vendredi 27 juin 2008

$ha m’a dit pas chiche… chiche que j’ai dit ! Et c’est comme ça qu’on change de pays pour une jolie salade thaï…

Quand Charline m’a lancé Esketékap de faire une de mes recette ? J’ai eu un petit sourire qui voulait dire, ça fait longtemps qu’on m’a pas dit ça ! J’ai le sourire qui dit, lui aussi, bien des choses des fois… bien, bien longtemps même, que j’ai pensé. Faut dire qu’en des temps préhistoriques, avec quelques amis, nous avions l’habitude de manier le t’es pas cap à tour de bras, pour tout et surtout pour rien…
Une jolie blonde qui passait par là, t’es pas cap d’aller lui dire, vos beaux yeux me font mourir d’amour, belle marquise… cap ! Et on ramasse un râteau de plus à ranger dans la cabane du jardin… quelques verres qui se préparaient… pas chiche que tu fais boum boum avec tous ceux-là… chiche ! Et sans modération boum, boum et reboum et là t’as le feu partout et tu commences à essayer d’enlever la buée que t’as sur les lunettes, sauf que justement des lunettes depuis que tu portes des lentilles… Et quand c’est une petite brune qui passe alors, pas chiche ! siche ! Tes peaux bieux me font bourrir d’abour, ma barquise… Elle rit, moi aussi en massant mes tempes qui font maintenant boum, boum, boum… et je me souviens du proverbe fille qui rit… mais justement elle ne rit plus et je retourne à l’intérieur mon p’tit râteau sous le bras. P’tain de pays, de p’tain de pays que je dis en rentrant dans le bar, on change de pays qu’il me dit l’autre, pas cap ?
Pendant un moment je me suis dit que je devais réfléchir avant de répondre, et puis je me suis rappelé que c’était justement ma tête le truc qui était en train d’exploser… cap que j’ai lâché. Quatorze heures plus tard on battait le pavé londonien mon mal de tête, moi et l’autre, c’était dimanche après-midi, forcément c’est le samedi soir que toutes les filles sont des marquises. Heureusement cette fois on a juste dit et si on rentrait finalement, on est rentré... et heureusement aucune rousse n’est passée par là.
Et c’est comme ça que d’autres fois on s’est retrouvé à ramener chez lui un guitariste barbu qui faisait du stop, heureusement n’il n’était que de Rouen, malheureusement il a chanté tout le chemin… qu’on a porté bien des sacs de vieilles dames, mon ami va vous aider que disait l’un ou l’autre, un t’es pas cap dans les yeux… qu’on a goûté à la petite cuillère ces étranges bouteilles de piment que l’on trouve sur les tables des restaurants chinois et pour une fois bu beaucoup, beaucoup… d’eau ! Et comme ça ne suffisait pas, pas cap de lui dire à la petite serveuse qui pouffait derrière ses carafes, vos beaux yeux… et elle continue à rire en l’écoutant, et encore après quand il laisse un petit bout de papier avec son téléphone dessus, pour une fois j’aurais tant aimé le piment… On a fait ça et tellement d’autres choses…
Et puis les pas chiche sont devenus plus rares et encore plus rares en même temps que les amis de l’époque… mais des fois ça me reprend avec Marie et c’est comme ça qu’une fois j’ai lancé un chiche qu’on s’en va vivre à l’étranger… et ça a failli… parce qu’elle a dit chiche ! Et Marie aussi s’y met des fois, Chouchou chiche qu’on fait plein d’enfants… au moins trois… chiche !
Alors forcément le est-ce que t’es cap de Charline, je ne pouvais que reprendre la balle et c’est comme ça que je suis parti en voyage culinaire du côté de la Thaïlande pour une sacré petit salade en version originale, très originale !
La salade Salade de dés de lieu jaune glacés de $ha (entre paranthèses ce sont les quantités utilisées pas Charline, je n’ai pratiquement pas changé la recette…)
Ingrédients : 450g (400g) de filet de lieu jaune (le lieu doit aussi faire l’affaire) - 2 càs de Nuoc Mâm - 2càs de jus de citron vert -1càc de sucre de canne - 1cm de gingembre râpé finement - 2càc de purée de piment rouge - 1 petit piment rouge frais épépiné et détaillé - 2càs de citronnelle finement émincée - 2càs d’oignon rouge (des échalotte d’Ase pour Charline) – 2 ou 3 oignons nouveaux – 4 ou 5càs de coriandre fraîche hachée grossièrement hachées – 2 ou 3càs de menthe fraîche – de l’huile d’olive – du sel
Dans un récipient de type saladier, mélangez la sauce de poisson, le jus de citron vert, le sucre de canne, le gingembre râpé finement et la purée de piment rouge.
Coupez le filet de lieu jaune en gros dés afin d’en préserver la texture. Déposez- le dans le récipient et enrobez-le avec la sauce.
Ajouterzle piment épépiné et détaillé, la citronnelle hachée, l’oignon rouge et environ un tiers de l’oignon émincés, de la coriandre et la menthe fraîche.Mélangez soigneusement.
Égouttez, et réservez la sauce. Faite revenir dans une poêle 5 minutes à bon feu, dans un peu d’huile d’olive. Lorsque les dés sont saisis, ajoutez la sauce et portez à ébullition, enlevez alors du feu. Transvasez dans un saladier. Réservez 4 heures au frais.
Juste au moment de servir émincez l’oignon nouveau restant, effeuillez la coriandre et la menthe, déchirez-les à la main si elles sont trop grandes. Saupoudrez avec ce mélange la salade et mangez vite !
Le Esketécap est un petit jeu bien sympathique qui traîne sur la culinosphère dont vous retrouverez les règles en tapant sur là : Esketécap. Quant à moi j’ai choisi de ne pas passer la balle… à moins que ça tente quelqu’un de se lancer… Chiche ?
Et n'oubliez pas Verre'In c'est tout bientôt fini... alors vite vite !
image hébergée par photomaniak.com

