dimanche 31 mars 2013

Et si la Thaïlande était le paradis de la street food dont je rêve depuis… longtemps ! La preuve en quelques images…

Et voilà depuis ce matin je suis en Thaïlande, dans ce drôle de pays où on a l'impression que quelqu'un a joué avec le bouton de la température en la laissant bloquée à fond du fond !
Mais aussi dans un pays où on mange partout partout partout et du coup aussi dans la rue, qu'on soit debout, assis ou couché ! Ici j'aurais enfin trouvé le pays de la street food, ce pays dont je rêve à chacun de mes voyages ? Il semblerait bien que oui…
Mais plus que mes grands discours habituels je vais laisser parler quelques images glanées au passage des rues…
Mais pourquoi, et en plus il parait qu'il est parti avec le bouton pour régler le chauffage extérieur ! est-ce que je vous raconte ça…

samedi 30 mars 2013

Le vendredi et des fois le samedi c'est retour vers le futur… Hachis Parmentier au bœuf cuit histoire de se réchauffer un peu !

En ce moment même je suis déjà dans l'avion qui me conduit à Bangkok et ses 40°… c'est curieux comme on me dirait 40° ou 400° ça ferait la même chose!
Mais en partant j'avais un trembloti nerveux qui me prenait. Faut dire qu'en tongs de plage, chemise ouverte et short à frange du côté de Roissy, même moi qui n'aime pas la chaleur et ben j'ai le poil qui semble quand même vouloir se hérisser.
Du coup je me suis dit que ça serait bien aujourd'hui d'aller chercher dans mes archives un bon plat bien réconfortant, bien chaleureux pour un week-end pascal qui sera visiblement frileux de ce côté du monde. Et je me suis dit qu'un bon hachis du samedi à faire et refaire pour se réchauffer et se réjouir l'intérieur c'était exactement ce qu'il fallait pour ce type de situation !
Hachis Parmentier au bœuf cuit
Ingrédients : 800g de pommes de terre – 30cl de bouillon de bœuf – 800g de bœuf cuit – 2 oignons – 3 échalotes – 3ou 4 tiges de thym – 2 feuilles de laurier - 80g de beurre – 40cl de lait – 2càs de crème fraîche épaisse – sel et poivre
Mettez les pommes de terre dans une grande cocotte pleine d'eau salée et faites-les cuire une vingtaine de minutes, la pointe d'un couteau doit bien les transpercer sans résistance.
Pendant ce temps émiettez le bœuf. Puis hachez assez finement les oignons et les échalotes.
Mettez 20g de beurre dans une poêle et faites-y blondir les oignons et les échalotes. Ajoutez la viande émiettée, ajoutez le bouillon, salez et poivrez généreusement, ajoutez les herbes. Mélangez bien, couvrez et laissez à feu moyen une quinzaine de minutes.
Ecrasez les pommes de terre au presse purée. Ajoutez 40g de beurre, le lait réchauffé et la crème, salez, poivrez et mélangez.
Beurrez un plat à gratin. Etalez le hachis dans le plat puis couvrez-le avec la purée de pomme de terre. Répartissez dessus les 20g de beurre restant et faites gratiner dans un four préchauffé à 180° pendant une vingtaine de minutes. Vous pouvez à la fin le passer rapidement sous le grill.
Il n'y a plus qu'à manger avec une jolie salade verte.
Beef shepherd's pie
Ingredients: 800g potatoes - 30cl beef stock - 800g cooked beef - 2 onions - 3 shallots - 3 or 4 twigs thyme - 2 bay leaves - 80g butter - 40cl milk - 2 Tbsp double cream - salt & pepper
Put the potatoes in a pot of salted boiling water. Cook for about 20 minutes. When they're done, you should be able to go through with a knife without feeling any resistance.
In the meantime, break up the previously cooked beef. Chop, rather finely, the onions and shallots.
Put 20g of butter in a pan and gently brown the onions and shallots until lightly golden. Add the meat, beef stock, herbs, salt and a generous amount of pepper. Mix well, cover and leave on medium heat for 15 minutes.
Mash the potatoes and mix them with 40g of butter, the milk, heated up, the cream, salt and pepper.
Brush an oven dish with butter. Spread the meat in the bottom and cover with the potatoes. Put the remaining 20g of butter, evenly distributed on top. Cook for 20 minutes in the oven, preheated at 180°C/350°F. You can turn on the grill at the end to have it nice and golden on top.
Serve with lettuce.


Mais pourquoi, je me demande si je pourrais vivre dans un climatiseur pendant 5 jours… est-ce que je vous raconte ça…

Marre de votre cuisine ??? Faites comme moi essayez de la changer…

Si je devais vraiment raconter ma cuisine il faudrait des milliers de phrases commençant par y manque, y'a pas, y'faudrait… Honnêtement même si elle est un chouya chicounette beaucoup de ceux qui arrivent la scrutent avec un air envieux même si elle est ma foutue, bordélique, aménagée comme un gamin range ses jouets... Il n'y a sans doute que moi qui ne peux plus la voir !
Et du coup depuis des années je rêve de transformer mon sous-sol en cuisine de rêve avec un ilot central, des gazinières, des frigos, des fours et tas d'autres choses partout ! A un moment j'ai même hésité et puis non, une fontaine luxuriante entourée de jeunes nubiennes à éventail… c'est pas raisonnable dans une cuisine.
Et depuis que je rêve j'ai bien bien avancé j'ai déjà dû planter trois clous et changer une ampoule… ça avance quoi… En tout cas marre de cette cuisine-là ! Et si vous êtes comme moi voilà comment tenter votre chance et peut-être changer votre cuisine pour qu'elle ressemble enfin à celle de vos rêves !
1) Du 20 mars au 30 avril, Ixina lance un jeu concours photo des cuisines dont on a marre. Sur le site marre-de-ma-cuisine.com et sur l’application Facebook intégrée ausein de la page Ixina France, mettez en ligne et partagez la photo de votre vieille cuisine. Mobilisez votre réseau, car la pire des cuisines sera désignée par le vote des internautes et d’un jury et le gagnant recevra un chèque de 5000 euros pour changer de cuisine …ou faire ce qu’il veut avec !
Tous les participants recevront un code unique à tester dans le magasin Ixina le plus proche de chez eux pour gagner des réductions sur une nouvelle cuisine aménagée Ixina.
2) Grâce au code unique reçu lors du jeu web, les participants pourront tenter leur chance en jouant aux instants gagnants par SMS. Des réductions de 300 à 500 euros sont en jeu accompagnés de lots électroménagers Whirlpool. Il n’y a aucun perdant (minimum 300 euros gagnés de garanti). Si vous voulez jouer en magasin sans avoir joué au préalable sur le web, le magasin vous donnera un code jeu.
Et vous, envie de changer votre cuisine ???

