lundi 25 août 2008

Wagamaaamaaaaaaaa !!! est mon nouveau cri du manger que j'aime ou qu'est-ce que c'est difficile de cuisiner avec sa mémoire... direction l'Asie !

J'ai dans la mémoire l'unique ragoût de ma mère, un ragoût qu'elle ne sait plus refaire, la recette s'est perdue dans sa mémoire... Mais si la recette s'est perdue, j'en ai encore le goût dans la bouche. J'ai encore le goût de la viande, de cette viande à blanquette fondante, des pommes de terre, encore fermes mais prêtes à s'écraser sous la fourchette en criant oooh oui fais-moi mal Johny Johnyyyy ! fais-moi maaal !!! et la sauce qui allait avec, et son paprika si présent mais pas trop quand même... et tout le reste, et les oignons et l'ail et... Et ce foutu ragoût j'ai essayé et essayé et ré-essayé de le refaire et à chaque fois que je le faisais tester à Marie, qui elle aussi l'a bien en mémoire, elle hochait la tête de droite à gauche avec la bouche plissée en cul d'poule et je savais que ce n'était pas encore pour cette fois? c'était encore loupé !
Et s'il n'y avait que le ragoût de ma mère... c'est qu'il a d'autres choses, plein d'autres choses que j'ai essayé comme ça en cuisinant ma mémoire, plein de plats rencontrés surtout au hasard des restau. Et malheureusement...
Au début, à la maison, j'annonçais la couleur. Tout fier de moi j'arrivais le plat à la main et faisant mon coq je lançais à ma foule domestique, et c'est qui qui a refait le petit plat que vous z'avez tant aimé dans le p'tit restau de la rue machin... hein hein c'est qui !? Et au début ils répondaient en chœur, c'est papa ! tout prêts qu'ils étaient à entrer en transe grâce aux talents de copieur de leur père. Et puis ils goûtaient... on était alors subitement très très loin de l'extase et je me retrouvais en face d'un rang de maussades de première classe ! Et là comme chacun semblait avoir avalé un clown au petit déjeuner, les taquineries taquines volaient bas dans ma direction ! Et que papa il nous a attrapé un Elzaïmère du palais, et qu'il nous a confondu les berges du Yanksé avec celle de la Trifouillette lézardeuse, et qu'il a peut'êt signer un contrat pour faire du manger pour les chats... et que... et que...
Alors à force moi je n'ai plus rien dit, je n'ai pas abandonné mon idée de cuisiner mes souvenirs de bouffe, mais j'ai plus annoncé, j'ai juste fait. Et des fois par chance j'ai droit à un dis Chouchou ça s'rait pas le petit plat qu'on a mangé l'autre jour ça ? et tu dis rien petit cachotier ! Comme quoi des fois ne rien dire...
Et puis l'autre jour du côté Royal Tunbridge Wells j'ai enfin mis les pieds chez Wagamama une des chaînes de restau qui a le vent en poupe du côté de l'Angleterre et qui me faisait furieusement de l'oeil depuis un moment. Wagamama c'est de l'Asie bien fraîche, un poil branchouille, servie par des d'jeun's généralement assez souriants. Et comme je suis arrivé avec derrière moi tout un troupeau de pieds on a suivi notre d'jeun à nous et on s'est installé. Et puis on a mangé, on était quand même venu un peu pour ça, et on a aimé et comme les prix étaient aussi relativement doux on s'est dit que ça serait maintenant notre cantine préférée de là-bas.
Et juste avant de partir ma traitresse à moi a conclu d'un, eh ben Chouchou t'as plus qu'à nous refaire tout ça à la maison ! Le coq qui sommeille en moi n'a pas résisté longtemps, with the fingers in the nooz and one feet in the ear my dear Chouchou que je vais wagamamiser ! Que j'ai répondu avec le plume du croupion toute frétillante, un vrai bonheur... Un peu surpris, ils m'ont tous regardé et n'ont rien dit, mais j'ai bien senti qu'il était à mi-chemin entre papa a peut-être vu la lumière et c'est le retour des croquettes à pigeons... Moi je n'ai pas dit que j'avais acheté le Wagamama cookbook et que j'espérais y trouver mes petites recettes !
Mais au retour, le livre à la main je me suis rendu compte que les recettes n'y étaient pas... c'était reparti ! Alors j'ai recuisiné ma mémoire...
Nouilles udons and Co comme chez Waga... enfin presque...
Ingrédients : 300g de blanc de poulet en cubes moyens (le poulet ne faisait pas partie de la recette originale) - 100g de tofu coupé en tout petits cubes - 2 càs d'huile de tournesol ou d'arachide - 2 ou 3càs de sauce soja - 1càs de miel liquide - 1 quinzaine de grosses crevettes crues décortiquées – 1 oignon rouge émincé bien fin - 6 ciboules émincées - le blanc d'un poireau émincé bien fin - 2càs de sauce de tamarin - 600g de udons frais (les udons sont des grosses pâtes blanches qui ont un chouille la tête de gros vers, on les trouve assez facilement dans les épiceries asiatiques) - 1belle poignée de pousses de soja blanchies - 1 oeuf - 50g de cacahuètes hachées - du jus de citron vert (facultatif) - du mélange au piment japonais en poudre (ou à défaut du piment d'Espelette en poudre) - sel
Commencez à faire cuire les udons selon les indications puis rincez-les conscieusement et réservez-les.
Mettez 1càs l'huile dans un wok ou une poêle bien chauffée à feu assez vif et ajoutez le tofu et le poulet. Faites dorer le tout de tous les côtés mais sans trop insister pour éviter de dessécher la viande. Quand elle est à point, versez dessus 1càs de sauce soja mélangée au miel liquide et donnez quelques tours pour que la sauce enrobe bien la viande et réservez.
Puis mettez-y 1càs l'huile et ajoutez l'oignon rouge, les ciboules et le blanc de poireau, prélévez juste un peu de chacun de ces éléments pour mettre un coup de frais à la fin, et faites revenir jusqu'à ce que le mélange commence à peine à fondre.
Ajoutez ensuite la sauce tamarin et mélangez bien, puis le soja restant 1ou 2càs et mélangez bien. Ajoutez les crevettes (que vous pouvez couper en 2 dans la longueur) et laissez-les colorer en mélangeant régulièrement, puis les udons, le poulet, le tofu et les pousses de soja, mélangez le tout, laissez sur le feu 2 ou 3 minutez. Versez l'oeuf petit à petit sur le bord des ingrédients en essayant de faire le tour du wok, couvrez et laissez 2 ou 3 minutes de plus sur le feu puis retirer.
Saupoudrez alors avec l'oignon, la ciboule et le poireau réservés, les cacahuètes, quelques traits de citron et le piment japonnais , il n'y a plus qu'à enmener directement le wok sur la table... Servez avec de la sauce soja et du piment, et une petite bière bien fraîche si vous aimez !
Au final une fois les plats goûtés ils m'ont juste dit, tu sais c'est peut-être pas ton truc la mémoire, mais c'est vachement bon quand même ! J'vous dis pas l'effet sur la plume de croupion...

