dans une casserole d'eau salée. Vérifiez la cuisson en piquant un couteau, quand ça rentre facilement c'est cuit. Dès qu'elles sont cuites, faites-les al dente, passez-les sous l'eau froide pour arrêter leur cuisson et séchez-les bien.
Ajoutez-les au mesclun.
Lavez les radis puis coupez-les en deux et parsemez-les sur le mesclun.
Versez dans un petit bol l'huile d'olive, le vinaigre, le miel et le gingembre, salez et poivrez et fouettez le tout.
Coupez votre œuf dur en morceaux, déposez le dans une passoire assez fine ou un tamis et écrasez le avec le dos d'une cuillère de manière à le faire passer à travers. Faites tomber l'œuf ainsi " râpé " sur la salade.
Assaisonnez avec la sauce et mangez sans attendre !
Colourful mesclun salad
Ingredients: 2 or 3 large handfuls of mesclun - 1 small bunch white asparagus tips - 1 egg - 10 small radishes (if you find them of different colours, go for it) - 2 Tbsp olive oil - 1 Tbsp cider vinegar - 1/2 liquid honey - 1/4 tsp freshly grated ginger - salt & pepper
Wash the mesclun and dry it well. Place in a large dish.
Hard boil the egg (10 minutes in simmering water). Let cool down and set it aside until serving.
Cook the asparagus tips in salted water. Check the cooking with the tip of a knife. If it goes in easily, it’s done. So, when they’re done al dente, run cold water on them to stop cooking and dry them well. Add to the mesclun.
Wash and halve the radishes. Add to the dish as well.
In a small bowl, mix well together the olive oil, cider vinegar, honey, ginger, salt & pepper.
Cut the egg into large chunks. Place in a sieve and crush it with the back of a spoon to make it go through. Do this over the dish so this « grated » egg falls directly into it.
Add the sauce and serve immediately.


PS : je n'arrive plus à me souvenir du nom des pousses toutes rondes qui ressemblent à des mini-nénuphar que l'on voit au milieu de la salade… si jamais vous savez... Merci d'avance de votre aide !

Mais pourquoi, et dire que j'ai failli titrer que j'avais la pousse de moutarde qui me montait au nez… est-ce que je vous raconte ça…

La cuisine bio existe-t-elle vraiment ??? Street food bio le livre et chocolat cookies multi-graines pour essayer de répondre à cette drôle de question…