Mais pourquoi, et des éléphants autour de la fontaine avec l'eau qui sortirait des trompes non plus ??? est-ce que je vous raconte ça…

vendredi 29 mars 2013

Cuisiner malin au quotidien : Comme une quiche à ce que je veux…

De temps en temps je m'arrête devant mes fourneaux et je me demande alors pourquoi le temps que je passe devant cette foutue cuisinière me procure autant de plaisir. Et pourtant je ne semblais pas fait pour me lancer en cuisine, moi le garçon avec une mère qui cuisinait… non cuisiner, c'est pas le mot finalement ! Alors pourquoi ???
Peut-être parce la première recette s'est bien passée, que la deuxième aussi et que la troisième et quelques suivantes… et surtout que j'avais quelqu'un pour trouver ça bon et pour m'encourager.
C’est peut-être à cause de cette question que j’ai accepté l'invitation de Pascale et que j'accompagne le temps d'une recette l'association FLVS qui coordonne le Programme « Vivons en Forme ».
« Vivons en Forme » est un programme de prévention nutrition santé destiné aux familles. Et un des  pans de ce programme est axé sur la cuisine en en particulier sur les “La cuisine maline”. Il s’agit de donner envie (et confiance) à des jeunes parents de faire la cuisine au quotidien en leur proposant des astuces et des tours de main autour d’un plat principal afin de cuisiner bon, équilibré, simple et pas cher.
Je vous invite d'ailleurs à visiter la page du programme sur Facebook  là : « Vivons en Forme » et à suivre du 21 mars au 25 avril, les différents blogueurs et blogueuses  qui vont y partager nos astuces et nos recettes pour cuisiner malin au quotidien.
Et dans ce cadre j'ai eu envie de vous proposer ma quiche à ce que je veux ! Le principe est simple, un fond de pâte dans un moule, un appareil à quiche… simple on avait dit ! Donc un mélange à quiche, des œufs, de la crème, du fromage et quelque chose à mettre dedans et c'est tout.
Aujourd'hui c'est une boite de macédoine de légumes, demain une autre de légumes à ratatouille et peut-être après une boîte de thon à la tomate ou bien d'autres choses… son nom le dit bien c'est comme une quiche à ce que je veux…
Comme une quiche à ce que je veux !
Ingrédients : 1 rouleau de pâte brisée – 1 boîte de macédoine de légumes de 130g – 2 œufs  – 45g de crème fraiche entière – 45g de fromage râpé – sel et poivre
Tapissez un moule d'environ 20 cm et découpez la pâte qui dépasse.
Mélangez dans un saladier les œufs, la crème fraîche et le fromage râpé. Ajoutez la macédoine, salez et poivrez, remuez encore. Versez sur la pâte.
Faites cuire dans un four préchauffé à 180° pendant une quarantaine de minutes et c'est tout !
Quiche with whatever I like
Ingredients: 1 roll store-bought shortcrust pastry - 1 can 130g diced mixed vegetables - 2 eggs - 45g single cream (35%) - 45g shredded cheese - salt & pepper
Line your pie mould with the pastry and cut out the excess.
In a large bowl, mix together the eggs, cream and cheese.
Add the mixed vegetables, salt and pepper and gently mix again. Pour in the mould.
Cook in the oven, preheated at 180°C/350°F for about 40 minutes and that’s all!

Et si vous aussi vous avez des recettes ou des astuces pour cuisiner simple, vite et bien n'hésitez pas à les partager si ça peut aider ceux qui ne cuisinent pas encore à se lancer…

Mais pourquoi, un peu plus j'y mettais un chat… enfin c'est lui qui a failli se coucher dedans ! est-ce que je vous raconte ça…

jeudi 28 mars 2013

Et si j'arrêtais de seulement voyager dans les assiettes ??? Direction Bangkok et le plus frais des desserts avant de partir ! Panna cotta rouge toute fraîche !

Mes assiettes ont toujours été plus que de la nourriture, elles ont souvent été, pour moi l'amateur de cuisine du monde, l'occasion de voyages bien plus lointains que je n'en fais vraiment.
Je n'ai jamais été un voyageur lointain. Petit quand nous vivions du côté de Boulogne, déjà traverser le pont de Saint Cloud ça me paraissait être le bout du monde. Et du coup quand nous le traversions avec mon frère nous imaginions bien des aventures dangereuses et extraordinaires. Bon vu l'amour qui nous unissait alors, je préférais m'imaginer poursuivi par une dangereuse tribu sauvage prête à me réduire la tête, et traverser à la vitesse d'un TGV plutôt que de tester son envie de me balancer par-dessus bord !
Il faut dire qu'à l'époque on ne voyageait pas pour un oui ou pour non, et que nos rares voyages vers le sud du sud de l'Espagne se préparaient des mois à l'avance et qu'à notre retour il fallait bien le reste de l'année pour s'en souvenir et en parler.
Je n'ai jamais été un voyageur lointain…
Et voilà qu'un de ces jours d'il y a quelques semaines j'ai reçu un drôle de mail me proposant de m'inviter à rejoindre la ThaïlandeAcademy et de la rejoindre en… Thaïlande ! Après avoir fini de lire le mail j'ai regardé la carte et j'ai sifflé, la Thaïlande c'est quand même vachement plus loin que le pont de Saint Cloud…
Et donc comme le temps file, file, file… Samedi matin, direction Bangkok et forcément je vous en reparlerai dès la semaine prochaine. Mais en attendant j'ai quand eu un reflexe de survie météorologique et là j'ai découvert un 40°.
 Au début je me suis demandé s'il ne s'agissait pas de degré Farenheit et qu'il me faudrait diviser par… beaucoup pour avoir une température raisonnable, humaine… Et puis non, 40° c'est vraiment 40° !
Et là je n'ai pas pu m'empêcher de penser qu'il faisait aussi beaucoup plus chaud que sur le pont de Saint Cloud, moi qui ai dû être croisé avec un pingouin qui rêve d'iceberg à peine les 16° passés…
Du coup entre deux essais pour faire entrer des ventilateurs dans ma valise je me suis dit qu'un petit dessert bien frais…
Panna cotta rouge toute fraîche !
Ingrédients pour 3 panna cotta : 20cl de crème fraiche liquide entière – 2 feuilles de gélatine – 1 barquette de framboises  – 6 càc de confiture de fruits rouges - quelques petites feuilles de menthe – 1càs d'amandes effilées - 1càc de miel
Commencez par réaliser la crème. Mettez les feuilles de gélatine à tremper dans l'eau froide.
Faites chauffer la crème dans une petite casserole et ajoutez-y une belle cuillère à café de miel.
Quand elle est bien chaude ajoutez les feuilles de gélatine et laissez fondre en remuant.
Versez 1càc de confiture au fond de chaque verre, vous pouvez la remonter sur le côté des verres comme moi mais alors versez très très délicatement la crème.
Versez la crème dans les verres et laissez-la prendre au frais.
Quand les crèmes sont bien prises, mélangez les framboises et la confiture restante et répartissez-les dans les verres.
Parsemez les amandes et posez quelques feuilles de menthe par-dessus et profitez de la fraîcheur !
Red panna cotta 
Ingredients for 3 panna cottas: 20cl single cream (35% fat) - 2 edible gelatine sheets - 125g raspberries - 6 tsp mixed berries jam - a few small mint leaves - 1 Tbsp sliced almonds - 1 generous tsp honey
Soak the gelatine sheets in cold water.
Heat up the cream in a small saucepan and add the honey.
When it is hot, add the gelatin and allow to melt, stirring constantly.
Pour 1 tsp of jam in the bottom of each glass. You can let it go up the edges of the glasses as well but then, pour the cream very very very gently!
Pour the cream in the glasses and let set in the fridge.
When the cream is set, mix the remaining raspberries and jam and spread on the glasses.
Sprinkle with almonds and mint leaves on top.

Mais pourquoi, les humains ça peut pas fondre ??? non, hein ? est-ce que je vous raconte ça…

mercredi 27 mars 2013

Et si on cuisinait ensemble à Maurecourt ??? Et des cookies chococaramel et j'yfoud'tout en attendant le 7 avril…

Voilà ça fait déjà un an depuis le dernier, un an déjà que nous avons passé un sacré bon dimanche après-midi du côté de Maurecourt avec Caroline et Patrick mes deux électrons livres préférés.
Et dimanche 7 avril ils remettent ça et vous attendent dès le matin pour goûter plein de choses, pour en apprendre plein d'autres en cuisine et surtout surtout pour découvrir des livres et des livres de cuisine puisqu'il est quand même d'abord et surtout question de ça là-bas.
Et cette fois-ci, ils m'ont proposé de mettre les mains dans la pâte en votre compagnie, dans la pâte et le chocolat pour faire ensemble un petit plaisir très très chocolat… forcément !
Alors si vous voulez venir et tout tout savoir sur le festival c'est par là que ça se passe : Le salon du livre gourmand de Maurecourt. Mais sachez déjà que vous pourrez donc m'y croiser mais aussi rencontrer par là-bas Birgit, Damien, Mercotte, Thomas, Loïc et bien sûr Caroline et Patrick… De quoi passer un bien beau dimanche non ?
Et en attendant le 7 avril, j'ai eu envie de cookies avec du chocolat forcément et comme je n'arrivais pas à me décider je me suis dit pourquoi choisir ! J'yfoud'tout !
Cookies chococaramel et j'yfoutd'tout

