mardi 3 février 2009

Un jour j’ai laissé entrer la mode dans ma cuisine et depuis je ne sais plus comment m’en débarrasser… ou quand les nouilles cuisent sans eau…

La mode est un concept que je maitrise mal et mal c’est peu dire. J’ai porté les jeans de ma marque préférée plus de dix après la disparation de la marque en question, faut dire que quand moi je m'attache, je m'attache ! c’est peu dire que la mode… Il faut dire que courir tête baissée dans le sens du vent ne m’a jamais vraiment amusé et puis en plus à chaque fois que j’ai essayé de m’y coller…
Je me souviens encore de cette fois où ado j’en ai eu assez d’être invisible pour les filles, je n’avais même pas la possibilité de tester ma capacité à ramasser les râteaux à la pelle, puisqu’elles ne m’entendaient pas, ne me voyaient même pas… à côté de moi l’homme invisible passait pour une star des sunlight sous une pluie de regards.
Heureusement, j’avais
une amie, encore un signe de l’invisibilité ça d'avoir une fille pour amie… et à elle j’ai osé poser la question, cette question insensée pour moi, mais pourquoi elles ne me voient donc pas ? pourquoi ! Elle a juste répondu, tu devrais peut-être changer un ou deux trucs dans tes vêtements, tes pantalons et peut-être tes chaussures et d'ailleurs tes pulls et la veste justement... et moi qui était fier comme D'Artagnan de mes Doc Martin's, de mes baggys et de mes tee-shirts multizipés ramenés d'Angleterre, j'avais trouvé ça injuste, mais les filles aussi étant injustes j'avais juste répondu un alors vas-y aide moi dépité.
Et nous voilà dans un magasin de vêtements toutes mes économies en poche, je sacrifiais ce jour-là sur l'hôtel des filles au moins six mois de précieux vinyles, alors il fallait vraiment que ça paye ! Et nous voilà ressortant les bras chargés de paquets. Quand j'ai enfin fini d'enfiler mon nouveau costume de miel à fille, je me suis senti comment dire, curieux... Il faut dire que je me retrouvais avec un drôle de petit blouson à carreaux avec du poil de ragondin synthétique autour du cou, des santiags profilées, un jeans moulant et une chemise... que même ma mémoire a préféré oublier. Et c'est comme ça que je devais aller au collège le lendemain.
Le problème c'est que même si j'ai toujours le pied délicat, il est aussi vrai qu'il est plus proche de la palme de phoque que du nez du Concorde et donc pour le faire entrer dans une santiag profilée... Ce jour-là j'avais atteins l'école après plusieurs heures de souffrance, mes pieds n'étant plus qu'une cloque géante après les 200 mètres qui me séparaient de mon but. Du coup quand j'ai monté les escaliers menant à la cour de l'établissement, on pouvait penser que je venais de chevaucher un cheval de trait pendant plusieurs jours ! Et forcément je me suis avachi sur le premier banc venu et j'ai essayé de prendre la pose la plus digne possible... j'ai essayé en tout cas. Et là j'ai commencé à voir des regards se poser sur moi, des regards de filles ! Et j'ai entendu leurs remarques, leurs t'as vu y'a un nouveau... une phrase qui n'a pas fait que du bien à l'homme invisible qui vivait encore en moi... leurs tu le connais toi ? comment on fait pour lui parler, t'y vas toi ? leurs chuchotements qui m'apparaissaient tels des cris de victoire... Si j'avais eu des pieds je crois que j'aurais sauté en l'air !
Malheureusement très vite après je me suis rendu compte qu'être visible ne suffisait pas et qu'un meuglement accompagné d'un tortillement de doigts ne permettait pas de les garder ces filles, mais juste d'apprendre à ranger les râteaux, mais ça c'est une autre histoire...