Les produits bio sont indéniablement différents des autres… Certains de mes amis s'amusaient de mes achats me demandant si je payais la terre de mes carottes au même prix que les carottes en question, enfin ça c'était avant comme disait l'autre.
Aujourd'hui je suis rentré du marché avec une jolie poignée de roquette aussi bio qu'il est possible et débordante de goût de chez Arnault, bien triée et même salée au sel de Guérande… il est donc bien loin le temps des carottes où le poids de la bête et celui de terre étaient presque...
Mais ce n'est pas la question, cette fois c'est la cuisine qui est en question, existe-t-il une cuisine bio ?
Oui disent Géraldine Olivio et Myriam Gauthier-Moreau, les auteurs du livre Street Food bio aux éditions Alternative, et moi j'avais tendance à penser, faut voir !
Parce que même si mes produits sont bio est-ce que ça rend ma cuisine différente ?
Décidé à répondre à cette question je suis donc parti faire mes courses avec l'envie de tester des petits cookies qui m'avaient fait de l'œil dans le livre. Je suis donc parti à mon p'tit Franprix du coin et chez mes p'tits commerçants de par chez moi et… Au retour j'étais obligé de constater que quelques produits manquaient cruellement dans mon p'tit panier, si je n'étais toujours pas sûr pour la cuisine, il semblait donc bien que certains ingrédients…
Du coup direction la Biocoop du coin pour essayer de compléter tout ça.
J'ai toujours eu un peu de mal avec ces temples du bio, même s'ils ont l'indéniable avantage de proposer des produits de grande qualité et incontestablement bio.
Peut-être parce que souvent je m'attends à croiser au détour d'une allée Vincent Delerme en train d'y tourner un clip... Je m'attends à l'entendre chanter ceux que j'ai croisés là, la p'tite dame qui arrive avec un demi caddie de sachets en papier pliés et repliés ou celle qui ne veut pas traumatiser le bichonnet qui l'accompagne alors que lui ne se gène pas pour se mettre en position sirène hurlante ou encore celui qui tient le stand à la coupe affublé de sa chemise canadienne et qui s'étonne que vous lui demandiez si le pâté bio il est bien avec du cochon dedans… Je m'attends presque à croiser Fanny Ardant au coin d'une allée… Mais ça c'était peut-être aussi avant, toujours comme disait l'autre !
En tout cas, si je n'avais toujours pas décidé pour la cuisine en me promenant dans les rayons, il m'est apparu clairement que chez les bio, il y a bien des produits différents, peut-être même suffisamment différents pour en faire une cuisine…
Et en rentrant avant de me lancer dans mes p'tits cookies, je me suis plongé de nouveau dans Street Food bio et j'ai retrouvé là, les produits rencontrés là-bas. Mais plus encore j'ai aussi trouvé des manières différentes de faire et de préparer ces produits, de façon d'ailleurs souvent suffisamment savoureuse pour qu'un demi paquet de " marque ta page " habite maintenant l'ouvrage.
Subitement je me suis dit que j'étais peut-être en train de basculer et de me dire qu'une cuisine bio… Faut voir…
Quoi qu'il en soit Street Food bio est un ouvrage hautement conseillable, surtout si comme moi vous voulez découvrir une cuisine aussi savoureuse qu'originale et que vous êtes prêt à surprendre les vôtres en mettant quelques nouveaux produits dans vos assiettes !

Chocolat cookies multi-graines
Ingrédients 100% bio bien sûr ! enfin presque : 180g de farine T80 – 90g de sucre brun – ½ càc de levure chimique (hé oui là j'ai eu un coup de faiblesse…) – ½ càc de fleur de sel – 1 gousse de vanille – 1 œuf – 90g de beurre – 60g de chocolat noir très noir – 30g de graines de tournesol – 30g de graines de courge – 10g de sésame doré
Versez dans un saladier la farine, la levure, le sucre, le sel, la moitié de toutes les graines et les grains de la gousse de vanille.
Ajoutez le beurre coupé en morceaux et mélangez le tout du bout des doigts.
Ajoutez le chocolat haché assez finement et l'œuf puis mélangez le tout.
Si votre pâte ne s'amalgame pas ajoutez 1 ou 2 càs de lait et mélangez de nouveau.
Faites des boules d'environ 40g, une grosse noix puis écrasez-les sur les graines restantes, un seul côté c'est suffisant et rangez-les sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
Mettez le tout dans un four préchauffé à 180° pendant une quinzaine de minutes.
Laissez refroidir et dégustez alors vos cookies bien croustillants.


Mais pourquoi, bon et si je m'attaquais au tofu maintenant, je finirai bien un jour par lui trouver des qualités… est-ce que je vous raconte ça…

vendredi 25 avril 2014

Apérooooo ! Le cri du vendredi ! Et petits tortillons au lard tout simples pour étancher… la faim !