Ingrédients : 120g de beurre demi-sel  mou – 120g de sucre de canne en poudre – 180g de farine – 1 œuf – 90g de pistoles de chocolat (j'ai utilisé du lacté caramel Barry mon petit pêché mais vous pouvez aussi prendre du chocolat au lait haché) – 60g de j'yfoud'tout (pour moi un mélange d'amandes, pistaches, noix de cajou, raisins secs et deux ou trois autres choses)
Hachez très grossièrement votre j'yfoud'tout.
Fouettez le beurre et le sucre dans un saladier. Ajoutez l'œuf et fouettez de nouveau.
Ajoutez la farine et mélangez. Ajoutez le chocolat et le j'yfoud'tout et mélangez rapidement.
Mettez un peu au frais, une trentaine de minutes ça ira.
Faites des jolies boules de pâte, là j'ai fait pas trop gros donc 45g mais vous pouvez aussi en faire de 60g pour les très gourmands. Posez-les sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
Au four à 180° pendant une douzaine de minutes et après… devinez !
Cookies with caramel chocolate and stuffIngredients: 120g salted butter - 120g cane sugar - 180g flour - 1 egg - 90g chocolate chunks (I used caramel milk chocolate but you could use just chopped milk chocolate)- 60g mixd nuts (I used a mix of almonds, pistachios, cashews, raisins and a couple more things)
Roughly chop the nuts.
Beat butter and sugar in a bowl. Add the egg and whisk again.
Mix in the flour. Add the chocolate and nuts and give a quick stir.
Set aside in the fridge for about 30 minutes.
Make nice balls of dough. I made not too big ones, 45g each, but you can be generous and go all the way to 60g each!
Place them on a baking sheet lined with parchment paper.
Bake for 12 minutes at 180°C/350°F.


Mais pourquoi, et si on mélangeait deux ou trois chocolats… est-ce que je vous raconte ça…

mardi 26 mars 2013

Tartelettes du soir espoir… Mais qu'est-ce tu fais doudoudidonc ? Tartelettes du soir crème et myrtilles !

En ce moment faut pas trop m'énerver sur la recette parce que j'ai la gâchette facile.
C'est curieux comment vont les choses, moi qui avant devais réfléchir pendant une bonne demi journée avant d'avoir une idée de ce que j'allais bien pouvoir cuisiner et une autre pour être sûr de sûr que c'était bien ça que j'allais faire, alors que maintenant…
Maintenant la moindre queue de cerise d'idée et me voilà à m'exciter la cuisine en trépignant et en répétant sans cesse faut qu'j'y vas ! faut qu'j'y vas !!! Tiens, pas plus tard que tout à l'heure j'attrape à la volée une phrase de mon hamster à sa sœur… Enfin à vrai dire j'attrape ce que je peux et donc une bribe de phrase plutôt où y'avait tartelette et  y'a pas… En ce moment comme j'ai tout de l'écureuil affolé j'attrape ce que je peux comme je peux.
Et il n'en fallait donc pas plus pour que je me mette en position mi-superman mi-cuistot et que je fasse trois tours sur moi-même en criant supertateaux !!! Et dans la seconde suivante me voilà à me foncer le moule, à me battre la crème et à me râper l'citron… Et quelques minutes plus tard, hirsute et enfariné, je sortais de ma cuisine les tartelettes à la main et je me retrouvais l'œil exorbité face à mon hamster qui rentrait un gros paquet à la main… à mon hamster qui rentrait de la boulangerie…
Il me regarde étonné, je lui explique tartelette y'a pas, supertateaux, foncer, battre, râper… Il me regarde et ouvre sa boîte remplie de jolies tartelettes et me dit juste en soupirant Si papa… Si y'a pas de tartelettes… et y'en avait.
J'ai couiné un aaaah de castor à la queue prise dans une moissonneuse-batteuse et là bonne pâte il m'a rassuré d'un t'inquiète y'en avait pas assez…
Tartelettes du soir crème et myrtilles !
Ingrédients :
Pour les fonds : 240g de farine – 90g de sucre en poudre – 150g de beurre – 1œuf
Pour la crème : 20cl de lait –60g de sucre en poudre –2 jaunes d'œufs – 30g de Maïzena – 2cl de jus de citron vert – 30g de beurre
Pour dessus : 1 barquette de myrtilles – du zeste de citron – du sucre glace
Mettez dans un saladier la farine, le beurre coupé en petits morceaux (plutôt frais le beurre) et mélangez jusqu'à obtenir une consistance sableuse.
Mélangez à part l'œuf et le sucre puis versez sur la première préparation, mélangez rapidement et dès qu'une pâte se forme faites une boule, mettez-la dans un film alimentaire et réservez-la au frais une bonne heure.
Pendant ce temps, préparez la crème de la garniture. Battez le sucre,  les jaunes d'œufs et la maïzena jusqu'à ce que le mélange blanchisse, ajoutez le jus de citron et poursuivez jusqu'à obtenir une mousse
homogène.
Faites chauffer le lait et le beurre dans une casserole puis versez en filet sur le mélange précédent en remuant sans arrêt.
Remettez le tout dans la casserole puis faites chauffer sans arrêter de remuer jusqu'à ce que la crème épaississe. Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux et fouettez le tout vivement.
Réservez la crème au frais le temps de faire les fonds, pour cela il vaut mieux utiliser des cercles mais des moules feront aussi l'affaire.
Découpez la pâte en petites boules de la taille d'une noix étalez-la le plus finement possible, plus elle sera fine, plus les tartelettes seront bonnes… Etalez la pâte sur du papier sulfurisé cela sera ainsi plus facile de les retourner dans les cercles.
Posez les cercles sur une plaque couverte de papier sulfurisé, foncez les moules avec la pâte, attention elle est très fragile. Découpez la pâte qui dépasse, remplissez les moules avec des haricots ou des billes de cuisson et enfournez ensuite pendant 15 minutes à 150°. Quand les fonds sont cuits laissez-les un peu refroidir,  enlevez la garniture, démoulez-les puis  laissez-les  complètement refroidir sur une grille.
Il n'y a plus qu'à garnir les tartelettes de crème, de myrtilles, de zeste de citron vert et de sucre glace et si éventuellement vous avez quelques pistaches hachées très fins…  
Après, mangez-les en espérant que la boulangerie soit fermée…

Mais pourquoi, y'a pas quelqu'un qui vient de dire apéro là ??? est-ce que je vous raconte ça…

lundi 25 mars 2013

Ayé c'est l'printemps et forcément l'risotto devient tout printanier aussi !!!

