jeudi 5 février 2009

Quand l’Amérique me prend, des fois à la maison il se passe de bien drôles de choses… Petit voyage culinaire au pays d’Obama !

Passe-moi le couteau Chouchou, non pas celui-là, çui là ! là ! Tu vois bien que je fais une inclusion d’ail et pas un décollement de souris ! Si tu fais pas attention on va encore perdre un gigot ! et le fil, il est prêt le fil, le numéro 12 celui à suturer, j’ai l’impression que la greffe d’ail ne prend pas… et puis éponge-moi un peu j’ai le ruissèlement qui me prend ! Depuis que les séries américaines sont entrées dans notre vie, il arrive qu’à la maison on ait des fois des manières de faire, on va dire, curieuses… On n'intube pas encore les rôtis mais curieusement avec l’arrivée d’Urgence, notre première fois... il arrivait que le gigot ne soit pas fier avant d’arriver à table et que les chats soient pris d’une furieuse envie d’aller voir ailleurs, loin ailleurs, quand on arrivait vers eux en faisant petit, petit … un bout de tuyaux d’arrosage à la main…
Et ça, c’est rien, c’était au début quand il n’y
avait qu’Urgence dans notre vie, quand nous faisions seulement le tri des enfants au retour de l’école, que nous les mettions dans leur salle d’attente avant de faire la visite et de diagnostiquer… à qui une crise d'antirangite, à qui une poiledanslamanite aigüe, à qui… La routine quoi, pour un chef de service et son interne. Bon depuis il y a aussi eu Grey's Anatomie et je ne regarde plus mon interne qu’avec des yeux médicaux… et il y a eu Docteur Housse et je ne regarde plus mes petits malades avec les mêmes yeux, il faut dire qu’avec les vitres de protection que j’ai posées devant les portes des enfants ça complique pas mal les regards…
Et si c’était tout ! Mais il y a tout le reste… Plus personne ne se promène à la maison sans son petit chiffon, chacun essuie
frénétiquement tout ce qu’il touche pour ne pas laisser d’empreintes et comme si ce n’était pas assez, après on vérifie à la loupe la présence de fibre du chiffon, c’est qu’on ne nous la fait plus à nous, depuis les Experts on sait que la fibre est fourbe ! Et puis les enfants ne veulent plus boire qu’avec des pailles et manger avec des couverts jetables qu’ils incinèrent après repas. En me justifiant tout ça d’un, si tu savais papa tout ce qu’on peut faire avec l’ADN… si tu savais…
Et chaque nouvelle série américaine apporte son lot de nouvelles habitudes...
Alors forcément quand il a été question du côté d'Irresistable d'une semaine américaine, je me suis gratté la tête avant de récupérer l'ADN de dessous mes ongles à la pince à épiler et me laver les mains au désinfectant et j'ai essayé d'oublier tout ça... Juste histoire d'éviter de me lancer une fois de plus dans le hamburger saignant à la Dexter, des hamburgers très à la mode ces derniers temps à la maison... j'ai essayé d'oublier tout ça et de me rappeler ce que j'aime dans cette curieuse Amérique quand elle se met à table.
Et forcément j'ai pensé au mélange et au métissage, et j'ai été traîner du côté de la cuisine américaine qui mélange toutes les influences, tous les parfums et les épices, et un petit riz est apparu, un petit riz inspiré de celui que j'avais croisé dans le livre Le vrai goût de New York... en 50 recettes de J-L André et J-F Mallet chez Aubanel, un livre dont je me demande si je ne vais pas aimer plus les photos et les histoires autour de New York plutôt que les recettes...
Riz métissé aux crevettes, au cochon et aux épices
Ingrédients : 200g de riz parfumé - 2 côtes de porc dans l'échine d'environ 450g - 1 douzaine de grosses crevettes crues décortiquées - 1 oignon - 1 gousse d'ail - 1 poivron rouge - 1 branche de céleri - 2feuilles de laurier - 3tiges de thym - 3càc de curry en poudre - 1càc d'huile d'arachide - sel
Commencez par les découpes. Emincez l'oignon, hachez l'ail, coupez en cubes le poivron et le cochon, et le céleri en tranches.
Faites cuire le riz selon les indications de votre paquet mais en le gardant ferme, donc un peu moins qu'indiqué.
Mettez une sauteuse à feu assez vif, ajoutez l'huile, laissez chauffer, puis verser la viande, l'oignon, l'ail, le poivron, le céleri, le laurier et le thym, salez et faites cuire une dizaine de minutes en remuant régulièrement.
Ajoutez alors les crevettes et laissez sur le feu juste le temps qu'elles colorent. Ajoutez alors le riz, mélangez, parsemez avec le curry, remuez très rapidement. Baissez le feu et couvrez, laissez sur le feu en remuant de temps en temps pendant 10 à 15 minutes.
Servez dès que c'est prêt, en ajoutant éventuellement un peu de céleri finement émincé.
Et si ce type de recettes vous inspire allez donc traîner du côté de chez Joelle, Auntie Jo Funny Little Kitchen, je suis sûr que vous allez adorer sa cuisine... je suis sûr que vous allez l'adorer dans tous les cas d'ailleurs...
Bon mais c'est pas tout ça Chouchou tu as le couteau, le numéro 7 et l'écarteur, j'ai toujours une souris d'agneau à découper... Et si vous voulez les recettes des Pancakes aux myrtilles et du Smoothie soleil d'hiver, cliquez sur les photos vous arriverez directement du côté des recettes chez Irrésistable.