Dans une de mes vies d'avant pendant laquelle je travaillais dans un truc qui ressemblait presque à une usine, le vendredi après-midi on entendait dans les allées assez régulièrement l'est apéro'moins deux ! et puis moins une ! plus qu'une heure.. et puis et puis… jusqu'à ce que tout le monde commence à vraiment se réjouir parce qu'il était apéro'moins cinq ! plus que cinq minutes !
Ce n'était d'ailleurs pas parce que tout ce petit monde était composé de soiffards sans limites, je n'ai jamais vu Riton, le chef de quai, boire autre chose que de l'eau qui pique et dès qu'il faisait chaud les tournées étaient souvent composées de panachés demandés bien blancs, c'était juste parce que la semaine était "finite" comme disaient certains. Finite de finite, qu'elle était et ce petit moment où nous nous retrouvions signait que nous avions vraiment deux longs jours devant nous pour tout oublier et ne même pas nous rappeler que lundi…
Je crois que même maintenant où mes semaines ne se finissent plus vraiment le vendredi soir, ce jour-là vers 17h45, l'heure de la quille d'alors, j'ai encore un p'tit chronomètre qui décompte et qui finit par me dire l'est apéro'moins cinq…
Et aujourd'hui j'ai eu envie de m'en rappeler et de préparer un p'tit apéro tout simple avec des tortillons feuilletés au lard et quelques petites autres choses…
Petits tortillons au lard tout simples pour étancher… la faim !
Ingrédients : 1 rouleau de pâte feuilletée – 1 œuf - du Comté râpé – 1càs de la moutarde à l'ancienne – 1 douzaine de tranches très fines de lard fumé – sel et poivre
Etalez la pâte assez finement puis posez-la sur une feuille de papier sulfurisé. Badigeonnez avec l'œuf battu au pinceau. Etalez dessus la moutarde avec le dos d'une cuillère. Parsemez du Comté râpé de manière à couvrir la pâte d'une très fine couche de fromage.
Coupez la pâte en bandes et déposez une tranche de lard sur chaque bande.
Entortillez chaque bande de pâte et s'il reste un peu d'œuf badigeonnez-en les tortillons.
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant une trentaine de minutes. Retournez les tortillons 3 ou 4 fois pendant la cuisson.
J'ai choisis de les associer avec des œufs coulants dulendemain matin (cliquez sur le nom pour avoir la recette) et des cubes de Comté passés dans du carvi… après, c'est vous qui voyez !
Bacon twists
Ingredients: 1 roll store-bought puff pastry - 1 egg - grated Comté cheese - 1 tsp wholegrain mustard - a dozen very fine slices lard or fatty bacon - salt & pepper
Roll the pastry quite fine and place it on a sheet of parchment paper. Brush with the beaten egg. Spread the mustard with the back of a spoon. Sprinkle the cheese to make a very thin but even coat of cheese.
Cut into strips and place a slice of lard on each.
Twist each strip and, if there is some remaining each, brush the twists with more egg.
Put in the oven, preheated at 180°C/350°F for 30 minutes. Turn them 3 or 4 times while baking.


Mais pourquoi, je me demande à quelle heure on commençait à compter… est-ce que je vous raconte ça…

Le vendredi c'est retour vers le futur… P'tite Charlotte glacée aux framboises

C'est très contradictoire… mais je ne suis plus à une contradiction près, d'aimer à ce point les productions de l'été et si peu… l'été !