Il y a toujours un jour dans l'année où ça me fait ça, toujours un jour où au bout d'un moment les deux pieds dans l'herbe de mon jardin je me dis ben y fait pas froid là !
Et ce jour-là, aujourd'hui, je me dis alors ayé c'est l'printemps !!! Si j'avais de la pelouse dans mon jardin à la place de l'herbe galeuse qui le couvre j'imagine même que j'aurais du plaisir à me rouler dedans… Enfin avant que l'urbain que je suis ne se souvienne du nombre considérable de bestioles en tout genre avec plein de pattes qui crèchent par là !
Et puis je rentre à la maison après avoir pris un p'tit coup de soleil parce qu'il ne faut pas abuser de ces choses-là au début et je me mets ma cuisine en mode printemps !
Et aujourd'hui pour passer au printemps je me suis dit qu'un p'tit risotto printanier c'était bien de saison…
P'tit risotto printanier
Ingrédients : 200g de riz pour risotto –75cl de bouillon de volaille – 10cl de vin blanc sec - 50g de parmesan râpé fraîchement - 2càs d'amandes effilées –  1belle poignée de fèves fraiches écossées – 50g de filet de saumon fumé - 1càs d'huile d'olive - 1càs de beurre - sel et poivre – des feuilles de menthe
Faites rapidement cuire les fèves dans une casserole remplie d'eau salée. Attention les fèves passent vite du pas cuit au trop cuit. Egouttez-les bien ensuite.
Coupez le saumon en petits cubes
Faites dorer rapidement les amandes effilées.
Mettez l’huile et le beurre dans une casserole sur feu moyen. Quand le tout est bien chaud ajoutez le riz et remuez pour bien l’enrober, laissez 2 minutes.
Ajoutez alors le vin et laissez complètement évaporer.
Ajoutez ensuite deux louches de bouillon, baissez légèrement le feu et remuez doucement avec une cuillère en bois jusqu’à ce que tout le liquide soit presque absorbé.
Recommencez cette même opération jusqu’à ce que le riz soit cuit (vous n’utiliserez sans doute pas tout le bouillon), il faut compter une quinzaine de minutes.
Quand le riz est à point, encore croquant dedans et fondant dehors, ajoutez le parmesan, remuez et couvrez, laissez 2 minutes.
Ajoutez les fèves et les cubes de saumon et mélangez rapidement.
Servez le risotto dans de larges assiettes, parce que le printemps ça ouvre l'appétit, et terminez en parsemant les amandes effilées et les feuilles de menthe.
Spring risotto
Ingredients: 200g risotto rice - 75cl chicken stock - 10cl white wine - 50g freshly grated Parmesan cheese - 2 Tbsp sliced almonds - 1 large handful of shelled fresh broad beans - 50g smoked salmon fillet - 1 Tbsp olive oil - 1 Tbsp butter - salt & pepper - mint leaves
Quickly cook the beans in a pot of salted water. Be careful, those beans very quickly go from undercooked to overcooked. Drain well.
Dice the salmon.
Quickly toast the almonds.
Place a saucepan on medium heat and add the oil and butter. When nice and hot, add the rice and stir to coat it. Let cook for a couple of minutes.
Add the wine and let completely evaporate.
Add 2 ladles of stock, turn the heat down a bit and slowly stir with a wooden spoon until completely absorbed.
Repeat this last step until the rice is done (you may not use all the stock). It should take about 15 minutes.
When the rice is perfect, which means still with a little bite inside and meltingly soft outside, add the Parmesan cheese. Give a stir, cover and leave like that for 2 minutes.
Add the beans, salmon and give a quick stir.
Serve in large plates and top with almonds and mint.


Mais pourquoi, bon où j'ai mis la crème à bronzer moi… est-ce que je vous raconte ça…

dimanche 24 mars 2013

Eton Mess Forever parce que c'est de la faute à Pascale ! Eton mess très très parfumé à la fraise et plein d'autres choses !

C'est presque inévitable à chaque fois que je dois cuisiner avec Pascale, à un moment ou un autre, nous finissons par parler de cuisine anglaise et il n'est pas rare que nous nous disions alors… Mon dieu mais c'est bien sûr c'est ça ce que nous allons faire !
Et quand Pascale a prononcé les mots Eton mess et Pavlova dans la même phrase il allait presque de soi que nous avions là la bonne piste pour notre petite démo à quatre mains au Salon du livre.
Et c'est comme ça qu'hier nous nous sommes retrouvés tous les deux et quelques petites mains presque volontaires d'office à travailler la meringue !
Et c'est comme ça que j'ai eu envie ce matin d'une recette d'Eton Mess à mi-chemin entre celle de Pascale et celle de ma pavlova avec quelques petites choses en en plus.
Eton mess très très parfumé à la fraise et plein d'autres choses !
Ingrédients : 1belle meringue (vous pouvez bien sûr la faire vous-même) - 20cl de crème liquide – 2càs de sucre glace – 1càs de mascarpone - 125g de fraises (elles sont encore chères nos chères fraises françaises… donc patience !) – 4càs de pistaches émondées – du sirop de rose – des feuilles de menthe
Fouettez en chantilly bien ferme la crème, le sucre glace et le mascarpone.
Mixez 2ou 3 fraises et coupez en petits cubes les autres.
Hachez bien finement les pistaches.
Mélangez très rapidement la chantilly et la fraise mixée.
Ecrasez sauvagement la meringue pour l'émietter.
Montez l'Eton mess dans un grand verre.
Mettez de la crème au fond des verres, puis de la meringue, des fraises, des pistaches et on recommence deux ou trois fois. Finissez en parsemant les feuilles de menthe et en arrosant d'un trait de sirop de rose.
Eton mess with strawberries and other things
Ingredients: 1 big meringue - 20cl liquid cream (35% fat) - 2 Tbsp icing sugar - 1 Tbsp Mascarpone cheese - 125g strawberries - 4 Tbsp blanched pistachios - rose syrup - mint leaves
Whip up the cream with the icing sugar and Mascarpone cheese.
Blend 2or 3 strawberries and dice the others.
Finely chop the pistachios.
Quickly mix the whipped cream with the strawberry puree.
Crumble the meringue.
Put up the Eton mess in a tall glass.
Pour some cream in the bottom, then some meringue, strawberries, pistachios and repeat two or three times. Top with mint and a dash of rose syrup.

Mais pourquoi, c'était pas une chanson Eton mess Forever… ? non ??? est-ce que je vous raconte ça…

vendredi 22 mars 2013

Le vendredi c'est retour vers le futur… Petite glace déraisonnable au Nutella et aux Oréo en attendant samedi, et samedi c'est Salon du Livre !

Du temps où j'étais à la maison à surveiller ma progéniture et à faire mes petites affaires d'homme d'intérieur, la gestion du temps était assez facile. Comme je n'avais pas le temps de m'occuper du lendemain, avec les enfants à emmener, à aller chercher, à ne pas oublier devant la flûte ou la gym et la bouffe à faire entre deux ménages et… Finalement ma plus grosse préoccupation au niveau du temps c'était surtout de ne pas me retrouver devant mon Franprix juste à l'heure du midi, juste quand le gérant me voyait arriver amusé et me montrait sa montre comme pour me dire encore loupé !
Et finalement en bordélique désorganisé que je suis, je crois que j'aimais bien me laisser porter comme ça par mes obligations d'homme à la maison.
Mais depuis la cuisine et l'ouragan que ça représente a tout balayé chez moi, des fois je me retrouve à me demander ce que je vais faire dans trois semaines ! Trois semaines ! C'est comme si je me retrouvais dans la peau d'un dinosaure à prendre des rendez-vous pour après l'ère glacière !
Du coup à la maison une des questions que je pose le plus souvent c'est on est quel jour déjà ? souvent en regardant mon agenda, un peu inquiet, en me demandant si ce que j'ai sous les yeux c'était pour hier ou pour demain !
Et ceux qui me connaissent bien comme Pascale savent qu'il vaut mieux me redire les choses 354 876 fois plutôt qu'une… Et c'est sans doute pour ça qu'elle a commencé sa phrase par Tu te souviens que samedi… pour être sûre que samedi je serai bien avec elle au Salon du Livre pour notre petite démonstration à quatre mains du côté du Square Culinaire ! Je ne lui ai pas dit, mais elle a bien fait !
Et si vous voulez nous retrouver c'est donc demain samedi au Salon du Livre et vous pouvez retrouver tout le programme par là : Le programme…
Mais aujourd'hui c'est vendredi, normal juste avant le samedi, et pour mon retour vers le futur j'ai eu envie d'une petite glace, je suis très glace en ce moment, allez donc savoir pourquoi…
Petite glace déraisonnable au Nutella et aux Oréo
Ingrédients : 400g de Nutella – 400g de lait concentré non sucré – 150g d'Oréo – Plein d'autres choses… noisettes caramélisées, noix de macadamia hachées grossièrement, chocolat concassé, caramel fondant…
Versez le Nutella et le lait concentré dans un saladier et battez le tout jusqu'à ce que le mélange soit bien homogène. Insistez bien, le Nutella est un peu farouche à se mélanger.
Versez le mélange dans une sorbetière et faites prendre en glace. Si vous n'avez pas de sorbetière mettez dans un moule et raclez la glace à la fourchette une fois par heure jusqu'à ce qu'elle prenne… c'est plus long et moins onctueux mais ça peut se tenter !
Hachez très grossièrement les Oréo.
Quand la glace est prise dans la sorbetière versez-la dans un moule, ajoutez les Oréo et mélangez rapidement. Finissez de faire prendre au congélateur.
De mon côté j'ai choisi de les servir avec plein de choses dessus mais vous pouvez aussi choisir de mettre toutes ces choses dedans avec les Oréo. Là, c'est entre vous et votre envie que ça se passe…
Nutella and Oreo ice cream Ingredients: 400g Nutella - 400g unsweetened condensed milk - 150g Oreos - and much more stuff like candied hazelnuts, chopped macadamia nuts, chopped chocolate, melting toffee...
Pour the Nutella and condensed milk in a bowl and beat together until the mixture is homogeneous. Don't hesitate to insist, Nutella is a bit shy.
Pour in the ice-cream maker and let set. If you don't have an ice-cream maker, pour in a mould and put in the freezer. Scrape with a fork every hour until set… It takes more time and is less smooth but you can give it a try.
Coarsely chop the Oreos.
When the ice in the ice-cream maker is set, pour in a mold and add the ores. Give a quick stir. Allow to finish to set in the freezer.
I personally chose to serve with tons of things on top but you could choose to add those ingredients at the same time as the Oreos. It's up to you!
 