Mais bourquoi belle parquise vos yeux… hein bourquoi vos yeux ! est-ce que je vous raconte ça…

9 commentaires:

  1. ouais, m'étonne pas, les défis c'est ton truc, surtout quand tu y réfléchis pas trop ;) Et puis tu es incapable de dire non à des gens que tu aimes, n'est ce pas ?

    RépondreSupprimer
  2. Beau Marquis vos recettes de faim me font mourir !
    Une salade au poisson, c'est un truc que je n'essaie jamais et qui a pourtant l'air si appétissant ... voilà quelque chose à rajouter à ma cuisine_liste

    RépondreSupprimer
  3. J'ai déjà dit chiche à Anne de Cannelle&Cacao, mais j'aurais été cap ! ;-)

    Par contre faut pas me dire "cap ou pascap de venir en week-end à Paris" parce ce serait forcément cap :-)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai bien ri !
    Maintenant, moi le "cap, pas cap ?" ça me fait penser au film "Jeux d'enfant" que j'aime beaucoup (pourtant pas fan des acteurs) ;)

    Je veux bien prendre la balle au bond tiens... tu veux bien ? Affaire à suivre :D

    RépondreSupprimer
  5. Y'en a des jolies choses, dans ce plat... je laisse le poisson à mon voisin de table mais je garde tout le reste, pour un beau petit voyage papillaire.

    RépondreSupprimer
  6. Très sympa cette recette ! MDR avec ta préhistoire, qui m'en rappelle des belles :-))))

    RépondreSupprimer
  7. L'a pas que la gueule le Dorian. Ferrée bien sûr (ici, pas de concours de piment liquide mais un concours du premier qui pleure avec un piment (si c çà te dit de te mesurer lors d'un pique-nique ... !!!)!! Désolée pour mes écarts de langage, mais c'est comme çà que je dis. Et heureusement, sinon, pas de salade au lieu jaune ...

    RépondreSupprimer
  8. Que de chiches et pas de pois chiches, c'est génial quand même moi qui n'en suit pas très adepte.
    Merci Dorian de t'être prêté au jeu et de faire remonter quelques souvenirs à la surface. Et moi j'suis chiche d'aller vivre à l'étranger, mais pourquoi est ce que je te raconte ça ;) you know it !

    RépondreSupprimer
  9. Marie (l'autre)29/06/2008 17:48

    Je devrai venir plus souvent chaque fois je rate plein de choses!
    Allez chiche que je viens plus souvent....

    RépondreSupprimer