Mais pourquoi, et si on parlait un peu du Tang book maintenant... est-ce que je vous raconte ça...

15 commentaires:

  1. Je n'avais jamais pris conscience de ma plume de croupion... Mais, maintenant, grâce à toi, je sais que, moi aussi, j'ai une plume de croupion ! Merci Dorian !

    RépondreSupprimer
  2. Tu me chercherais pas un peu? Des cacahuettes ... mais avec que des trucs inconnus à la capitale auvergnate et ses alentours. Et des restos grands bretons que je peux pas essayer. Je boude et je m'en vais ...chercher des udons et quoi d'autre ??? de la sauce de tamarin !!! Non vraiment, là tu me cherches

    RépondreSupprimer
  3. je vois que le chant des sirènes de Wagamama t'a aussi atteint , j'ai même poussé le vice à y aller à ...
    Copenhague !
    Toujours aussi bon, divers et terriblement asiatique !
    Allez je te fais une petite piqure de rappel ...
    http://myfoodbox.blogspot.com/2008/04/wagamama-jaime-cela.html

    RépondreSupprimer
  4. Un vrai virus! Ce plat est sublime et a l'air exquis! Dépaysant!

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  5. Bon ben si c'est comme ça je ne vais rien dire moi non plus, juste me contenter de te lire, te voir arriver avec tes idées de plats pleins de saveurs, inspirés certes mais bien singuliers.

    ...sinon c'est quoi ce mélange de piments japonais? chui curieuse tant pour la composition que pour la saveur.

    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai aussi été à Wagamama, c'était sympa mais pas vraiment authentique. Ta recette a l'air sympa!