Mais pourquoi, L'amérique, l'Amérique, je veux l'avoir et je l'aurai... est-ce que je vous raconte ça...

25 commentaires:

  1. je crois c que j'aime le plus ce sont tes diatribes. quoi que ta cuisine aussi.
    je t'ai dans mes favoris depuis plus d'un mais g ne fais pas de commentaires tellement g rigole. T'auras remarqué g fais parti de la jeunesse avec mon langage texto

    aissa

    RépondreSupprimer
  2. ouais, heureusement que tu ne cuisines pas tes restes de salle d'op', on sait jamais !

    RépondreSupprimer
  3. et toi tu es qui : Grisson, Dr mamour ? Gibs ? en tout cas la cuisine américaine, ça n'est pas forcément mauvais...

    RépondreSupprimer
  4. Il n'y a que toi pour arriver à nous parler de sujets comme ça !!!
    Je rigole aussi !!
    Merci pour ce bon moment !
    bizzzzzzzz
    Barbichounette

    RépondreSupprimer
  5. Je t'invite quand tu veux dans ma cuisine avec mon toubib de mari qui decoupe un poulet en suivant les jointures comme dans son bloc opératoire, on mange froid et pas que pour la photo !!
    Billy the kid c'est pour bientôt ! yes I can

    RépondreSupprimer
  6. C'est drôle, il y en a un chez moi qui est pris de rangïte aigue régulièrement... moi je me garde de l'attraper tu penses bien!
    Allez, je vais faire un tour du côté des pancakes...

    RépondreSupprimer
  7. A défaut de détecter un meurtre, au moins c'est propre, surtout si tout le monde s'y met !

    RépondreSupprimer
  8. tu penses bien que lorsque j'ai vu Amérique et Obama dans le titre de ton billet, j'ai foncé!!
    J'ai aussi craqué pour ce livre, j'adore cette collection!! elle te donne vraiment l'impression de te plonger dans la culture du pays ;)) et bien sûr tu penses que je craque pour ta recette métissée (sans porc ;-)) et thanks pour le gentil mot et comme on écrit… XOXO

    RépondreSupprimer
  9. J'ai aussi craqué pour ce bouquin quand il est sorti, je l'ai dévoré d'un coup, photos et textes, et une fois fini j'avais l'impression d'avoir un peu été là-bas... :) Suis aussi fan des séries améouikaines :D

    RépondreSupprimer
  10. Ca me plait bien ce voyage !

    RépondreSupprimer
  11. Ahhhh ... Si on revenait à Nounours à 19 h 30 voire à Aglaé et Sidonie pour les plus téméraires. Plus de problème de suture ...
    Tiens, j'prendrai bien un smoothie moi !!!

    RépondreSupprimer
  12. Le plein de bonne humeur et la dose de fou rire de la journée ! Je ne sais pas ce que je préfère...tes recettes, tes photos ou tes délires littéraires !!!
    Merci pour tes ptits mots d'encouragements !!

    RépondreSupprimer
  13. Comme d'habitude mon cher Dorian, une recette irrésistible et un récit hors du commun...c'est toujours un plaisir de venir te rendre visite !!!
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  14. TA version culinaire des States me va bien...
    N'empêche que pas plus tard qu'hier, j'y pensais à l'ADN que je laissais en posant un verre...j'te dis...

    RépondreSupprimer
  15. :D je crois que je te bats en ce qui concerne les séries. Je suis Us addict en ce qui concerne ces dernières... Je suis non seulement les Grey's (fin de la saison 4actuellement), les Lost (début de la 5) et les docteur House... Non, y'a pas de doutes, nous sommes sur la même longueur d'ondes, me reste plus qu'à demander aux uns et aux autres de me sortir leur scalpel pour m'ôter de la tête ce plat tout en couleurs qui va me hanter ce matin, j'en ai bien peur!

    RépondreSupprimer
  16. a le reve americain..dans la cuisine cette fois ci!!

    RépondreSupprimer
  17. Ah, toi aussi tu DEXTERises !
    J'adore, j'adore ! Et j'ai déjà vu toute la saison 3 en VO, na !

    RépondreSupprimer
  18. Un récit original pour une recette sympa...

    RépondreSupprimer
  19. ouf!....je me croyais la seule malade de séries US!......ça fait du bien de savoir qu'on est plusieurs à être addict!......

    RépondreSupprimer
  20. annaighttp://annaiguillaume.overblog.com07/02/2009 12:30

    miam...ta recette me plait beaucoup!

    RépondreSupprimer
  21. La cuisine de Dorian et l'Amérique. ce ne pouvait être qu'Irrésistible..
    et le rêve américain devient riz métissé, comme quoi après l'uncle Ben's,...

    RépondreSupprimer
  22. tu me fais rire et j'aime ça!
    "Degagez!" "On degage!" bip bip bip
    merde faut l'intuber! lame de 12!
    on le perd bordel, on le perd!

    RépondreSupprimer
  23. des photos qui emmènent e voyage, alors qu'est ce que ça doit être d'y goûter!=p

    RépondreSupprimer
  24. Sais pas pourquoi, j'ai du mal a t'imaginer en blouse blanche quand meme.
    Quoique.

    RépondreSupprimer
  25. Ces photos sont terribles ! Je viens de dîner et de fait j'ai encore faim. Bravo !

    RépondreSupprimer