Mais pourquoi, samedi c'est bien après le vendredi ? C'est pas le jeudi… est-ce que je vous raconte ça…

jeudi 21 mars 2013

Petite minute d'auto-promo… Je fais des glaces bientôt en librairie et à gagner tout de suite ici !

Ayé j'ai notre petit nouveau entre les mains, celui-là est bien sorti, Je fais des glaces, petite précision, des glaces sans sorbetière, chez Solar, un p'tit livre que j'ai bien sûr composé avec Birgit ma complice habituelle.
Quand on aime comme moi écrire, même si ce ne sont que des petites recettes, tenir un livre avec son nom dessus produit une drôle d'impression à laquelle je n'arrive décidément pas à m'habituer mais que j'aime décidément beaucoup, beaucoup… peut-être même à la folie !
Quoiqu'il en soit, celui-ci va arriver en librairie le 4 avril, lendemain de mon anniversaire, un joli cadeau pour moi, et j'ai eu envie de partager ce cadeau avec vous en vous proposant d'en gagner 10 exemplaires.
Et pour gagner un de ces livres c'est très simple indiquez dans les commentaires le nombre de livres sur la photo, attention comptez bien… et c'est tout ! Vous avez donc dix jours jusqu'au samedi 30 mars 2012 à minuit pour participer et après comme d'habitude la main la plus innocente de la maison tirera au sort 10 de vos commentaires contenant la bonne réponse et ceux qui seront tirés au sort gagneront donc notre dernier livre Je fais des glaces.
Et surtout n'oubliez pas de laisser un mail dans votre commentaire pour que je puisse vous joindre si vous êtes un des gagnants !
P.S : Et si vous voulez éviter de laisser votre mail visible, écrivez votre commentaire sans mail, faites un copié/collé et envoyez-moi le message à l'adresse suivante : doriancuisine@free.fr
 Et maintenant à vous de jouer !!!

Mais pourquoi, et dire qu'après en septembre… est-ce que je vous raconte ça…

mercredi 20 mars 2013

Y'a des recettes comme ça où c'est tout de suite là maintenant ! Le CCCP… Le Carrot Cake Couroucoucou Paloma !

Il a des jours où quand je croise une recette chez les uns ou les autres, je me dis juste faut qu'j'essaye ça et pas plus tard que là tout de suite !!!
Et finalement je crois que ça me rassure après presque huit ans de blog, après avoir fait sans doute pendant le même temps plusieurs milliers de recettes, qu'au coin d'une page j'arrive encore à avoir envie, furieusement envie de cuisiner !
Et cette fois cette furieuse envie je me la suis attrapée au détour d'un blog espagol, celui de la mystérieuse Trotamundos, un blog au nom bien anglais Food and Cook et à la cuisine cosmopolite, un blog où j'ai passé bien des heures à admirer la cuisine un petit filet de bave à la lèvre et où un Carot Cake m'a arrêté sur place avec une seule idée en tête faut que j'le fasse… faut que j'le fasse ! faut…
Le CCCP… Le Carrot Cake Couroucoucou Paloma (ceux de mon âge comprendront… )
Ingrédients : 30g de noix hachées – 90g de carotte râpée – 120g de farine – 2 œufs – 120g de sucre roux – 6cl d'huile de tournesol – 1gousse de vanille – 1càc de levure chimique – 1 pincée de sel – 1càc d'épices à pain d'épices – ½ càc de gingembre en poudre – 1càc de zeste d'orange – 3cl de jus d'orange
Pour le dessus : 150g de cream cheese (Philadelphia) – 60g de sucre glace – 45g de beurre mou – 6cl de crème fraîche liquide – 1 petite poignée de noix mélangées hachées (amandes effilées, pistaches, noix de pécan…)
Mélangez dans un saladier le sucre et les œufs en battant bien le tout. Grattez la gousse de vanille au dessus du saladier, ajoutez les épices à pain d'épices, le gingembre et le zeste d'orange et mélangez. Ajoutez l'huile et le jus d'orange et mélangez encore.
Tamisez au dessus du saladier la farine et la levure, ajoutez les noix et la carotte râpée, mélangez rapidement et oubliez une dizaine de minutes.
Versez la pâte dans un moule à soufflé. Le moule doit avoir des bords hauts.
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant 45 minutes environ.
Quand le cake est cuit, découpez tout ce qui dépasse du moule de manière à avoir un dessus tout plat.
Laissez tiédir, démoulez le gâteau puis posez-le à l'envers sur une plaque et laissez refroidir.
Préparez la crème.
Mélangez le cream cheese avec le beurre mou. Ajoutez le sucre glace et mélangez. Fouettez la crème liquide et incorporez-la au cream cheese.
Coupez votre gâteau en deux et tartinez généreusement de crème une des deux moitiés. Refermez le gâteau puis couvrez-le entièrement de crème. Terminez avec le mélange de noix hachées.
Mettez au frais et attendez deux bonnes heures avant de le manger.
Carrot Cake
Ingredients: 30g chopped walnuts - 90g grated carrot - 120g flour - 2 eggs - 120g brown sugar - 6cl sunflower oil - 1 vanilla bean - 1 tsp baking powder - 1 pinch salt - 1 tsp gingerbread mix spice - ½ tsp ginger powder - 1 tsp orange zest - 3cl orange juice
For the icing: 150g cream cheese - 60g icing sugar - 45g soft butter - 6cl single cream - 1 small handful chopped mixed nuts (almonds, pistachios, pecans ...)
In a large bowl, beat together the sugar and eggs.
Scrape the vanilla bean over the bowl, add the gingerbread mix spice, ginger, orange zest and mix. Stir in the oil and orange juice.
Sift the flour and baking powder over the bowl, add the grated carrots and walnuts and mix quickly. Set aside for 10 minutes.
Pour the batter in a souffle dish… or any kind with high edges.
Bake for about 45 minutes in the oven, preheated at 180°C/350°F.
When the cake is done, trim all that’s higher than the dish so that you have a flat top.
Let warm down, take off the dish and put upside down on a cooling rack until completely cooled down.
Make the icing.
Mix the cream cheese with the softened butter in a bowl. Mix in the icing sugar. Whip up the cream and gently fold it in the cream cheese.
Cut your cake in half. Generously spread icing on one layer and put the other half back on top. Completely coat the cake with the icing. Top with the mixed nuts.
Set aside in the fridge for 2 hours before serving.