    RépondreSupprimer
  7. Juste en passant Minouchka on trouve ce mélange pimenté sous le nom de Shichimi vous pouvez retrouver le flacon et à quoi ça ressemble en suivant le lien suivant : http://yayoi.free.fr/CUISINE/txt_CUIS/INTRO-CUIS/c_cdr_intro.html
    en bas de page...
    J'reviens vite vous répondre à tous

    RépondreSupprimer
  8. j'ai aussi adoré wagamamer lors de mon séjour londonien. Même si il y a des détraceturs à la cuisine wagamamienne moi j'ai bougrement adhéré. Leurs salades, hummmmmmmm!

    RépondreSupprimer
  9. il n'y en a pas encore à Bordeaux, mais heureusement, j'ai le livre ;-) ET si il y en avait un près de chez moi, je serais moi aussi attirée par ce doux appel ;-)
    bises

    RépondreSupprimer
  10. J'prendrais bien une bière moi avec cette délicieuse assiette :p ;)

    La wagamama cookbook est sympa je trouve même si c'est vrai qu'on ne s'attend pas forcément à ça. Parallèlement, le Tang est excellent également !! :D°° *bave à l'idée des futures recettes de Dorian à venir huhu* Je vais guetter tout ça hihi

    Dis moi j'ai une question, y a t-il un de ces resto' à Paname? Parce que je monte le 6 sur la Capitale, et j'y mettrais bien les pieds ^^ muahahaha
    Aurais-tu des adresses de boutiques asiatiques (ou autre hein ^^) à me conseiller également ? Merci d'avance :D

    Bonne journée et prends bien soin de toi ;) Parce que si ta mémoire déraille un peu, ta plume de croupion, elle, semble en pleine forme :p

    RépondreSupprimer
  11. Ça donne vachement envie ce petit plat que ce soit de Wagadoudou ou pas!!!!!!!!
    J'en veux!!!
    Je ne dirai rien cette fois-ci sur la plume du croupion..... *siffle*!!!

    RépondreSupprimer
  12. Y'a pas d'quoi Mamzelle Gwen et j'ai peur que ce ne soit pas ma dernière révélation ,-)
    Tsssss Gredine envoie moi vite ton adresse et tu vas voir que le Japon et les trucs inconnus ne sont peut-être pas aussi loin de toi ,-) !
    Tu sais, tu fais partie de ceux qui m'ont donné envie de Wagamama Lilibox, j'avais lu ton article que je ne peux que chaleureusement recommander !
    Merci Rosa je pense que tu pourrais toi aussi aimer les productions Waga... enfin ce n'est pas non plus le paradis ! Bises
    Et pour la saveur Minouchka je dirais bien pimenté mais aussi bien parfumé
    Non effectivement c'est de la food mélange comme on dit par chez moi Botacook donc forcément pas vraiment ni japon, ni chinois, ni... surtout tout à la fois, faut aimer...
    Effectivement Lavande moi aussi j'ai un très bon souvenir avec une salade et pas seulement d'ailleurs !
    Humm s'ils s'installent à Bordeaux je sens que ça serait la goutte qui fait déborder le vase, moi j'm'installe et je vire à l'ultra-marine !
    Avec une 'tite mousse bien fraîche... je vais pas avoir des envies de bière à c'te heure quand même !
    Sinon Taliashka les adresses pour les épiceries Tang Frères bien sûr avenue de Choisy, incontournable ! Si tu veux j'ai une petite adresse de restau bien bien pas loin. Pour le Japon, Kyoko rue des petits champs près de l'Opéra et pour l'Inde la rue Cail et son Cash and Curry et le quartier autour très très indien ! Pareil par là aussi des adresses de restau... c'est d'ailleurs dommage que tu ne sois pas là le 31 c'est la fête de Ganesh ! N'hésite pas en tout cas tu as mon mail si tu veux plus de détails ça sera avec plaisir et si quelqu'un a d'autres bonnes adresses...
    Wahooooo tu as résisté à la plume de croupion ,-) tu m'étonneras toujours Claire ,-))) !!!

    RépondreSupprimer
  13. 2 recettes de gallinacées coup sur coup, les vacances sont bien finies. Je vais me remettre à manger du poulet, en commençant par le wagatruc, j'ai aperçu des crevettes, la transition sera plus facile.

    RépondreSupprimer
  14. Juste une petite question svp est ce que le tang book "ressemble " au wagamma, faut-il avoir les deux?
    merci de votre réponse et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  15. Effectivement les trois soeurs je crois que la vie des gallinacés va être rudement rude ,-) !
    Les deux livres sont très très différents même si l'on retrouve certaines recettes cousines, mais pas assez en tout cas pour se priver d'avoir les deux.

    RépondreSupprimer