Y'a pas des fois je me dis que je suis bien compliqué à me mettre à fondre comme un pingouin à la broche dès que la température dépasse les 16 degrés et en même temps à dérouler une langue de fourmilier devant la moindre tomate, fraise, pêche ou framboise… devant toutes ces choses qui ne poussent pas avant que le thermomètre n'indique des hauteurs qui me sont presque fatales !
J'ai bien commencé à aimer les productions de l'hiver, tous ces choux et ces racines que j'ai appris à apprécier. N'empêche que je me mets en position du chacal envieux dès que les étals se parent des tenues d'été ! C'est très contradictoire…
Et forcément en cherchant mon plat du jour dans mes archives c'est du côté de l'été que mon cœur et surtout mon estomac a penché dès que j'ai retrouvé cette petite charlotte toute fruitée dégoulinant de jolies framboises !
P'tite Charlotte glacée aux framboises
Ingrédients : 1 paquet de boudoirs - 180 g de framboises - 30g de sucre en poudre - 2 feuilles de gélatine - 10 cl de crème liquide entière - 120g de mascarpone
Pour décorer : 125 g de framboises - sucre glace - 2 càs d'amandes effilées légèrement dorées
Commencez en tapissant de film alimentaire un moule d'environ 16 cm de diamètre.
Tapissez ensuite avec les boudoirs. D'abord verticalement le long des parois en les faisant légèrement déborder du moule, puis le fond du moule.
Faites tremper les feuilles de gélatine dans un bol d'eau froide.
Faites chauffer 3 càs d'eau et le sucre en poudre dans une casserole. Quand le sucre est bien dissout ajoutez les feuilles de gélatine essorées et mélangez jusqu'à ce que les feuilles de gélatine aient bien fondu.
Mixez 100g de framboises. Passez-les pour enlever les petits grains puis ajoutez-les au sirop et mélangez bien.
Fouettez la crème liquide en chantilly bien ferme, puis ajoutez-la délicatement au mascarpone.
Incorporez délicatement les 4/5 du coulis de framboises à cette crème. Ajoutez les framboises restantes éventuellement coupées en deux si elles sont grosses.
Versez cette crème dans le moule.
Mettez au congélateur pendant au moins quatre heures.
Sortez 20 minutes avant de servir, démoulez la charlotte et finissez en décorant le dessus avec les 125g de framboises, le coulis restant, en poudrant d'un peu de sucre glace et en répartissant dessus les amandes effilées.

Mais pourquoi, le chacal envieux vient de voir les premières cerises et il a commencé à marquer son territoire en… tout autour ! est-ce que je vous raconte ça…

jeudi 24 avril 2014

Petite semaine sur le Lot sur les bateaux Les Canalous ou comment je suis devenu un marin d'eau… douce ! Tome 1…

Avant de monter sur un des bateaux habitables sans permis sur le Lot qu'ont mis à notre disposition Les Canalous pendant une semaine j'étais aussi au point en navigation sur ce qui flotte qu'un pingouin pour conduire une caravane à travers le Sahara !
Et je dois dire que du coup l'idée de me mettre à la barre et d'aller nez au vent défier les rives présumées hostiles, pour moi la nature est forcément hostile, commençait à me tracasser le jugement un chouillat. 
Du coup comme toujours je n'ai écouté que mon bon sens et en arrivant sur le ponton j'ai fait ce que je fais de mieux, un pas en arrière et j'ai poussé Marie en avant en criant le capitaine c'est elle ! Me disant que si elle avait besoin d'un bon conseil, ça, je saurais bien faire… comme d'habitude quoi.
Et puis la joyeuse bande est montée sur le bateau accompagnée de Denis qui se révéla à différentes occasions notre Saint-Bernard à nous. Et pendant que je me dirigeais vers ma tanière, la cuisine du bateau, une petite cuisine de voyage suffisamment fonctionnelle pour que je commence à regarder les canards passant sur la rivière avec comme un avertissement dans l'œil, pendant ce temps, donc, Denis commençait à prodiguer ses conseils à la troupe.
Et finalement après quelques minutes, juste ce qu'il faut pour commencer à maîtriser la chose et faire chauffer les fourneaux nous voilà partis en chantant tous Maman les p'tits bateaux qui vont sur …
Généralement quand vois de l'eau sous mes pieds, c'est parce que je traverse un pont parisien et que je regarde d'un œil distrait vers l'eau qui coule. Et là sur ma rivière, oui le Lot est devenu ma rivière après cette semaine, comme tous ces endroits dont je suis devenu passionné comme mon Irlande, mon Bruxelles et quelques autres, là donc pas moyen de juste lancer un regard sans attention, juste de passer sans presque voir.
Une rivière comme le Lot où nous avons passé notre croisière fluviale depuis Luzech, est un lieu curieux, inattendu, souvent surprenant parce que rien ne dit que la prochaine boucle, le prochain méandre, ne va pas vous proposer un paysage complètement différent du précédent. La rivière est une provocation à l'imagination !
Et je me suis rendu compte que peu à peu je sortais de plus en plus souvent de ma cuisine pour me poster d'abord à côté de la barre pour prodiguer mes bons conseils puis très vite, juste après que Marie a commencé à parler de divorce, à l'avant à me demander de quoi serait composé mon prochain paysage.
Et petit à petit je me suis laissé prendre par la rivière et moi qui généralement ne peut pas rester plus d'un quart de seconde à la même place, qui ne peut pas m'arrêter de penser à tout ce que je devrais faire, je dois avouer que je me suis fait avoir par l'amical roulis du bateau et que je me suis laissé aller au fil de l'eau au point d'oublier ma cuisine et mon blog et de ne profiter que du plaisir de l'instant et des reflets dans l'eau...
Mais la nature est hostile je vous le rappelle et pas que la nature d'ailleurs… mais ça c'est une autre histoire ! à suivre…
Séjour offert