Mais pourquoi, bon et maintenant je vais cuisiner quoi moi… est-ce que je vous raconte ça…

lundi 18 mars 2013

P'tit cake du lundi d'après les vacances ! P'tit cake marbré chocovanille glacé à l'orange…

Pendant longtemps j'ai imaginé, comme beaucoup de garçons, que le jour de la rentrée un tas de petits lutins sortaient des bois pour arranger les maisons pendant que leurs habitants s'en allaient joyeux à leurs occupations…
Je pensais que c'était grâce à eux que les maisons étaient toutes belles et sentaient bon l'odeur de jolis gâteaux pour le goûter des uns et des autres quand chacun rentrait le soir venu.
Et puis je suis resté à la maison pour la première fois un jour de rentrée et j'ai attendu ma bande de lutin. J'étais bien callé dans mes certitudes et mon fauteuil  prêt à regarder le labeur de ces petits êtres autour de moi, affairés à ranger, nettoyer, préparer la maison et les bons gâteaux.
Bon au bout d'un moment je me suis dit que les lutins devaient être bien occupés avec toutes ces maisons à faire et que c'était pour ça qu'ils tardaient à arriver dans la mienne… Mais j'ai continué à attendre, attendre, attendre…
Et puis à force d'attendre j'ai commencé à tourner en rond et à me monter le bourrichon contre les lutins, j'étais à deux doigts de les trouver un peu fégnassoux… c'est là que j'ai vu le post-it que Marie avait laissé sur la table.
Il disait, si tu peux sortir le gâteau que j'ai préparé hier soir du four et le mettre sur la table pour les enfants ça leur fera une surprise et si tu pouvais ranger un tout 'tit peu la maison ça m'éviterai tde le faire en courant quand je rentre… 
Haaaaa !!! que j'ai couiné avant de demander au chat avec le front ridé d'incertitude, pas d'lutins ? pas d'lutins ??? J'ai eu l'impression de lire dans les yeux de Rantanplan, non pas d'lutins mais si tu cherches un couillon…
Et depuis le jour de la rentrée quand j'ai la chance de rester à la maison j'essaie de faire un gâteau et de ranger un 'tit peu histoire que quand Marie rentre elle me dise tiens y'aurait pas un lutin qui s'rait passé par là avec un air complice…
P'tit cake marbré chocovanille glacé à l'orange…
Ingrédients :
 pour le cake : 180g de beurre – 180g de sucre en poudre – 3oeufs – 180g de farine - 1càc de levure chimique – 2càs de cacao
Pour le glaçage à l'orange : 60g de sucre en poudre – 3càs d'eau – 1càs de Cointreau
Pour réaliser le glaçage versez le sucre et l'eau dans une casserole, portez à ébullition puis laissez réduire à petit bouillons en sirop assez épais.
Retirez du feu et ajoutez le Cointreau et réservez.
Séparez les jaunes des blancs puis battez les blancs en neige bien ferme.
Battez le sucre et le beurre jusqu’à obtenir un mélange homogène et bien mousseux.
Ajoutez les jaunes d'œuf un par un et mélangez. Ajoutez la farine tamisée avec la levure et mélangez encore. Incorporez délicatement les blancs en neige en soulevant bien la pâte avec une maryse.
Séparez la pâte en deux dans deux saladiers
Grattez la gousse de vanille ouverte en deux dans la longueur d'un des saladiers et mélanger. Ajoutez le cacao dans l'autre saladier et mélangez.
Beurrez et farinez un moule.
Versez une couche de pâte à la vanille puis une couche fine de pâte au cacao et on recommence jusqu'à la fin des deux pâtes.
Enfournez environ 40 minutes dans un four préchauffé à 180°.
Laissez tiédir avant de démouler.
Badigeonnez généreusement le cake le glaçage puis laissez sécher.
Chocolate and vanilla cake with an orange glaze
Ingredients:
For the cake: 180g butter - 180g sugar - 3 eggs - 180g flour - 1 tsp baking powder - 2 Tbsp cocoa powder
For the glaze: 60g caster sugar - 3 Tbsp of water – 1 Tbsp Cointreau
To make the glaze, put the sugar and water in a saucepan, bring to boil and let reduce to a syrup.
Remove from the stove and add the Cointreau and set aside.
Separate the yolks from the whites and whip up the egg whites until stiff.
Beat the sugar and butter until smooth and frothy.
Add the egg yolks one by one and mix. Add the sifted flour and baking powder and mix again. Gently fold in the egg whites with a spatula.
Divide the batter in two bowls.
Halve the vanilla bean lengthwise and scrape the seeds over one bowl and mix
Add the cocoa powder to the other bowl and mix.
Brush a mould with butter and dust it with flour.
Pour a layer of vanilla batter and a thin layer of cocoa batter and repeat until you used up both batters.
Bake for about 40 minutes in the oven, preheated at 180°C/350°F.
Let cool before taking off the mould.
Generously brush the cake with the glaze and let it dry.

Mais pourquoi, pourtant j'étais sûr pour les lutins moi… est-ce que je vous raconte ça…

dimanche 17 mars 2013

Joli flan aux cerises avec comme une odeur d'enfance… enfin si ma mère avait pensé à cuisiner un jour !!!

Ceux qui me connaissent un peu savent que je n'ai pas de souvenirs de cuisine rendue odorante et chaleureuse par les préparations d'une mère ou d'une grand-mère. 
Chez moi la cuisine sentait l'eau de javel  quand elle sentait quelque chose, et rien d'autre ! Et de toute manière comme le fait de manger était considéré par ma mère comme une corvée que l'on ne pouvait pas éviter, il n'y avait pas vraiment de raison d'associer bouffe et plaisir, pas vraiment…
Du coup quand quelqu'un se retourne presque l'œil de bonheur devant une pâtisserie ou un plat en annonçant que ça le fait penser à des odeurs ou des goûts de son enfance et qu'il me demande ça t'le fait pas à toi ? Au mieux je grogne discrètement et au pire il n'a plus de tibia, parce que je n'ai peut-être pas de souvenirs culinaires mais j'en ai encore de mes tacles ravageurs de footballeur mauvais joueur ! Faut pas énerver Nénesse avec du souvenir heureux !
N'empêche que c'est peut-être aussi pour ça que moi je passe pas mal de temps dans ma cuisine et que mes pâtisseries ne ressemblent pas souvent à ces belles préparations de pâtissiers mais plus à ces gâteaux qui font les souvenirs dont on… se souvient !
Flan tout facile aux cerises confites
Ingrédients : 1 rouleau de pâte brisée - 50cl de lait - 25cl de crème liquide – 1 gousse de vanille -120g de sucre en poudre - 5 jaunes d’œufs - 50g de maïzena – 50g de cerises confites
Portez à ébullition le lait et la crème et la gousse de vanille coupée dans la longueur et grattée au dessus de la casserole.
Fouettez dans un saladier les jaunes d'œuf, le sucre et la maïzena, jusqu'à ce que le tout devienne mousseux.
Enlevez la vanille, versez  dessus le lait bouillant,  puis remettez le tout dans une casserole et portez à ébullition à petit feu en remuant constamment. Prolongez alors la cuisson 2 ou 3 minutes jusqu'à ce que la crème épaississe.
Laissez tiédir.
Beurrez et farinez votre moule (22cm).
Donnez un coup de rouleau à pâtisserie à votre pâte pour l'affiner un peu, puis couvrez-en votre moule. Piquez le fond puis versez le contenu du saladier sur la pâte.
Ajoutez les cerises et enfoncez-les un peu s'il y en a trop qui restent à la surface de la crème.
Enfournez pendant 35 minutes dans un four préchauffé à 180°.
Laissez tiédir, démoulez délicatement, laissez refroidir.
Easy custard tart with candied cherries 
Ingredients: 1 roll store bought shortcrust pastry - 50cl milk - 25cl cream - 1 vanilla bean - 120g caster sugar - 5 egg yolks - 50g cornflour - 50g candied cherries
Pour the milk and cream in a saucepan and scrape the vanilla over. Leave the pod in as well. Bring to the boil.
In a bowl whisk the egg yolks with the sugar and cornflour.
Remove the pod and pour the boiling milk in the bowl. Stir and put everything back to the saucepan on low heat.
Constantly stir for 2 or 3 minutes until it thickens.
Let warm down.
Brush a 22cm mould with butter and dust it with flour.
Roll out the pastry with a rolling pin to make it a bit thinner and line your mould with it.
Prick with a fork and pour the batter in.
Add the cherries and press on them if too many are floating.
Bake for 35 minutes in the oven, preheated at 180°C/350°F.
Let warm down, gently take off the mould and let completely cool down.
 
