dimanche 21 mars 2010

J’ai l’printemps contrarié, mais heureusement je l’ai retrouvé, mon printemps, dans la plus ensoleillée des tartines…

La brouillasouille, cette sorte de purée de poix humide qui repeint les paysages en tout gris, je ne l’aime que dans un seul endroit au monde, Londres !
J’ai toujours aimé là-bas cette sorte de brouillard mouillé, et même très mouillé, qui enveloppe les rues et le passant. J’ai toujours aimé ce drôle de phénomène qui rend les rues fantomatiques et que l’on croit traverser sans encombre mais dont on ressort toujours trempé comme après être passé sous une pluie battante. J’aime ça là-bas… et uniquement là-bas !
Et aujourd’hui premier jour de printemps, j’ai la météo à peu près aussi joyeuse et porteuse d’avenir radieux qu’un discours de Margaret Tacher du temps où la dame était inoxydable. Un dimanche d’Angleterre à Maule sur plage en quelque sorte, et ça je trouve ça vraiment insupportable !
Curieusement avec le temps, sans doute poussé par l’habitude de les retrouver, j’ai commencé par m’attacher aux dates. Enfin à certaines dates, c’est que j’ai l’attachement sélectif. Aucune chance que je ne me souvienne jamais de la Saint Valentin, de la fête des grand-mères ou de celle de Jeanne d’ Arc et de quelques autres du même type. Par contre l’heure du petit brin de muguet, le temps des rois ou l’arrivée du printemps sont mes repères, des repères rassurants qui rendent le temps qui passe plus facile à laisser couler…
Mais faut encore que les choses soient bien faites ! Moi je veux du muguet le premier mai et de la galette le jour des rois… Et le premier jour du printemps, c’est du soleil que je veux bordel !
Du coup, vu l’entrain du soleil à sortir, j’ai passé ma matinée le nez sur la vitre à grogner sur chaque gouttelette qui venait embrumer un peu plus mon horizon. Et puis comme je n’arrivais même pas à changer la météo à coups de grognements, je suis allé chercher du soleil dans les assiettes. Et c’est chez Marion, une jeune cuisinière débordant d’idées et de talent, que je l’ai trouvé avec une tartine qui m’a remis l’humeur dans le bon sens.
Et comme depuis quelques jours vous pouvez retrouver le tout nouveau magazine consacré au fromage, Fromage Gourmand, quand je suis arrivé en cuisine pour mettre à ma sauce la Tartine méridionale de Marion, c’est le reblochon qui m’a fait un clin d’œil.
Tartines comme une ratatouille et reblochon
Ingrédients : 150g de reblochon en tranches d’environ 1cm - 1 courgette -1poivron rouge – 1 oignon – 1gousse d’ail – 1quinzaine de tomates cerise - 2 ou 3 tiges de basilic – 5 ou 6 branches de thym frais – 4càc d’huile d’olive – 2 cas d’amandes effilées - des tranches de pain de campagne - sel et poivre
Commencez en coupant le reblochon d’abord en cubes d’environ 1cm de côté, puis en petits triangles en coupant les cubes en deux. Réservez le fromage au frais.
Coupez la courgette, le poivron et l’oignon en petits cubes. Coupez en deux les tomates cerise. Ecrasez l’ail avec le plat d’un couteau.
Mettez 1càc d’huile d’olive dans une petite poêle, versez-y la courgette et le thym, salez et faites sauter à feu moyen jusqu’à ce qu’elle soit à point, c'est-à-dire dorée, bien cuite mais encore croquante. Réservez.
Versez de nouveau 1càc d’huile d’olive et faites cuire le poivron et réservez-le.
Faites de même avec l’oignon et l’ail mélangé.
Terminez la cuisson des légumes avec les tomates cerise, cuisez-les rapidement de manière à ce qu’elles se tiennent encore bien.
Mélangez les légumes, salez et repassez-les 2 ou 3 minutes à la poêle en les mélangeant bien. Laissez tiédir le mélange.
Ajoutez alors le reblochon et mélangez le tout.
Faites rapidement griller les amandes dans une poêle sur feu moyen.
Faites griller le pain et répartissez dessus le mélange aux légumes et au reblochon.
Parsemez les feuilles de basilic, quelques feuilles de thym et les amandes grillées sur les tartines, rectifiez éventuellement l’assaisonnement, dégustez sans attendre.

Mais pourquoi, bon j’en reprends juste une toute petite lichette… une petite… le fromage je sais pas résister… est-ce que je vous raconte ça…

8 commentaires:

  1. Après t'avoir vu toute la journée je t'ai retrouvé dans le train car j'ai acheté le magazine...

    RépondreSupprimer
  2. je compte bien l'acheter aussi ce magazine... superbe tartine gourmande et colorée !

    RépondreSupprimer
  3. Je vais mettre la main sur ce magazine dès que j'arrive à Paris...vendredi!

    RépondreSupprimer
  4. On dirait que mon envie de tartine récente contamine tout le monde ^-^

    RépondreSupprimer
  5. Moi aussi j'aime bien Londres .. mais sous le soleil et lorsque j'y vais pour faire chauffer la CB ;)
    Ta tartine se laisserait bien croquer en bouche une douceur sans pareille. Vivement le soleil que l'on voit ces belles feuilles de basilic dans nos jardins.
    Sinon ici pas de gouttelettes à compter, c'était presque dommage d'aller bosser ... comment ça c'est pas juste ? Comment ça tu vas effacer mon com tellement c'est trop râlant ? ;)
    Allez console toi, tu auras peut être l'occasion de nous écrire depuis la Clusaz pour nous dire à quel point le soleil est chaud tout la-haut ....

    RépondreSupprimer
  6. Rien de tel que ces couleurs joyeuses pour retrouver son soleil boudeur...

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien ta version me plait tout autant! C'est une bonne idée le reblochon pour relever un peu la tartine du déjeuner. Merci pour le clin d'oeil ;)

    RépondreSupprimer
  8. Je l'ai ce magazine, et je vais me plonger dedans avec délice....

    RépondreSupprimer