Tout ça pour dire que la mode... et c'est pareil pour la mode en cuisine, généralement je résiste, mais comme je ne suis pas non plus à une contradiction près finalement je craque... souvent quand la mode est passée depuis longtemps d'ailleurs... et voilà comment hier je me suis retrouvé à préparer des pâtes presque sans eau, des pastasottos, des pâtes cuites comme un risotto.
Pastasotto à la PaulinePauline est une des chefs de l’Atelier des chefs que j’ai eu la chance de croiser plusieurs fois et une de ses recettes m'a inspiré celle-ci
Ingrédients : 250g de mini-penne - 10cl de vin blanc - 50cl de bouillon de volaille - 4oignons nouveaux - 1gousse d'ail - 1 courgettes - 20g de tomates séchées à l'huile - 30g de pignons légèrement dorés - du basilic - de l'huile d'olive
Commencez en éminçant finement les oignons nouveaux, les tomates séchées, 4 ou 5 belles feuilles de basilic. Découpez en tout petits cubes la courgette. Hachez grossièrement les pignons et l'ail.
Mettez ensuite 1 càs d'huile dans une poêle à feu moyen et faites revenir l'oignon et l'ail jusqu'à ce qu’ils commencent à peine à colorer. Ajoutez alors les pennes et remuez bien, laissez une ou deux minutes, le temps que les nouilles soient bien enrobées d'huile, si certaines colorent un peu ce n'est pas grave au contraire.
Ajoutez alors le vin blanc remuez et laissez évaporer. Ajoutez ensuite environ un tiers du bouillon et couvrez. Remuez régulièrement. Dès que le bouillon a réduit ajoutez-en un peu et recommencez l'opération jusqu'à ce que les pâtes soient cuites.
Pendant ce temps mettez à chauffer à feu moyen dans une autre poêle 1càs d'huile d'olive, puis ajoutez la courgette et le basilic et laissez cuire à découvert jusqu'à ce que les courgettes soient pratiquement cuites. Ajoutez alors les tomates séchées et finissez la cuisson.
Quand les pâtes sont à point, ajoutez le parmesan, mélangez, rectifiez en sel si nécessaire, poivrez, couvrez et laissez hors du feux à couvert pendant 2 minutes.
Remuez alors les pâtes, versez par dessus le mélange aux courgettes, saupoudrez avec les pignons, quelques lamelles de parmesan et quelques petites feuilles de basilic. Mangez de suite tout chaud.
Pastasotto de coquillettes qui rigolent au jambon
Ingrédients : 250g de coquillettes - 10cl de vin blanc - 50cl de bouillon de volaille - 1 bel oignon blanc - 60g environ de vache qui rit (merci
Marjolaine ,-)!) - 2càs de crème fraîche - sel et poivre – du jambon Rostello ou de York
Commencez en éminçant finement l'oignon.
Mettez ensuite 1 càs de beurre dans une poêle à feu moyen et faites revenir l'oignon jusqu'à ce qu’il commence à colorer. Ajoutez alors les coquillettes et remuez bien, le temps que les nouilles soient bien enrobés de beurre, laissez une ou deux minutes, si certaines colorent un peu ce n'est pas grave au contraire.
Ajoutez alors le vin blanc remuez bien et laissez évaporer. Ajoutez ensuite environ un tiers du bouillon et couvrez. Remuez régulièrement. Dès que le bouillon a réduit ajoutez-en un peu et recommencez l'opération jusqu'à ce que les pâtes soient cuites.
Quand les pâtes sont à point, ajoutez la vache qui rit et la crème fraîche, mélangez, rectifiez en sel si nécessaire, poivrez, couvrez et laissez hors du feux à couvert pendant 2 minutes.
Déposez le jambon sur les assiettes et ajoutez les coquillettes et mangez de suite tout chaud.
Et si vous voulez d'autres idées de pastasotto n'hésitez pas à passer par exemple chez Loukoum, Emilie, Tiuscha, Bolli's Kitchen ou à la laisser vos propres liens et vos recette ! Et si vraiment vous voulez rester fidèle au risotto, passez donc voir chez Réquia son dernier à moi il me fend le cœur et à vous ?