Mais pourquoi, en plus ils ont intérêt en s'en souvenir parce que vu que je refais les recettes tous les vingt ans… est-ce que je vous raconte ça…

vendredi 15 mars 2013

Le vendredi c'est retour vers le futur… J'adooore les nouilles et les raviolis asiatiques !!!

Hier soir en nous promenant dans les rues de Bruxelles nous avons été attirés, comme aimantés par une vitrine et surtout par le spectacle se trouvant derrière…
Elle était là, avec juste de la pâte entre les mains à la diviser, diviser, diviser… jusqu'à ce que le gros pâton finisse à force d'un peu de magie et de beaucoup de savoir faire par devenir les plus fines des nouilles.
Et pourtant il gelait bien hier soir mais il n'y a rien eu à faire nous n'avons pas pu nous décoller les yeux de ces mains jusqu'à ce que les nouilles finissent dans le bouillon.
Et en cherchant ma recette pour ce retour vers le futur du jour je me suis dit que rien n'irait mieux qu'un des articles que j'avais consacré aux raviolis asiatiques… Des articles que vous pouvez retrouver , et enfin
Raviolis à l’asiatique porc crevette aux goûts qui piquent…
Ingrédients :
Pour la farce : 250g de porc – 200g de crevettes – 2 oignons nouveaux - 2càs de sauce soja – 2càc de Nuoc Nam – 1 jaune d’œuf – 1càc de maïzena – 1càc de citronnelle émincée le plus fin possible (vous pouvez aussi la hacher) – 1càc de gingembre frais râpé – ½ oiseau ou plus selon les goûts
Pour les won ton's : 1 paquet de feuilles à won ton – 1 jaune d’œuf mélangé avec 1càc d’eau
Passez au hachoir le porc, les crevettes et les oignons nouveaux. Vous pouvez aussi réaliser cette opération au mixer mais dans ce cas n’insistez pas trop, il ne faut pas réduire le tout en pâte lisse.
Ajoutez à cette préparation le soja, le nuoc nam, le jaune d’œuf, la maïzena, la citronnelle, le gingembre et le piment, mélangez bien.
Prenez une feuille de won ton, posez une petite cuillère à café de farce, étalez au pinceau un peu de jaune d’œuf sur les bords de deux côtés et repliez de manière à former un triangle. Insistez bien autour de la farce pour que le ravioli ne puisse pas s’ouvrir. Ramener alors les deux pointes de la base du triangle vers l’arrière, comme sur la photo, mettez un peu de jaune d’œuf sur une des pointes, puis croisez les deux pointes, encore une fois comme sur la photo. Il faut au final avoir une sorte de joli petit bateau ( oui je sais j’ai l’imagination qui voit des bateaux…) avec deux pointes qui se croisent derrière… ce n’est toujours pas évident à décrire mais aussi finalement plus facile à faire ! Recommencez autant de fois que nécessaire.
Soupe douce et piquante pour les raviolis
Ingrédients pour le bouillon (quantité pour deux personnes) : 50cl de bouillon de volaille – 1càs de sauce soja – 1càc de nuoc nam – ¼ de càc de gingembre râpé – ½ piment oiseau - 1petite poignée de germes de soja – 2càs de ciboule finement émincée - 10cl d'Ice tea Liptonic.
Versez dans une casserole le bouillon, la sauce soja, le nuoc nam et le gingembre et portez le tout à ébullition. Filtrez alors votre bouillon et ajoutez le piment, remettez sur le feu et poursuivez la cuisson pendant 2minutes. Ajoutez alors l’Ice tea (si vous voulez un bouillon plus classique passez cette étape).
Pour finir la soupe, faites cuire, à part, le nombre de raviolis souhaité dans une grande casserole d’eau un peu salée pendant une petite dizaine de minutes, les raviolis doivent être pratiquement cuits, juste encore un peu al dente. Ajoutez-les dans le bouillon et poursuivez la cuisson pendant trois minutes. Ajoutez les germes de soja et laissez encore une minute.
Servez la soupe et saupoudrez avec la ciboule émincée.
Hot pork and shrimp raviolis
Ingredients:
For the filling: 250g pork - 200g shrimps - 2 spring onions - 2 Tbsp soy sauce - 2 Tbsp fish sauce - 1 egg yolk - 1 tsp cornflour - 1 tsp very finely chopped or sliced lemongrass - 1 tsp freshly grated ginger - 1/2 piri piri hot chilli pepper or more to your taste
For the won tons: 1 pack won ton noodle squares - 1 egg yolk mixed a tsp water
Mince the pork, the shrimps and the spring onions. You could do this in a food processor but then, do not over work it. You don’t want it all reduced to a paste.
Add the soy sauce, fish sauce, egg yolk, cornflour, lemongrass, ginger and chilli. Mix well.
Take a won ton noodle square, put a teaspoon of filling in the middle, brush the edges with egg yolk and close it in a triangle shape. Press hard around the filling so it can’t open. Take the 2 opposite tips of the base of the triangle, backwards, like in the picture. Brush one tip with more egg yolk and cross the two tips (again, take a look at the picture).
Repeat as many times as necessary.
Sweet hot wonton soup
Ingredients for the broth (for 2 people): 50cl chicken stock - 1 Tbsp soy sauce - 1tsp fish sauce - 1/4tsp grated ginger - 1/2 piri piri hot chilli pepper - a small handful bean sprout - 2 Tbsp finely sliced scallions - 10cl Ice Tea Liptonic
Pour the stock in a saucepan with the soy sauce, fish sauce and ginger and bring to the boil. Filter and add the chilli. Put back on the stove and keep cooking for 2 minutes. Add the Liptonic (or skip it if you want a more traditional recipe).
On the side, cook as many wontons as you want in a large pot of slightly salted boiling water, for barely 10 minutes. They should be al dente. Add the the broth then and keep cooking for an extra 3 minutes. Add the bean sprouts for another minute and serve, topping the bowls with sliced scallions.


Mais pourquoi, je sens que je vais être très très asiatique pendant quelques temps moi… est-ce que je vous raconte ça…

jeudi 14 mars 2013

Quand je pense à la cuisine coréenne finalement je finis souvent par penser Bibimbap !!!

