dimanche 30 septembre 2012

Et voilà que ça me reprend et si les tomates ananas, elles aussi, pouvaient être des petits rêves de tomates ! Salade de tomate ananas comme en été !

Le samedi matin par chez moi y'a marché. Et ce jour-là je sais pas pourquoi il y a toujours une sorte de brèche spatio-temporelle qui se produit régulièrement.
Tous les samedis matins c'est la même, je me réveille à l'aube de bonne humeur, genre l'ours qui vient de s'asseoir sur une ruche, normal quoi d'une bonne humeur intériorisée. Et le temps que je me boive deux trois litres de café et que mes neurones se reconnectent, que je lance un j'vais au marché à la fraîche… Et voilà que Marie regarde hilare la pendule… Je regarde aussi et là c'est presque l'heure de sonner la demie de midi !  Une faille temporelle il n'y a que ça comme explication !
Du coup en arrivant sur mon marché et en allant voir mon petit maraicher, les jolies tomates de fin d'été espérées sont déjà parties depuis longtemps et je dois toujours faire avec les fins de cageots.
Et ce samedi dans le cageot il ne restait qu'une demi-douzaine de tomates ananas attendant là.
La tomate ananas que j'achète de temps en temps n'est pas mon amie, trop souvent plus farineuse qu'un boulanger en fin de matinée, et régulièrement quand je la croise je passe mon chemin.
Me voyant là devant avec le nez tordu mon maraicher me lance, j'vous en mets quelquez'unes z'allez voir elles sont… Mouais que je réponds pas convaincu avant de préciser c'est pas mes préférées et de lui jeter l'image du boulanger au matin. Ah qu'il me dit mais celles-là c'est moi qui les ai plantées, qui les ai choyées, qui les ais cueillies juste à point ! J'vouz'en mets qu'une vous m'direz…
Et me voilà reparti avec mon unique tomate, bon la belle dépassait la livre et semblait lourde de bien des plaisirs à venir.
Et juste en arrivant je n'ai pas pu m'empêcher de m'en couper une tranche, fine, j'aime pas la farine même avec du goût de tomate… Et là, fondante, onctueuse, juste l'acidité qu'il faut, avec une petite pointe de sucre, une tomate quoi !
Moralité je me demande si une fois de plus c'est vraiment de la tomate ananas que j'avais goûtée ou juste un truc orange avec marqué dessus tomate ananas… et je crois que j'ai déjà la réponse !
Du coup avec ma belle et savoureuse tomate orange j'ai eu envie d'une petite salade qui a contenté toute la famille !
Salade de tomate ananas comme en été
Ingrédients : 1 tomate ananas (ou plusieurs si ce sont des petites) pas trop mûres – 1belle tranche de feta – 1 échalote – 1 petite orange – 1 petit poivron vert ( le mien était vert jaune) – de l'huile d'olive – du vinaigre balsamique – sel et poivre
Coupez la tomate en tranches, pas entières des quarts de tranches environ.
Coupez la feta en fines tranches, hachez l'échalote, coupez à vif (en suprêmes) les quartiers d'orange et en tranches fines le poivron.
Mélangez le tout. Arrosez d'huile d'olive et de vinaigre balsamique, salez et poivrez et servez sans attendre avec de belles tranches de bon pain de campagne.

Mais pourquoi, c'est bizarre dès que j'utilise de l'huile d'olive je pense à la Grèce… est-ce que je vous raconte ça…

5 commentaires:

  1. Je dis 1000 fois oui à ça moi ! Rien de pertinent à ajouter mais je suis fan de choses rôties et pain de campagne surtout s'il y a feta et tomates dans l'histoire... Et j'ai hâte, hâte de lire "La boucherie chevaline...", j'ai d'ailleurs rêvé que l'andouille ramené par mon mec hier était de l'andouille de cheval, et je crois que ce n'est pas sans rapport. Très bonne fin de week-end à toi, bises !

    RépondreSupprimer
  2. c'est encore l'été...c'est encore l'été....c'est encore l'été....je teste la méthode coué et tu m'y aides bien là!....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est encore l'été... c'est encore l'été... on va finir par y arriver ,-) !

      Supprimer
  3. Génial cette salade ! Ca permet de profiter encore du soleil :-) !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Karine ! c'était exactement le but

      Supprimer