Mais pourquoi, balade je buis balade comblètement balade… est-ce que je vous raconte ça…

32 commentaires:

  1. Il n'y a que toi pour arriver à sublimer des pâtes !!!
    Tes photos sont superbes !
    Gros bisous
    Barbichounette

    RépondreSupprimer
  2. Une merveilleuse façon de préparer les pâtes!

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  3. J'avoue que moi aussi j'ai facilement cédé à cette mode :
    http://chezbergeou.canalblog.com/archives/2008/05/05/9066389.html
    http://chezbergeou.canalblog.com/archives/2007/10/17/6559933.html
    http://chezbergeou.canalblog.com/archives/2007/06/01/5148865.html
    et j'adore ça !

    RépondreSupprimer
  4. Entre les cupcakes et le pastasotto, aux avant-gardes de la mode. Je guette déjà les collections d'automne, alors ;)

    (et les filles qui remarquent un garçon à ses santiags, c'est, hum, comment dire... bof ?)

    RépondreSupprimer
  5. Ca fait mal les chaussures pointues, hein ! ;-)

    Avec toutes ces recettes de pâtes façon risotto, je me pose une question : y a t'il une différence de gout/texture au final, si on comparait avec des pâtes cuites à l'eau, et cuisinées au vin blanc, etc. Question bête je pense, parce que si vous vous embêtez à surveiller les pâtes toute la cuisson durant, y doit bien avoir une raison ! :-)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai bien aimé le "apprendre à ranger les rateaux"... Tu parles de santiags, et dire que je croyais que nous étions de la même génération. Un doute m'assaille...
    Pastasotto, risotto, la cuisson par absorption concentre les parfums, en tout cas j'en ai l'impression... Et merci pour le clin d'oeil !

    RépondreSupprimer
  7. Bah écoute, si ça peut te rassurer, je n'ai pas encore testé. mais en voyant ça, je crois que je vais tester sous peu.
    par contre (preuve que je lis tout en detail), tu n'as pas mis la quantité de vache qui rit à utiliser dans la 2eme recette!)

    RépondreSupprimer
  8. Tout comme toi, j'ai toujours un train de retard en matière de mode mais je résiste tant bien que mal. Par contre, les pâtes façon risotto, j'ai vu cette technique il y a un certain temps chez ta copine Nigella. Ah, ces anglais, ils sont toujours en avance dans bien des domaines.

    RépondreSupprimer
  9. je ne me suis pas encore laissée tenter ! pourtant il y en a des recettes sur les blogs ! les mini penne me tentent !

    RépondreSupprimer
  10. Fanfreluche03/02/2009 14:40

    Pour Clairel

    Lire l'excellente explication de Patrick Chazallet sur le blog d'Anaïk, sur la cuisson dite "par absorption d'eau", drôle d'expression, comme s'il y avait une autre façon de cuire les pâtes que de leur faire absorber de l'eau, ou du moins du liquide. Mais bon, je râle pour rien parce que d'une part Dorian n'a pas utilisé ces termes et deuxièmement, les pâtes cuites de cette façon sont vraiment différentes même si scientifiquement il n'y a pas d'explication.
    Le lien, donc :
    http://www.leconfitcestpasgras.com/2007/03/26/coquillettes-fa-on-risotto-aux-pois-et-la-menthe/

    RépondreSupprimer
  11. louise (gato azul)03/02/2009 15:56

    Vendu! J'essaie! ;-P

    RépondreSupprimer
  12. Moi, je fais souvent des trucs à la mode avant que çà soit à la mode. Et quand c'est enfin à la mode, je me dis "mais je connais déjà çà moi, je l'ai déjà fait, pourquoi j'en ai pas parlé avant ?"
    Pfff... Même quand j'ai un train d'avance, il est en retard, c'est énervant !

    RépondreSupprimer
  13. C'était ton menu de réveillon? ;-))
    Avec les petites pâtes arabes, il doit y avoir des déclinaisons séduisantes de cette manière de les cuire...