Quand je me suis demandé quel plat je pourrais faire pour représenter la cuisine coréenne, j'ai hésité longuement…  longuement… tant la cuisine coréenne est pour moi riche et variée mais aussi malheureusement bien mal connue par chez nous.
Et en réfléchissant à tout ce qui me faisait envie j'ai pensé aux Kimbap ces roulés de riz entourés d'algue, aux saveurs si parfumées et relevées, au Bulgogi ce " barbecue " à la coréenne, ce joli ragoût de viande et de légumes , aux Dak Kang Jung ces beignets de poulets couverts de  sauce qui parfois vous mettent les lèvres en feu, aux Pajeon ces drôles de crêpes aux ciboules et aussi au Yukhoe un de mes tartares préférés, que je vous ai déjà proposé par ici, au Riz frit au Kimchi… bien sûr au Kimchi, ce chou pimenté et surtout fermenté, qui donne sa force et surtout son parfum à bien des plats et qui montre une des  particularités de la cuisine coréenne, l'utilisation et la maitrise de la fermentation. J'ai pensé à ça et à tellement d'autres plats… La cuisine coréenne est comme un continent encore à découvrir par ici…
Et puis après avoir longtemps hésité, je suis revenu à une de mes passions quand il s'agit de cuisine coréenne,  à ce plat que j'aime commander et recommander dans les tables coréennes où je vais déjeuner ou préparer à la maison, tant les amateurs ne manquent pas, le Bibimbap !
Pourquoi le Bibimbap ??? Sans doute parce que j'aime les plats qui se mélangent et où finalement chacun peut trouver son équilibre, parce que j'aime le Gochujang, cette pâte de piment dont j'use et quelque fois j'abuse dans mes Bibimbap, et peut être enfin parce que j'ai découvert avec Claire et que ça… Et juste parce que j'aime ce mot Bibimbap qui claque sous la langue comme la gourmandise, le Bibimbap donc !
Le Bibimbap est un drôle de plat composé de riz, de Gochujang bien sûr, mais aussi de tellement d'autres choses selon le goût du cuisinier ou de la cuisinière ! Shiitakes, épinards, viande et œuf, gosari, navet et courgette, concombre et soja et carottes… Tout l'art du Bibimbap est dans le mélange des ingrédients, ni trop, ni trop peu ! Parce qu'il ne faut pas oublier que si le le Bibimbap commence bien rangé, bien ordonné, c'est mélangé, bien bien mélangé que vous allez le déguster !
Et pour composer mon Bibimbap  j'ai eu envie de l'agrémenter d'un petit condiment au radis blanc, au radis et au piment bien sûr !
 
Mon Bibimbap à moi !
Ingrédients pour deux : 1 beau bol de riz cuit nature – 200g de viande hachée (de préférence au couteau) – 1 gousse d'ail  finement hachée - 6 shiitakes – 1 petite poignée de petits bouquets de brocoli – 2 petites courgettes de couleurs différentes -  1 petite carotte - 1 petite poignée d'épinards cuits – 1 petite poignée de pousses de soja - 2 œufs -  de l'huile neutre - de la sauce soja – du gochujang – de l'huile de sésame - 2ou 3 ciboules
Pour le condiment au radis : ½ radis blanc – 1càc de sel – 1 càc de sucre en poudre – 1càc de sauce à l'anchois – ½ càc de piment en poudre – 1càc de graines de sésame – 2 ou 3 ciboules
Commencez en préparant le condiment.
Taillez le radis en très fines lanières, un peu comme si vous faisiez des carottes râpées avec une râpe à gros trous.
Mettez le radis dans un bol, ajoutez le sucre et le sel et mélangez bien.
Laissez mariner 10 mn, le radis va rendre son eau.
Rincez le radis, séchez-le bien puis ajoutez la sauce à l'anchois, le piment, les graines de sésame et les ciboules émincées. Mélangez bien le tout et réservez jusqu'au montage du Bibimbap.
Préparez ensuite tous vos autres ingrédients.
Emincez en très fins bâtonnets la carotte et une courgette. Coupez l'autre courgette en très fins triangles. Détaillez en tout petits bouquets les brocolis. Emincez les ciboules.
Faites ensuite cuire séparément chaque ingrédient.
Faites chauffer une poêle à feu vif, versez un filet d'huile et faites sauter rapidement les champignons et les brocolis. Dès qu'ils commencent à dorer ajoutez 1càs de sauce soja et une belle pincée de sucre en poudre, prolongez la cuisson d'une minute juste le temps que la sauce soit absorbée par les légumes. Réservez.
Faites chauffer la poêle toujours à feu vif, versez un filet d'huile et ajoutez les courgettes, sans mélanger les deux variétés. Faites-les sauter pendant 2 à 3 minutes. Ajoutez un petit filet d'huile de sésame en toute fin de cuisson. Réservez.
Faites de même avec le soja.
 
Faites chauffer la poêle toujours à feu vif, versez un filet d'huile et ajoutez la viande.
Emiettez-la en la faisant rapidement revenir.
Ajoutez l'ail, remuez bien en continuant d'émietter la viande.
Ajoutez une belle cuillère de sauce soja et une càc de sucre en poudre, ajustez en sel et poivrez, vous pouvez aussi éventuellement parfumer votre viande avec un peu de gingembre frais râpé ou de gochujang, et prolongez la cuisson jusqu'à ce que la viande soit bien cuite. Ajoutez un petit filet d'huile de sésame en toute fin de cuisson. Réservez.
Faites réchauffer rapidement les épinards dans la poêle.
Réchauffez le riz au micro-ondes.
Faites frire très rapidement les œufs.
Préparez le Bibimbap.
Placez le riz au fond d'un plat.
Placez dessus une belle cuillère à soupe de gochujang, puis l'œuf et répartissez ensuite autour de l'œuf, les shiitakes aux brocolis, la viande, les courgettes, la carotte, les germes de soja, les épinards, le condiment au radis.
Parsemez par-dessus un peu de ciboule et quelques graines de sésame à votre goût.
Et là mélangez, mélangez, mélangez… Servez avec de la sauce soja et du Gochujang et mangez sans attendre !
Bibimbap my way
Ingredients for 2: 1 bowl cooked plain rice - 200g ground meat (preferably with a sharp knife) - 1 clove of garlic finely chopped - 6 shiitakes mushrooms - 1 small handful broccoli florets - 2 small zucchinis of different colours - 1 small carrot - 1 small handful cooked spinach - 1 small handful bean sprouts - 2 eggs - vegetable oil - soy sauce - gochujang - sesame oil - 2 or 3 scallions
For the radish condiment: 1/2 white radish - 1 tsp salt - 1 tsp caster sugar - 1 tsp anchovy sauce - 1/2 ground hot chilli pepper - 1 tsp sesame seeds - 2 or 3 scallions
Start with the radish condiment.
Cut the radish into thin ribbons, using a coarse grater like for shredded carrots.
Put in a bowl and mix with the salt and sugar.
Let marinate for 10 minutes. It will lose water.
Rinse the radish, dry it and add the anchovy sauce, pepper, sesame seeds and sliced scallions. Mix well and set aside.
Then, prepare all the other ingredients.
Cut one zucchini and the carrot into fine matchsticks. Cut the other zucchini into triangles. Cut the broccoli into tiny florets. Slice the scallions. Cook each ingredient separately.
Heat up a pan on high heat, pour a lug of oil and quickly sauté the mushrooms and broccoli. When they start to brown, add a tablespoon of soy sauce and a large pinch of sugar. Keep cooking for another minute until the veggies absorbed all the sauce. Set aside.
Put the pan back on high heat with a lug of oil and add the zucchini, without mixing the 2 kinds. Sauté for 2 or 3 minutes and drizzle a little bit of sesame oil at the very end. Set aside.
Do the same with the bean sprouts.
Heat up the pan on high heat, add a lug of oil and add the meat.
Crumble it while you sauté it.
Add the garlic and keep stirring to separate all the pieces of meat from one another.
Add a large tablespoon of soy sauce and a teaspoon of sugar. Check the seasoning and add salt and pepper if needed. You could also add some grated fresh ginger or gochujang. Keep cooking until the meat is done. Drizzle some sesame oil at the very end and set aside.
Quickly heat up the spinach in the pan.
Heat up the rice in the microwave.
Very quickly fry the eggs.
Put up the Bibimbap.
Place the rice in the bottom of the dish.
Place a tablespoon of gochujang on top, then the egg and place the shiitake mushrooms and broccoli around, as well as the meat, the zucchini, carrot, bean sprouts, spinach and radish condiment.
Sprinkle some scallions and sesame seeds to your taste.
And now, mix and mix and mix and mix… and serve immediately, with soy sauce and gichujang. 


Mais pourquoi, et si le Bibimbap devenait le plat de l'année… est-ce que je vous raconte ça…