Mais pourquoi, c'est curieux la nature dès qu'on l'oublie… est-ce que je vous raconte ça…

mercredi 23 avril 2014

L'after Pâques pour ceux qui comme moi on des problèmes avec les dates ! Petit agneau farci aux cèpes !

Dire que je n'ai pas la mémoire des dates, c'est rien d'le dire… Dans mon enfance j'aurais oublié pratiquement toutes mes rentrées scolaires si mes parents n'avaient pas été là et le simple mot d'anniversaire me glace d'effroi tellement j'en ai oubliés, les miens et ceux des autres, de tous les autres... C'est pas compliqué je suis un peu comme les jeux olympiques, je viens annoncer les anniversaires au mieux tous les quatre ans et encore quand j'ai de la chance !
Du coup me rappeler de Pâques, de l'Ascension ou de la Saint Glinglin me parait aussi difficile que pour un pingouin d'imaginer qu'il va passer son prochain week-end sur l'autre pôle.
Le problème c'est que j'aime bien certaines des traditions que l'on pratique ces jours-là, attendre les cadeaux les jours d'anniversaires, courir les œufs dans les hautes herbes le jour de Pâques et manger l'agneau aussi le jour de… Pâques !
C'est pour ça qu'aujourd'hui je me suis dit qu'un petit after Pâques pour faire comme à… Pâques ça serait quand même bien. Et voilà comment je me suis mis à préparer un petit agneau tout tendre et parfumé avec quelques cèpes surgelés qui n'attendaient que cette occasion pour passer à la casserole. Et comme des fois quelques photos valent mieux qu'un grand discours…
L'after Pâques, petit agneau farci aux cèpes !
Ingrédients : 1 carré d'agneau de 8 côtes – 300g de cèpes en morceaux surgelés Magda – 1 gousse d'ail - quelques feuilles d'origan – sel et poivre
Commencez par désosser votre carré d'agneau, moi j'ai un boucher gentil, c'est lui qui l'a fait.
Préparez vos cèpes, si ce sont des cèpes en morceaux Magda, faites-les revenir dans une poêle bien chaude pendant dix minutes, puis ajoutez la gousse d'ail écrasée et quelques feuilles d'origan, salez , poivrez et poursuivez la cuisson pendant cinq minutes à feu doux.
Fendez ensuite en deux la partie charnue du carré de manière à bien pouvoir étaler la viande et enfermer dedans la garniture.
Déposez la garniture sur la viande, ajoutez quelques feuilles d'origan, salez et poivrez la viande.
Attachez-la amoureusement, d'abord sur les extrémités pour enfermer la garniture, et ensuite sur la longueur.
Dorez l'agneau de tous les côtés dans une poêle à feu vif, puis déposez-le dans un plat.
Enfournez une vingtaine de minutes à 180°.
Sortez du four, couvrez d'un papier alu et laissez reposer une dizaine de minutes.
Après vous n'avez plus qu'à déguster par exemple avec de jolies pommes de terre ou une salade ou une poêlé de champignons… ou les trois en vous disant que Pâques même après c'est bien aussi !
Produits offerts

Mais pourquoi, y'a pas un autre jour dont je dois me souvenir là bientôt ??? est-ce que je vous raconte ça…

mardi 22 avril 2014

Dis papa tu m'fais une pizza ??? Et comme le papa n'aime pas les… il décide de s'amuser avec ! Pizza couronne à tutti quanti au menu !