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai pas encore fait avec les pâtes mais j'ai déjà fait avec le blé (Ebly). Je suis certaine que ce devait être vraiment bon.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  15. Aha, merci j'ai bien rigolé! et la recette est pas mal non plus :)

    RépondreSupprimer
  16. On en apprend tous les jours : je n'aurais jamais eu l'idée de traiter les nouilles comme le riz. Heureusement que tu es là

    RépondreSupprimer
  17. Rassures-toi Dorian, Tu n'as pas un train de retard avec la mode.C'est ce que l'on voudrait te faire croire pour te faire manger plus de pâte!! En fait c'est elle, la mode qui prend le vent un peu tardivement. Les italiens font ça depuis fort longtemps c'est un classique qui franchit seulement les frontières transalpines aujourd'hui.
    De quelle couleur était ta chemise, sous ton costume de miel à fille, déjà?

    RépondreSupprimer
  18. tu redonnes toutes ses lettres de noblesse au plat si enfantin coquillettes jambon...
    Quelle histoire sweety

    RépondreSupprimer
  19. J'ai justement mis la main sur un paquet de risoni il y a quelques temps, je sais ce que je vais en faire maintenant, version tomates basilic pignons, c'est parti !!! Merci Dorian !

    RépondreSupprimer
  20. Ah, ces fameuses pâtes sans eau, ça me tente vraiment, en bonne barillaphile je dois essayer.

    RépondreSupprimer
  21. question pâtes.....j'adopte!
    question ampoules pour avoir voulu suivre la mode.....j'ai déjà donné merci......mais je compatis rétrospectivement à ta douleur!

    RépondreSupprimer
  22. je ne suis pas très fiere d'avoir rit d'un ado...rable ancien ado!!

    RépondreSupprimer
  23. La première fois que j'ai fait ce genre de pâtes, c'est après les avoir vues chez Pascale. J'en ai ensuite fait souvent, et puis je les ai reléguées aux oubliettes. Mais là tu me les remets en mémoire et j'ai envie d'en refaire. Les tiennes avec tous ces légumes m'ont l'air délicieuses.
    Merci Dorian!

    RépondreSupprimer
  24. je dois avoir des relents de pas modasse non plus tiens ... je plussoie, tes pastasottos ils déchirent, grave !

    RépondreSupprimer
  25. ô les filles ô les filles, elles te rendent marteau ! bon si c pour en arriver à ce que tu nous livre, c'était pour une bonne cause !
    ça s'est arrangé depuis ?

    RépondreSupprimer
  26. T'es viendu trop tôt, la photo sera postée demain !!! lol !
    http://storage.canalblog.com/59/48/563455/35523863.png

    RépondreSupprimer
  27. merci pour tes bonnes recettes de pâtes

    RépondreSupprimer
  28. Moi ça m'a toujours fait rigoler les filles qui disent d'une voix mielleuse : "de toute façon y'a pas que le physique hein" accompagné d'un tintillement de cils. Bah là on peut dire que tu es la preuve vivante que "SI PUNAISE ÇA COMPTE UN MINIMUM !! >.<"

    ( non je ne m'énerve pas )

    En tout cas j'aurai aimé te voir en santiage =) Chuis sûre que t'as fais fureur !


    [ rhoooo comme on est trop bien dans des doc marteen's *love* ]

    RépondreSupprimer
  29. tu vois, j'avais bien fait de tout lire, ton post a sauvé mon risotto de la catastrophe: http://encuisinectout.canalblog.com/archives/2009/02/15/12553688.html

    RépondreSupprimer
  30. J'ai découvert récemment cette variante du risotto et j'en suis tombée amoureuse, j'ai tout de suite approuvé! alors, je m'y suis mis!

    Tes photos et tes recettes sont géniales, merci beaucoup!

    http://marioncuisine.canalblog.com

    RépondreSupprimer