J'aime pas la pizza ! J'aime pas la pizza !!! Bon de temps en temps il m'arrive de tomber sur une pizza croustillante en diable et savoureuse, savoureuse… Là il m'arrive de craquer et d'aimer ça.
Mais généralement j'aime pas la… 
Le problème c'est que j'ai chez moi une bande d'affamés qui ont l'estomac à l'âge de l'adolescence et pour qui pizza rime avec délice ! Du coup régulièrement j'entends retentir ce fameux dis papa tu m'fais une pizza ???
Alors plutôt que de renoncer aux pizzas si attendues j'ai décidé qu'on pouvait s'amuser avec. Et si j'aime pas la pizza dès qu'il s'agit de s'amuser avec ce qui se mange… Et voilà donc la première de ce qui sera sans doute une série de pizzas un peu différentes, un peu… à ma manière…
Pizza couronne à tutti quanti
Ingrédients : 1 pâte à pizza toute faite - 4càs de sauce tomate (j'ai utilisé de la saure arrabiata pour relever un peu la pizza, choisissez-la en tout cas pas trop liquide) – 1 ou 2 boules de mozzarella – 2càs de parmesan râpé - 6 tomates cerise – 1 douzaine de mini-poivrons – 6 tranches de coppa – huile d'olive - sel et poivre – un moule à savarin (moule rond avec un trou au milieu comme ça : moule à savarin) – du mesclun
Déroulez votre pâte sur une feuille de papier sulfurisé et posez votre moule à l'envers sur la pâte.
Découpez la pâte avec la pointe d'un couteau en suivant l'intérieur du moule, retirez la pâte découpée.
Découpez ensuite la pâte en suivant l'extérieur du moule en coupant à environ à 1cm de ce bord, retirez la pâte en trop. A ce moment-là vous avez une couronne de pâte.
Retournez le moule et la pâte en même temps en vous aidant du papier sulfurisé. Retirez le papier et poussez la pâte à l'intérieur du moule.
Coupez la mozzarella en morceaux ou défaites-la à la main. Enveloppez-la de papier absorbant et écrasez la mozzarella de manière à lui faire rendre son eau. Recommencez deux ou trois fois jusqu'à ce qu'elle soit bien sèche. Si vous ne faites pas ça votre pizza risque d'être détrempée et c'est moins bon !
Coupez les tomates et les mini-poivrons en deux, enlevez les graines des poivrons.
Garnissez la pâte à pizza, d'abord la sauce tomate, ensuite la mozzarella, les poivrons et les tomates, la coppa grossièrement déchirée et le parmesan pour finir.
Enfournez pour 12 à 15 minutes dans un four préchauffé à 220°.
Quand la pizza est bien dorée et croustillante il faut la sortir du moule. Là il faut être deux parce que le seule moyen de la sortir c'est de la soulever du moule ! Glissez 4 fourchettes délicatement sous la pizza et soulevez. 4 fourchettes ça fait forcément 4 mains…
Ensuite posez-la sur une assiette, parsemez de basilic, déposez une jolie salade au centre et arrosez le tout d'un filet d'huile d'olive et d'un peu de fleur de sel.
Ring pizza
Ingredients: 1 store-bought pizza dough - 4 Tbsp tomato sauce (I used arrabiata to spice it up a bit, whichever you use, don’t choose one too runny) - 1 or 2 mozzarella balls - 2 Tbsp grated Parmesan cheese - 6 cherry tomatoes - a dozen mini bell peppers - 6 slices coppa - olive oil - salt & pepper - salad mix - a ring mould
Roll out the dough on a sheet of parchment paper and place the mould upside down on the dough.
With the tip of a knife, cut the dough following the inside of the mould. Get rid of that excess.
Then, cut the same way but following the outside of the mould, about 1 cm away from this edge. There, you have a ring of dough.
Flip the mould with the dough, getting help from the parchment paper. Get rid of the paper and push the dough inside the mould.
Cut or tear the mozzarella into pieces. Wrap it in paper towels and squeeze it to have it lose as much water as possible. Repeat a couple of times. If you skip this, your pizza will be soggy.
Halve the tomatoes and mini bell peppers. Get rid of the seeds of the peppers.
Garnish the pizza: first tomato sauce, then mozzarella, bell peppers and tomatoes, the coppa, roughly torn and Parmesan cheese.
Bake for 12 to 15 minutes, in the oven, preheated at 220°C/430°F.
When the pizza is golden and crunchy, remove it from the mould. You’ll need an extra pair of hands to help you out because the only way is to lift it. Delicately place 4 forks under the pizza and lift it up. You need one hand per fork.
Put on a dish, sprinkle basil, place salad in the middle and drizzle some olive oil on top of everything with a little bit of fleur de sel.

Mais pourquoi, bon la prochaine je vais la faire en forme de… faut voir ! Est-ce que je vous raconte ça…

lundi 21 avril 2014

Jour de Pâques, jour de simplicité et brioche perdue au cédrat confit !

De temps en temps il m'arrive de jeter un coup d'œil sur mon blog en compagnie d'une de mes lectrices, une de celles pour qui la cuisine est la pièce qui doit être au fond de l'appartement et qui donc ne maîtrise pas toujours les choses de la bouffe, à chaque fois j'ai droit à la même question… Et t'as des trucs simples sur ton blog ???
Je regarde alors celle qui m'accompagne un peu inquiet et je me dis que décidément chacun trouve la cuisine à sa porte et qu'à chaque fois elle peut être bien différente. Je lui demande ce que veut dire simple pour elle et je lui dis que simple pour moi c'est ce que je fais tous les jours, de la cuisine toute simple… Tout aussi souvent la réponse est la même… Alors c'est plus simple que je voulais dire !
Du coup aujourd'hui une recette encore plus simple pour elle et pour toutes celles qui commencent en cuisine et pour qui un peu de simplicité peut être rassurant… et puis tant qu'on cuisine, simple ou compliqué… 
Une recette donc toute simple un brioche perdu comme un pain perdu, un petit plaisir réconfortant et tout tout tout… simple à réaliser !
Brioche perdue au cédrat confit
Ingrédients : 1 brioche au cédrat confit ou n'importe quelle autre un peu rassie de préférence – 1 œuf – 25cl de lait – 25g de sucre en poudre – du beurre – ¼ de zeste de cédrat râpé très fin (ou une gousse de vanille si vous utilisez une brioche nature)
Fouettez dans un saladier l'œuf, le lait et le sucre en poudre.
Ajoutez le zeste de cédrat ou la vanille selon le cas et mélangez.
Coupez la brioche en tranches assez larges.
Mettez une grande poêle sur le feu et quand elle est chaude ajoutez un beau morceau de beurre.
Quand il commence à grésiller, tremper les tranches de brioche des deux côtés dans le saladier puis déposez les tranches dans la poêle. Faites dorer les tranches des deux côtés.
Quand toutes les tranches sont bien dorées vous pouvez les servir en parsemant par dessus des amandes effilées et un peu de crème fraîche.



Mais pourquoi, et d'abord c'est quoi simple ??? est-ce que je vous raconte ça…

samedi 19 avril 2014

Ça se bouffe mais seulement en images… La bourrache !

Après le kale et les pousses de kale les salsifis et les fraises blanches voilà la bourrache, une nouvelle venue dans cette série Ça se bouffe mais seulement en images… consacrée à mes petites rencontres dans le domaine de ce qui se bouffe, illustrée juste par une image, pour vous permettre, à vous aussi, de voir vraiment de quoi il s'agit !
Du temps de mes culottes courtes mes parents avaient un couple d'amis que l'on considérait… comme gentils parce qu'à l'époque "originaux" aurait presque été une insulte.
Il faut dire que ces deux-là passaient souvent leurs dimanches après-midi dans les bois et les sous-bois du côté du bois de Boulogne à traquer la petite feuille et la fleur comestible. De quoi passer à cette époque lointaine où les exploits du fils des âges farouches étaient encore d'actualité, pour des doux-dingues. Finalement ils n'étaient peut-être que des précurseurs…
Aujourd'hui les petites fleurs sont sur bien des tables au point que l'on peut se demander si certains restaurateurs ne feraient pas mieux de les oublier tant parfois elles sont inutiles au plat proposé… Mais dans le domaine de la bouffe, il y aussi des modes…
En tout cas voilà un nouvel ingrédient juste pour le plaisir des yeux, un ingrédient que j'aime bien utiliser de temps en temps avec ce petit goût étrange que je trouverais presque maritime et ça jolie touche de couleur ! Qui a dit que j'étais imperméable aux modes !
Et pour finir n'oubliez pas que les jeunes feuilles au goût beaucoup plus corsé et végétal sont aussi utilisables surtout ciselées pour étonner vos salades par exemple.


Mais pourquoi, je me demande si la prochaine de la série ne va pas ressembler à des pousses de… est-ce que je vous raconte ça…

vendredi 18 avril 2014

And the winneuses are… Elles ont gagnés les quatre appareils de petit électroménager de la gamme Expressionist Collection d'Electrolux !

L'avantage des bateaux c'est qu'on ne peut pas courir bien loin… enfin sinon il faut apprendre à marcher sur l'eau et ça, mon hamster, il ne sait pas faire… pas encore !  

Du coup petits papiers dans le choixpeau et main innocente pour tirer les gagnants de ce petit jeu dont la réponse était la noix de coco comme vous avez été très nombreux et nombreuses à trouver. Et voici donc celles qui ont gagné les quatre appareils de petit électroménager de la gamme Expressionist Collection d'Electrolux !
- Maelle
Qu'est ce qu'ils sont gourmands ces pancakes ! On a juste envie d'une chose: être demain matin et en avoir sur la table =) J'en profite pour participer à ce superbe concours et ce pour tenter de gagner une cafetière. La notre nous a lâché ... Bonne soirée et bonne chance à tous.
- Marina
Noix de coco! suis certaine.... et comme choix, en cas de chance, un grille- pain Electrolux car je risque l'électrocution à chaque fois que je fais une tartine avec le mien ;-)
Merci !
- Délice Céleste
Salut Dorian,
Bon comme tu le dis, ce n'est pas de la farine et je pense donc (ou plutôt je me suis aidé des autres commentaires, comme tout le monde) qu'il s'agit de noix de coco. Ou de sucre glace. Ahaha. Partons sur la NdC.
Si ton petit bout de choux tire mon petit commentaire je crois que je serais assez fan du blender, pour équiper ma petite cuisine d'étudiante.
Et sinon, voici mon e-mail (avec un [at], je n'aime pas les robots spammeurs) :
Voici, et merci à toi pour le concours :)
- mh, de la lettre
Bonjour, Des cakes à la noix de coco... Jamais fait mais ça donne envie, bouilloire pour le thé merci et merci pour vos jolies photos !!!
Et bien sûr encore grand merci à tous d'avoir participé et merci à Electrolux pour ces cadeaux !
Et N'oubliez pas pour fêter sa gamme Expressionist Collection, Electrolux nous offre une petite folie, Now you're Cooking, un événement en live du 22 au 24 avril, où la cuisine va être à l'honneur dans tous les sens ! Petit déjeuner, déjeuner et goûter, tout va y passer !
Article sponsorisé 

Mais pourquoi, bon et au fait il faudrait peut-être que je donne la recette moi… est-ce que je vous raconte ça…